25 oct. 2009

El Watan dénonce les abus de pouvoir en Russie !

Michaïl Khodorkovski n'ayant pas suffisamment d'appui de la part de ses coreligionnaires juifs de la "Cosa Nostra russe", il trouve en Samy Ousi-Ali , d'El watan, un avocat dénonçant  le terrible calvaire qu'il endure aux mains des autorités Russes  !
Faisant l'éloge des qualités de l'homme qu'il présente comme victime d'un complot engageant Poutine et Medvedev, et le décrit comme "un homme cultivé, intelligent et distingué" !
L'auteur de l'article occulte sa culpabilité d'acteur important et complice principal dans le détournement des richesses naturelles de toute la Russie, par la Maffia Russe, regroupée autour de la pègre juive ( introduite dans les hautes sphère de l'état par l'alcoolique Boris Eltsine). Il ne mentionne pas Roman Abramovich, Mikhail Prokhorov, Pavel Khlebnikov, Leonid Nevzlin (tueur à gage), Vladimir Dubov, Mikhail Brodno, ces hommes d'affaires et spéculateurs, tous en fuite, qui s'étaient appropriés 30% du GDP russe avec le financement complice, occulte, des banques juives de New York (Rockefeller) et avaient failli réussir le plus grand hold up  de toute l'histoire de l'humanité en s'accaparant les richesses (gaz,  pétrole, métaux précieux, industrie)   de tout un pays aussi vaste que la Russie !
Que penser des écrits de ce journaliste qui furtivement glisse ce bout de papier avec en dessein de revitaliser notre admiration de la gente  Kosher, au cas ou leur génocide des Palestiniens " en direct" de Gaza, aurait érodé nos sentiments les plus nobles envers les coreligionnaires du savant plagiste Einstein  ? 
Le respect étant de mise chez El Watan pour l'œuvre universelle de cette race, dans toutes les sphères d'activité humaines, sauf celle qu'il ne mentionne que du bout des lèvres lorsqu'elle a trait aux crimes contre l'humanité; voir  l'histoire du Bolchevisme,  des guerres mondiales, de la colonisation, du génocide Palestinien; tous dirigés par les banquiers judéo- talmudes.

Un écrivain en stage d'apprentissage ?

Ce n'est certainement pas le cas, au vue de sa production littéraire multidisciplinaire, touchant à la politique, à l'économie, aux affaires internationales et nationales. Une vraie source de savoir notre "Shamil", il est dans la presse, les blogs, la "Human Watch" (ONG).
Il est partout !
Il aurait fallu lui remettre un prix "Interpol" pour ses enquêtes sur  les affaires Ali Mecili - Mohamed Ziane Hasseni, Cheb Mami,  Ali Zeri, l'affaire Lockerbie, Moustafa Hicham Talaât -Suzanne Tamim,  Bouteflika "élu président",  et même l'assassinat de Boumédienne ! Un vrai Sherlock Holmes que notre reporter !
Dépêché sur les scènes des crimes nationaux et internationaux, notre fin limier nous ramène des rapports époustouflants sur les "dessous" des affaires, les discussions secrètes entre chefs d'état, les combines maffieuses (non juives bien sur), les manipulations de coulisses, et tout ce que seuls ses yeux experts savent discerner et ses oreilles sensibles percevoir .
La question qui se pose relève du fait noté ci dessus de son inexplicable myopie lors du traitement de ce dossier "maffia juive" en Russie. Le froid russe aurait-il gelé sa vue au point de l'handicaper et l'empêcher de distinguer les faits ?
Une brève recherche sur le web aurait paré à cette déficience, si l'on considère les millions d'articles disponibles.
Donc il y a naturellement un manque de volonté de sa part de piocher dans le vaste patrimoine mondial, d'affiner ses opinions, et crédibiliser son délire alphabétique !
Une autre approche préconiserait à justifier cette glissade par -le "chasser le naturel, il revient au galop", 
-ou le "sens de préservation de la race",
-ou encore "le réflexe défensif" pour ce qui nous est cher.

Car lorsqu'on observe l'acharnement de cette plume empoisonnée contre Bouteflika, entre autres, contre lequel il vomit des flots d'accusations, souvent divinisées, dans le genre "lors de la réunion avec Sarkosy, Bouteflika...", 
sous entendant presque, sa participation aux réunions des chefs d'état, et en déduisant des commentaires et des insinuations  spéculatifs et souvent diffamatoires, nous sommes en droit d'enquérir sur l'honnêteté du journaliste et des raisons qui motivent son franc parlé sur tout ce qui touche les personnalités algériennes,  mais sa miraculeuse et angélique compassion, auréolée d'indulgence spontanée, lorsqu'il aborde les crimes de la horde judaïque ! Dans ce cas de figure, il s'avèrerait que notre homme est certainement plus Davidien que David !
Et son travail grossier de diversion, démontre sa compassion envers l'éternel conspirateur , l'ennemi de l'humanité !Démasqué !

Aucun commentaire: