3 oct. 2009

Le travail de sape se poursuit, les étudiants sont ciblés.

Le travail de sape psychologique se poursuit:  les étudiants  sont maintenant ciblés!! (révision 1)

Sur le même thème exposé dans l'article précédent pointant vers le rôle néfaste que jouent les média sur l'équilibre social et individuel de toute nation. Leur mission est la diffusion d'informations objectives et la propagations d'idées constructives stimulant le débat rationnel sur les imperfections et carences qui affectent le pays tout en reconnaissant les progrès qui y sont accomplis au quotidien.
Ce n'est point le cas de la presse dite "indépendante" que je continuerais à dénoncer, avec toute la force des mots, en exposant :
- son parti pris idéologique, souvent dogmatique (laïcité, féminisme, et autre singerie occidentalisée aveugle),
- sa complicité avec les agences officielles 
(ONG, média étrangers et partis politiques) et les réseaux occultes gérés localement ou à distance coordonnée avec les protagonistes du Nouvel Ordre Mondial Judéo-talmude (Franc Maçonnerie, Sionisme et filiales juives),
- ses campagnes d'intox (info mensongère destinée à induire l'opinion en erreur),
- ses actions subversives, maquillées en débats et analyses, destinés à attiser la zizanie, la discorde et la division internes.
 Dans cette ordre d'idée j'ai démontré que ces média sont  responsables , ceci depuis 20 ans, de la rupture de l'équilibre psychologique et sociale de  la faction la plus vulnérable, les jeunes, et de la cohésion nationale par leurs opérations insidieuses déstabilisatrices  fondées sur l'intox qu'ils inoculent  à la  l'opinion, selon la règle talmudique d'ingénierie sociale: répandre le mensonge jusqu'à en faire une vérité !
  Ces mensonges sont axés sur différents thèmes :

- économiques: en exagérant les carences, les qualifiant fatalement d'insurmontables, ils condamnent le citoyen à une frustration aliénante car doutant de pouvoir réaliser ses ambitions les plus élémentaires.
Les cibles de ces attaques sont multiples et touchent surtout les jeunes, la grande majorité.
Les déficits du pays, réels ou imaginaires, sont illustrés par des indicateurs macro économiques, tels le chômage-emploi, le coût de la vie (inflation) ou le niveau des salaires. Les statiques sont manipulées et jamais situées dans leur contexte objectif  et dissimulant parallèlement les progrès qui sont occultés ou dévalués (ex: chômage-emploi).
Les "experts" consultés sont rarement neutres, ils ont soit des comptes à régler ou un passé criminel à blanchir (ex : Benflis,  Hidouci,  Benbitour, agents des FMI - Banque Mondiale).
La source suprême d'informations financières et économiques  se situe au niveau de ces deux institutions avec à sa tête le sioniste  Dominique Strauss-Kahn, auquel El Watan voue une adoration  messianique, qui n'est ni fortuite ni innocente,  mais sert à alimenter sa diatribe contre l'Algérie par  l'usage d'un personnage "célèbre", le verre d'eau qui fait passer le poison  (voir aujourd'hui même, 03 octobre, un n-iem article ).
Les "prévisions" publiées sont reçues chez les économistes compétents et intègres comme résultant d'estimations souvent erronées et fréquemment réajustées.
Aucune mention de la situation financière du pays.
Le FMI-Banque Mondiale ne se réjouissent certainement pas d'avoir perdu un client aussi rentable , après qu'il lui était livré pieds-et-poings-liés par son agent-employé d'alors, Hidouci , ministre des finances, appuyé de la complicité de hauts responsables gouvernementaux fidèles serviteurs de "l'ennemie d'hier".N'est-ce pas Messieurs Hamrouche et Brahimi ?
Une  forme d'intox économique qui par faute d'arguments fiables se résout au mensonge en accusant l'Algérie et ses responsables, d'avoir enregistré des résultats économiques médiocres, (en deçà d'autres pays Africains ) rapportés par les caisses de résonance de la finance juive,le FMI et la BM.
Ces prévisions et bilans fallacieux sont politiquement motivés et font surtout écho au mécontentement français qui n'a pas digéré les décisions souveraines d'un partenaire du sud  défendant ses intérêts financiers par la suppression de la subvention d'achats de véhicules par les particuliers, pénalisant les constructeurs français qui dominent le marché algérien et s'adonnaient à un vrai pillage ! Et là nous retrouvons, embusquant l'opinion, notre "cheval de Troie" prêt à reprendre les revendications françaises, par tiers interposé (le Casanova du FMI, DS.Kahn, sioniste français pressenti candidat à la présidence de la République Française colonisée ! ).
Résumé de l'article: les gros  titres ("Constat accablant du FMI") ont eu l'impact voulu en créant un peu de panique, d'amertume et d'affliction chez les lecteurs. N'omettons pas le retrait de leur confiance au gouvernement qu'ils doivent vilipender sinon condamner pour... haute trahison.
Le tour est joué, et le mal est fait : mécontentement  et discorde.
Le quotidien ouvre ensuite sa rubrique des commentaires sur sa page internet, pour paraître  "fair play"; s'y engouffrent toutes les critiques stériles  qui émanent d'une partie infime de l'opinion, les internautes, pendant que la majorité est livrée à elle même pour digérer sa douleur et son appréhension.

- politiques: le "système" est totalement corrompu et il n'y a aucun espoir de le changer ou de le remplacer à cause du pouvoir "politico-militaro-financier". Les progrès dans le cadre démocratie et des libertés individuelles, réalisés depuis 20 ans, sont tus et ignorés.
La majorité des professionnels du secteur qui vantaient les bienfaits du socialisme au temps de la dictature militaire, convertis par magie en apôtres des droits de l'homme, certes ne se repentent guère ni ne renoncent au dogme du communitarisme . Le soutien à Louisa Hanoun et affiliation à l'école libérale humaniste internationale dévoilent leur penchant idéologique. La trotskyste Hanoun  a parfait son éducation politique en se frottant aux grands humanistes-socialistes  Shimon Pérés et Itzak Rabbin, et conférenciers sionistes, lors des "Internationales Socialistes" de Barcelone, et autres villes du congrès !). Tous les  champions de la scène politique ont droit de citer et sont  littéralement  "sponsorisés", indépendamment de leur idéologie ou de leur programme, aussi longtemps qu'ils s'opposent au "système" et surtout à....Bouteflika !

- socio-culturels : Vide culturel, maux sociaux, mal vie, insécurité, etc..., refrains incessants rabâchés jusqu'à confondre leurs lecteurs sur la situation du pays et les inciter à fuir ce cadre de vie qui s'apparente à un enfer (virtuel et imaginaire) les "privant" des bienfaits de ce Monde. Surgissent les haragas navigant vers l'Eldorado européen ! Un traitement particulier est réservé aux étudiants. Ceux-ci ayant des ambitions personnelles légitimes ou s'exilant car insatisfaits des conditions offertes par l'université locale.
Jusqu'à là, rien d'anormal à signaler. Les choses se gâtent hélas lorsque ce choix est présenté insidieusement comme un geste contestataire, ou un caprice de jeunesse visant à "tenter l'aventure", et est susurré en priorité aux...naïves et inexpérimentées.... étudiantes !
Sur ce point, un article d'El Watan (26 septembre 2009- Lien vers el watan ) illustre la perfidie du quotidien dans son travail de sape (ingénierie sociale) visant à désemparer les jeunes et à mettre en danger l'avenir du pays en le drainant de son potentiel humain.
Les chuchotements démoniaques d'une vipère médiatique au nom de Kaouther Adimi, sont traduits
de sa plume venimeuse dans l'article "Étudiants algériens en fuite ! " et y reporte les témoignages de ces candidats et surtout....candidates à l'exile !
La vipère y suggère comme destination possible le.... Kosovo ! (no comment !)
Cette entreprise, des plus sérieuses, est qualifiée.... d'aventure, alors qu'en vérité l'enjeu est hasardeux car soumis aux événements imprévus et conditions  difficiles, semés d'embûches et de dangers (dont le serpent fait abstraction ou minimise).
Pour confirmation, prenez connaissance du drame socio-économique que vivent les populations des pays ciblés par cet exode, grâce à une brève recherche sur le web. La situation dramatique qui y règne  nous ferait  clamer  nos louanges au Créateur  Tout Puissant , de nous avoir fait résident de ce pays béni !

 Un "prélèvement" en éprouvette du venin que distille l'article:
"Même s’ils sont conscients des nombreuses difficultés auxquelles ils vont se heurter, les étudiants algériens sur le départ son quasiment unanimes : tous pensent ne pas revenir en Algérie. Ils disent avoir affirmé le contraire à leurs familles et parfois aux ambassades, mais savent au fond d’eux qu’ils ne reviendront pas, ou du moins pas avant « au moins dix ans », comme le dit Riad en partance pour la Grande-Bretagne. La question qu’ils se posent est souvent : pourquoi revenir ?
Leurs familles viendront les voir(sic), et l’attachement qu’ils ont pour leur pays est, disent-ils, contrebalancé par l’état du pays. 
Les mots se bousculent : chômage, manque de libertés individuelles, policiers à tous les coins de rue, insécurité, absence de loisirs, système éducatif en dérive, bibliothèques quasi inexistantes, etc."

Rendons à ce journaliste ce qui lui revient de véracité : les chiffres vérifiables des statistiques de départ, 4000 visas d'étude accordés. Mais décortiquons-les en fonction de l'origine socio-économique des bénéficiaires.
- une majorité, (60 %), sont les "fils et filles à Pappppa", ayant en poche les ressources  suffisantes ou un numéro de compte  bancaire à Genève , et pouvant envisager confortablement cette "aventure" ; ils ne sont donc pas statistiquement représentatifs du phénomène "sauve qui peut" qui, selon la vipère, s'empare de tous nos jeunes !
- une part importante (35%) , représente les bénéficiaires de l'entre-aide internationale des "Rotary" et "Lyons" Clubs aux enfants des membres " assermentés " des organisations Franc-Maçonniques.
Ces sociétaires de niveau préparatoire et  grade subalterne, à savoir au bas de la fameuse "pyramide" hiérarchique, recrutés pour des programmes d'initiation maçonnique, travestis en  action de bonnes œuvres sociales , au sein d'associations non gouvernementales qui distribuent aux pauvres et aux malades une forme de "Zaccat" prélevée sur les revenus (exorbitants) que les clubs brassent pour leurs membres dans le cadre de la fraternité "agissante" ,qui s'apparente au racket maffieux.Ceci à travers les réseaux nationaux de combine commerciale ou d'associations professionnelles
(El Watan en fait maintes fois l'éloge.... par hasard) .
Ces agissements que nous, communs des mortels, qualifions de copinage servant au détournement ou à l'extorsion illégal et indu de ressources (souvent publiques), prémédité par "alliance secrète et criminelle, de conspiration, délit d'initié, abus de confiance", nos Saint-Bernards les qualifient d'actions d'humanitaires !
Ces parvenus matérialistes, idiots utiles et mercenaires du suprématisme judéo-talmud,  en devenant membres des clubs, se soumettent aux manigances juives dictées par les centres de pouvoir maçonniques de Paris, Rome, New York, Londres et autres; pire, ils livrent leurs enfants-étudiants aux bons soins de leurs maitres spirituels qui les conditionnent et les moulent à leurs convenances judaïques, religieuses et politiques.Leur éducation accomplie, les  zombies sont rapatriés et au besoin  "actionnés" (par la simple pression d'un bouton) pour l'exécution  d'opérations subversives (sabotage économique, propagande, pillage) !
L'expérience prouve l'efficacité de ces procédés utilisés par les CIA-MOSSAD-SAOUD lors du lancement du  terrorisme en Algérie.
Quand l'appât du gain génère une telle imprudence et  négligence, même envers sa propre progéniture !
- le reste (5%), sont  des partants légitimement motivés  par  des raisons personnelles parmi lesquelles probablement cette fuite ...en avant .
Conclusion: 
Le phénomène du "sauve qui peut", qu'expose le reptile, n'a ni l'allure ni l'ampleur qu'il tente de lui donner, mais cadre bien avec l'agenda dicté, à ce ramassis de chroniqueurs, par leurs maîtres occultes, stratèges d'opération de sape psychologique (d'ingénierie sociale) effectuée aux détriments du pays et de ses citoyens.
Restons sur nos gardes car cet article n'est que l'arbre qui cache la forêt des complots qui se trament contre l'Algérie. Ce sujet ne relève pas de fantasmes de l'imagination car  l'établissement du Nouvel Ordre Mondial, a pour devise  "l'ordre hors  du chaos" et cible toutes les nations, sans exception.
La crise économique et financière, l'épidémie de grippe porcine, les guerres coloniales au moyen Orient et en Asie, sont des outils destinés à provoquer ce chaos planétaire causant l'épuisement de l'humanité et son désespoir, doublé d'une réduction dramatique de la population mondiale !
Les promoteurs de cette horrible machination, la haute caste raciste judéo-talmudienne trouvera alors l'opportunité d'asseoir et de déclarer  sa dictature, car ayant causé le mal, ils offriront la cure !
L'Algérie subit ses effets, depuis le début de la décennie noire  et  à travers les attaques subversives  ininterrompues de ses agents : certains média, ONG, acteurs de la scène politique, sociétés secrètes, mercenaires de la plume, groupes radicaux terroristes et meneurs des minorités.
Un dernier conseil aux lecteurs de ce message: débarrassez votre perception des événements, de son innocence et de sa naïveté; pressez-vous de consulter le web pour mieux vous informer du judaïsme-talmudisme et de son plan pour un Nouvel Ordre Mondial.
Révisez les grands chapitres de l'histoire car celle enseignée, officielle, est  majoritairement écrite par les juifs qui monopolisent sa diffusion et en confectionnent les programmes scolaires.
A bon entendeur, salut !

Aucun commentaire: