26 janv. 2010

Qui Orchestre l'Offensive Littéraire Contre L'Algérie? Et Comment ?



Episode 3

Le prologue de "l'imposture" donne le ton: une attaque frontale contre le personnage Bouteflika, sujet de la biographie que notre oracle Benchicou a si minutieusement concoctée pour prétendre éteindre  le feu de ses rancunes, après soit disant "la mise en demeure et le fermeture de son quotidien".Quotidien dont les mérites se résumaient:
-à semer la fitna
-la dissension interne, 
-la provocation, la diffamation et l'injure, 
-le mépris des valeurs morales et religieuses, 
-la prescription et la contrainte du diktat d'une laïcité permissive, 
-l'initiation à l'idéologie subversive du "modernisme" calqué sur l"occident,
-l'exaspération de conflits mineures internes (la revendication Berbère, l'antagonisme Islam-laïcité, l'opposition politique dogmatique dénudée d'argumentation objective)
-l'agression (quotidienne) d'une majorité silencieuse, par le verbe acerbe des tolérances laxistes, 
-etc, etc...
Remplissant parfaitement son rôle de provocateur dans une situation qui exigeait la réconciliation, Le Matin par la biais de son directeur accomplissait sa mission en accord avec les visées hostiles des ennemis de l'Algérie, qui impatiemment, à l'affût, guettaient le moment propice, la guerre civile et le chaos, pour s'ingérer
directement, militairement, dans le pays. C'est donc dans ce rôle de cheval de Troie, sous couverture de journalisme, que Benchicou souhaitait abuser d'une liberté, qui ne dit pas son nom, le "désordre en prélude à l'ordre" maxime que les Néo conservateurs juifs du Nouvel Ordre Mondial ont si bien formulée.
Ceci nous rappelle la situation des années 90, caractérisée par l'avancée des mercenaires financés par l'Arabie Saoudite et organisés avec le "know-how" de la CIA. Ceci, sur le plan de "l'action" ou "thèse". Quand à la "réaction" ou "antithèse", aussi perfide et virulente que son antinomie, elle était endossée par les oracles de la presse dite "indépendante". Ceux-ci, par coïncidence, s'avèrent  être gracieusement soutenus par des banques kosher:  BN Paribas des Rothschild ! 

(Thèse <==versus==> Antithèse)=> Synthèse =>
==> Solution=Intervention( imposée par l'ONU, le bras légal des agressions juives !)

Comme un voleur par effraction se glissant dans la maison "Algérie", tentative par la porte d'abord, ("Alger républicain") puis par la fenêtre ("le Matin"), et enfin en tant que fraudeur aux frontières («En juin 2004, Benchicou est incarcéré pour une peine de deux ans sur plainte du ministère des Finances pour infraction régissant le contrôle des changes et les mouvements des capitaux » « après avoir été interpellé en août 2003 à l’aéroport d'Alger en possession de "bons de caisse") (Wikipedia)
Précisons: «d'une valeur importante».

Benchicou, le Druide échange facilement sa robe pour la soutane du curé, lorsqu'il prêche la lutte contre la corruption, il ne fait pas la fine bouche devant les propositions de Khalifa Abdelmoumen qui le recrute (et Omar Belhouchet),  pour le lancement de "Khalifa TV". Les séjours à Paris et les va-et-viens entre Londres et Alger ne dérangent pas sa dérogation aux principes et scrupules. Le chef de la paroisse, dont l'affinité avec "l'escroc du siècle" ne se limite pas aux distractions du  Paris-by-night, mais est naturellement réconfortée et réaffirmée par la haine que les deux associés vouent à Bouteflika.
Quand à la "biographie", rappelons la définition que le Portail Lexical nous en donne: «Relation écrite ou orale des événements particuliers de la vie d'une personne, d'un personnage.»
Benchicou s'arrogeant la qualité d'historien nous déçoit par le mépris d'une règle élémentaire de l'écriture historique, l'objectivité, car dés le prologue, il déclare ses intentions: la diatribe, dont définition:
"Écrit ou discours dans lequel on attaque, sur un ton violent et souvent injurieux, quelqu'un ou quelque chose".
Critique violente et injurieuse, un avant goût de sa pompeuse œuvre historique. Comment peut-on dans ce cas homologuer du cachet d'authenticité le reste de ses vomissements haineux  aussi longtemps que "La discussion fait place aux diatribes et trop souvent, hélas, l'argument à l'insulte".
Le Druide: «Enquêter sur la vie de Bouteflika n’est, cela dit, pas aisé».
Malgré toutes ces appréhensions les mots, le cynisme, et rapidement les mensonges se déversent:
«l’homme n’a inspiré aucun auteur». 
Sur  Google, 612 000 références pour "Bouteflika"! Même l'aveugle, y trouverait son chemin et buterait sur quelque article, peut être en braille. Mais le but du Druide, tel qu'exposé dans (Episode1) n'est pas de nous informer sur un pan important de notre Histoire, mais de nous envoûter par ses prédictions et voyances et nous accompagner au cours d'un voyage initiatique dans le labyrinthe obscure de son simulacre de vendetta qu'il enguirlande de "scoops" historiques.
-Ou est-ce vraiment une vendetta ?  
-Catégoriquement non ! Mais c'est ce qu'il tente de nous faire croire.
-Pourquoi ? Parce que ses desseins sont plus sophistiqués et leur raffinement de nature à surprendre même les plus avertis.
Ses objectifs sont une partie intégrante d'un stratagème plus intrigant et plus ambitieux, ceux qui l'associent aux autres compartiments de la nébuleuse subversive que les éternels conspirateurs du Nouvel Ordre Mondial (NOM) ont préfiguré pour l'Algérie, selon le schéma classique désigné pour leur domination du Monde, qui passe par l'instauration du chaos.
A chaque compartiment sont assignés, une mission précise, une méthodologie, sa documentation, ses affiliations, ses membres et associations. L'adhésion à la franc maçonnerie étant fort recommandée, mais pas  une nécessité car le pouvoir compromettant de l'argent , des privilèges, de "l'entraide",  et des honneurs rétribués, suffisent à garantir la subordination, le secret et la discipline dans les rangs des troupes.
Les média juifs sont mobilisés en permanence pour défendre les agents et les dogmes du NOM ; les institutions internationales sont structurées et enrégimentées pour prétendre défendre les bonnes causes; les réseaux d'agents et de taupes dispatchés dans les pays ciblés pour les actions de déstabilisation sous couvert de "campagnes humanitaires", de "Défense des Droits de l'Homme", de "Droits des Minorités", etc.... Soit globalement tous les ferments potentiels de troubles et de dissension que les sionistes-juifs-talmudistes ont recensés comme armes silencieuses de destruction.
L'administration étant assurée par les zombies et les pantins de la trempe des Tamzali, Benchicou, M'Henni, Saadi, Babes.
(Pour une liste partielle consultez (http://www.manifeste.org/)).
Ces militants et activistes sont la pire espèce humaine qui ait foulé le sol algérien, dissimulés derrière leur façade d'humaniste, de travailleur des droits de l'homme, d'intellectuels de terrasse, et autre euphémisme qu'ils agitent à la face de la masse des illettrés, qu'au fond d'eux-mêmes, ils méprisent et abusent par les slogans collés aux dogmes utopiques qu'ils colportent à fin de les séduire puis de les berner. Les harkis avaient troqué leurs bras pour une bouchée de pain, ces renégats leur âme et l'honneur de leur pays.
«Égalité, Liberté, Fraternité» répètent-ils sans cesse. Chambres de résonance des chimères énoncées par les stratèges de la juiverie internationale dans leurs "Protocoles".
Benchicou s'enorgueillit des liens et des appuis que lui accorde les suppots suivants:

- Presse nationale (dominée par la laïcité, le régionalisme, les utopies dogmatiques et l'islamophobie) 
- Presse internationale (tous les illusionnistes juifs et sionistes qui contrôlent 97% des organes de presse de la planète)
- Syndicat des éditeurs (les commerçants de l'alphabet)
- Ligues algériennes des droits de l’homme (la branche
onusienne    locale de justice internationale sélective et orientée).
- Fédération internationale des journalistes (la "queue de son  

chien"de la presse internationale)
- Pen club international (organisation en apparence neutre,  sauf lors de la remise du prix "Barbara Goldsmith award"**,  aux écrivains contestataires des pays de "l'Axe du Mal", en majorité musulmans).

 - Reporters sans frontières (financé par CIA, et bras des    campagnes  médiatiques juives ciblant les pays de "l'Axe du Mal")

-Freedom House (l'arme "humanitaire" des Brejzinski-Kissinger).

Dans l'épisode 4, je retournerais à "L'Imposture" pour en extraire les indices qui dévoileront les vrais motifs derrière sa publication.
Ne croyez surtout pas que l'auteur ait voulu se venger, loin de lui cette déficience  morale, bien au contraire il poursuit son travail de haute gamme, la sape psychologique. Il aurait accompli sa tache avec ou sans Bouteflika ! Il la poursuit maintenant sur son site internet. (Voir à ce propos mon "interlude"(Lien))
----------------------------------------------------------------------------------
(*)A propos de cet écrivain célèbre aux USA,  qui a fondé et financé le prix, elle est l'exemple de la réussite sous le parrainage du diktat juif  contrôlant l'ensemble de la culture de ce pays, en aval au niveau du contenu, en amont pour ce qui de la rapine commerciale. La sanctification du pillage financier juif et le blanchiment des opérations financières occultes, au détriment du peuple américain colonisé depuis 200 ans, s'opèrent sous cette diversion. La philanthropie est en réalité une fraude financière comptable au frais du Trésor (le fisc). En décrétant l'exonération fiscale des "Fundations-and-Trusts" philanthropiques les Rockfeller-Kissenger-Soros-Carnegie-Astor ont ingénieusement garé leurs richesses dans ce recel "légal": les organisations "humanitaires". 
D'une pierre deux coups, les Juifs sionistes en ont faits des outils d'ingérence et de subversion visant les états récalcitrants et réfractaires au Nouvel Ordre Mondial Juif.
Par ambition, naïveté ou cupidité,  des milliers "d'idiots utiles" rejoignent ces réseaux. Certains doivent leur allégeance à la franc maçonnerie qui les supervise, parraine, et oriente. D'autres, représentent des nostalgiques des idéaux et des idéologies qu'ils ont ingurgités sur les bancs des écoles de l'utopie mise bas par les sages de Sion (Laïcisme, féminisme, darwinisme, communisme, et même athéisme !).

Episode 1/Episode 2/Episode 4/Episode 5/Episode 6...

Aucun commentaire: