20 sept. 2009

Les chroniqueurs du désespoir.

La lecture de la "presse libre-indépendante" en Algérie révèle une tendance d'opinion générale qui verse dans l'art de dénigrer inlassablement les changements sociaux, économiques et politiques du pays et prétend dénoncer toutes les imperfections imaginaires et imaginables qui se dégagent
de l'observation des évènements quotidiens, sans jamais mentionner les résultats encourageants
qu'enregistrent depuis dix ans le programme du président Boutéflika .

Comment s'opère ce plan d'intoxication médiatique qui distille le venin de l'insatisfaction dans
l'esprit des Algériens, les conditionne à une démobilisation latente et les mène souvent au désespoir, sous la forme la plus extrême de tentative d'exil illégal et suicidaire, à bord d'embarcations de fortune, vers l'Eldorado irréel de l'Union Européenne ?

Pourquoi ce programme  d'ingénierie social est-il opéré sans répit par les chantres de la "liberté d'expression" ou de la liberté tout court ?
La réponse qui s' impose découle des observations faites sur la presse indépendante tout au long des articles du blog dans lequel je dénonce le rôle de cheval de Troie assigné à ces média par leurs
maîtres étrangers siégeant dans les plus hautes sphères du sionisme-judaisme international, et leurs succursales européennes, majoritairement  en France , car les ramifications y sont plus denses au vue d'une présence importante d'algériens et des liens hérités de la colonisation, liens  naturellement "exploitables". L'agenda poursuivi par ces agents sous la prétention de défense de la démocratie, des droits de l'homme et tout le blabla, est dicté par les idéologues du "clash des civilisations", doctrine qu'on assimile généralement à la règle du "diviser pour régner".
La perspective d'un état démocratique, dont cette presse s'avère être le premier bénéficiaire, malgré l'ingratitude dont elle fait preuve, n'est d'aucune façon l'objectif souhaité mais un prétexte derrière lequel se dissimulent les intentions subversives de déstabilisation, division, conflit et destruction des pays ciblés par la nébuleuse judéo-talmude.Tous les moyens sont bons, et les exécutants sont recrutés
parmi les groupes de population qui se prêtent le mieux aux manipulations, telles les minorités.
Les Zorros juifs défenseurs des droits de l'homme se font alors l'avocat de ces causes "humanitaires"
et déclenchent leurs opérations de "soutient", sous la bannière du.... MOSSAD.
Bien sur !
Et qui d'autre ?
Si, peut être les "proxies" (tiers partis interposés) et idiots utiles qui proposent leurs services
Voir à ce propos, l'Irak-Kurdes, Turquie-Kurdes, Soudan-Darfour,Sunni-Schiaa (Irak), et partout
où il y a un potentiel de dissension et de discorde menant au conflit et aux armes, car aux armes il faut des marchands et de l'argent pour les financer , qui invite nos amis les banquiers juifs qui tout au début étaient les incitateurs de troubles, ce qui ferme la boucle !

Un bref survol de ce phénomène médiatique de désensibilisation de l'opinion par les techniques héritées des écoles Judéo-talmudiques de manipulation sociale axée autour du principe de l'annonce répétée du mensonge jusqu'à son enracinement dans le subconscient sous forme de vérité fictive, qui se mue en vérité absolue car sans cesse rabâchée pour devenir consensuelle.
Ayant dénoncé la pseudo innocence de nos quotidiens dans leur combat pour la démocratie sous la houlette des organisations (ONG) affiliées à la "Freedom House" judéo sioniste des Brezjzinsky-Kissinger-Soros (Lien )et (Lien), je m'astreindrais à illustrer ma démonstration en citant aléatoirement "El Watan" et  sa rage apocalyptique quotidienne,  celle du 10 Aout 2009 entre autres.

1.Les titres des mauvaises nouvelles:

SCANDALE DES TRANSFERTS ILLÉGAUX DE DEVISES VERS L'ESPAGNE.

ZEMMOUR ZINE EDDINE. (Spécialiste du phénomène des harraga) «L’EXCLUSION MÈNE À TOUT, MÊME À LA MORT»

REPÊCHÉ VENDREDI À ANNABA
Didine a été tué par une bande de passeurs.

CONSÉQUENCE DE LA FAILLITE DES POLITIQUES ENVERS LES JEUNES Les pouvoirs publics impuissants.

LA RÉPRESSION DE L'IMMIGRATION CLANDESTINE DEVIENT DE PLUS EN PLUS FÉROCE.
Les pays du Sud jouent au gendarme de l'Europe.

GRIPPE A(H1N1): Un nouveau cas confirmé.

L’UE enterre le droit au déplacement des personnes.

TICHY:  Insécurité à Mahoui.

Etc, etc ....( voir le détail  (1).)

BÉJAÏA: Colère à Tazmalt.

SUPPRESSION DE LA PROCURATION EN MATIÈRE DE FORMALITÉS DU COMMERCE EXTÉRIEUR. Organisations patronales et dirigeants d'entreprises en colère.

TAXE SUR LA TÉLÉPHONIE MOBILE: Le grand cafouillage.

ALORS QUE LA FIN DE LA RÉCESSION APPROCHE 
(SIC !) Le pétrole se maintient au-dessus des 70 dollars le baril.

LA VALLÉE DE LA SOUMMAM MISE SUR L'AGROALIMENTAIRE
De l'eau, de l'huile, du lait et des hommes.

-L’INÉVITABLE CLÉ SOUS LE PAILLASSON.

LES VOYAGEURS SONT SOUVENT MALMENÉS. L’anarchie dans les stations
ALGER INFO 24 HEURES: Retrouvez la faute sur cette affiche du parc zoologique du jardin d’Essai du Hamma ?

S U R  L E  V I F (El Watan - Mardi 11 août 2009 - 9)
Il suffit de venir un jeudi pour voir ce spectacle désolant de gens presque égarés, allongés à même les quais des chauffeurs de taxi.

BOUROUBA: 1228 FAMILLES ENCORE DANS LES BIDONVILLES.

EL BIAR : DES POMPIERS TABASSÉS.

SIDI M’HAMED : DES VOLEURS DE MADRIERS ARRÊTÉS.

COMMUNE DE BECHLOUL.L’APC bloquée? Le budget de l’année 2009 n’a pas encore été approuvé? Les fonctionnaires ne sont pas payés depuis deux mois.

IHAMADÈNE (NACIRIA):LES HABITANTS RÉCLAMENT DES LOGEMENTS.

La hantise des intoxications.

SGHIRAT (THENIA): LES PARENTS D’ÉLÈVES SAISISSENT LE WALI.

ILLITEN (SAHARIDJ) : Un bureau de poste en perspective.

COUR D’APPEL. De faux policiers à la barre.

HAÏ EN-NOUR : VOLS DE COMPTEURS ET PIRATAGE D’EAU.

CITÉ PERRET: ARRESTATION D’UNE BANDE DE MALFAITEURS.

SAISON ESTIVALE: L’été de tous les ratages?
A ce jour, selon les estimations de la Protection civile, seulement deux millions d’estivants, (à ne pas confondre avec touristes) ont arpenté les vingt plages ouvertes à la baignade dans la wilaya de Skikda.

COLLO EN BRIBES: COUPURES INTEMPESTIVES D’ÉLECTRICITÉ… … ET RARETÉ DE L’EAU POTABLE !

DRAÂ ESMAR (MÉDÉA): UNE COMMUNE EN MARGE DU DÉVELOPPEMENT
Rien n’a bougé depuis la fin de la période coloniale.?A quelques kilomètres vers l’ouest de la ville de Médéa, sous les contrebas rocailleux du plateau de Tibhirine, s’égrainent en pente raide, les bâtisses, en majorité de style colonial, du chef-lieu de la commune de Draâ Esmar.Depuis l’indépendance, la commune de Draâ Esmar n’a bénéficié d’aucun projet d’envergure.

LA ZONE INDUSTRIELLE DE DRAÂ ESMAR EN LÉTHARGIE.

SECTEUR DE BAB EL KANTARA: Hachhouche, un pont oublié.

RÉHABILITATION DES QUARTIERS: Le gâchis de l’argent public.?
Les travaux dans les cités 20 Août 1955, Kadi Boubekeur et Filali sont non seulement édifiants, mais mettent à nu les travers de l’administration.

CITÉ DES 116 LOGEMENTS À DIDOUCHE MOURAD À QUAND LA FIN DU CALVAIRE POUR LES HABITANTS ?

VISITE DE L’AMBASSADEUR DE LA CORÉE DU SUD
UNE STRATÉGIE DE PARTENARIAT ENVISAGÉE.

AÏN ELHAMMAM : QUATRE MORTS EN UNE SEMAINE.

SQUAT DES LOGEMENTS SOCIAUX À AZAZGA:La cité OPGI évacuée.?
Les derniers squatteurs de la cité OPGI de Tizi N’Flikki, dans la commune d’Azazga, ont été évacués avant-hier, en présence d’un huissier de justice et des services de sécurité.

Tizi Ouzou :Entre action et mobilisation.
Les coupures de route ont été nombreuses ces dernières semaines autour du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, Il s’agissait bien entendu des actions de protestation menées par des villageois ou des habitants de quartiers réclamant l’amélioration de leurs conditions de vie.

OUED EL ABTAL :Les élus accablent le maire.?
C’est par le biais d’une requête adressée aux pouvoirs publics que cinq élus, d’obédience Islah, RND et FNA, reprochent à leur président la mauvaise gestion, la marginalisation dans la prise des décisions et autres dépassements.

ACCIDENTS DE LA CIRCULATION: 43 décès et 358 blessés en 7 mois.

SOUK AHRAS:Incendie à la cité Berrel Salah.

OUM EL BOUAGHI:Un accident fait 2 morts et 8 blessés à Aïn Beïda.

KHENCHELA: Routes impraticables à Bouhmama.

EL EULMA (SÉTIF): Un mort et plus de 20 blessés dans une bataille rangée entre deux familles.

BISKRA: A quand un réseau d’eaux usées ?

EL KSEUR DES LOGEMENTS EN INSTANCE D’ATTRIBUTION.

BÉJAÏA: 10 NOYÉS SUR LES PLAGES EN JUILLET.

MASCARA: le phénomène de vol d’eau prend de l’ampleur.

RELIZANE: La liste des logements sociaux affichée à H’madena ?
Une grande foule de MECONTENTS exprimant son DESAPPOINTEMENT s’est formée devant le siège de la daïra pour DENONCER l’existence de noms supposés loin d’être des cas sociaux.

SAÏDA: 22 locaux commerciaux fermés.

Les «Ghemaisis» veulent une route selon les normes.


EL BAYADH: Une station d’épuration en perspective.

BECHAR: Les prix flambent.

El-Bayadh: Une commission d’enquête à l’APC:Selon des sources très crédibles, généralement bien informées, à la suite de la suspension du premier vice-président de l’APC d’El-Bayadh, par le wali, une commission d’enquête aurait
été dépêchée à l’Assemblée Populaire d’El-Bayadh pour procéder à des vérifications comptables. Si les résultats seraient positifs, nombre de personnalités risqueraient d’être éclaboussées.

TRAFIC DE CARBURANT: Les «hallaba» s’abonnent aux stations-service

PLUIE ESTIVALE: Les Aoûtiens, particulièrement ceux qui sont au bord de la mer, ont dû ranger leur tenue estivale pour enfiler des vêtements plus chauds. Hier et avant-hier sur les plages de Marsat Ben M’hidi, il a plu comme si la température s’était trompée de saison. Cependant, il en fallait plus pour dissuader les vacanciers, déterminés à boucler la dernière semaine au bord de la Méditerranée.

DÉCÈS D’UN JEUNE: Comme chaque saison estivale, des familles sont endeuillées par l’inconscience des uns et l’indifférence des autres. Samedi, un jeune de 21 ans résidant au quartier populaire de Boudghène à Tlemcen est décédé à Marsat Ben M’hidi. Selon des témoins, le baigneur avait plongé dans le bassin non surveillé, appelé la piscine. Sa tête aurait cogné le fond pas profond.

TARIFS EN FOLIE: A l’approche du mois sacré de Ramadhan, les prix des produits de consommation font parler d’eux. Déjà, le poulet est quasiment inaccessible pour les petites bourses. Quant à la viande rouge, n’en parlons pas. Les services de la direction du commerce ont du pain sur la planche... C. B.

TRAFIC DE CARBURANT ? Pour mettre fin au diktat des kamikazes de la route, le wali de Tlemcen a signé un arrêté, le 18 juillet dernier, limitant l’approvisionnement en essence et en gasoil. Mais en fait, cela n’a fait qu’amplifier la pratique des POTS DE VIN …

Timgad: Classée patrimoine mondial de l’humanité par l’unesco en 1982. La ville antique de Timgad malmenée.
Djemila. LE FESTIVAL DE LA CHANSON ARABE
La ville antique de Thamugadi (Timgad), dans la wilaya de Batna, souffre en silence. Au lendemain de l'extinction des lampions du Festival international de Timgad, les atteintes commises sur ce patrimoine archéologique font craindre le pire.

TIMGAD SUBIT DES AFFRES À CHAQUE FESTIVAL COMME BIEN D'AUTRES LIEU DE MÉMOIRE, LIVRÉS À EUX-MÊMES, OÙ LES PILLEURS AGISSENT EN TOUTE IMPUNITÉ.

CHRONIQUE JUDICIAIRE D’ORAN:Un ex-policier à la barre?
Après une course-poursuite, il s’acharne sur la victime jusqu’à lui crever un œil.

La présidence se penche sur le dossier des faux moudjahidine.

Une policière se tire une balle dans la tête
Le corps inanimé et gisant dans une mare de sang d’une femme officier de police, a été découvert,
samedi dernier, par les services de sécurité dans son domicile familial sis rue des Frères Bouras à
Souk Ahras.

Les canidés errants envahissent Tizi Ouzou
Quelque 3000 personnes ont été mordues, durant le premier semestre 2009, par des canidés errants
(chiens et chats), à travers les différentes localités de la wilaya de Tizi Ouzou, contre 2472 cas enregistrés à la même période de l’année 2008, selon la sous-direction de prévention de wilaya.

Le saint et le sain: Jusqu’à quand continuera-t-on à jouer les bigots au risque de mettre la vie – si sacrée en Islam – des Algériens en péril ? A moins de vouloir organiser un aller sans retour à nos vieux hadjis, il n’est pas sain – et pas «saint» non plus – de faire prévaloir le coeur sur la raison. Les réactions épidermiques, mais pas forcément CATHOLIQUES de certains responsables, ne doivent pas prendre le dessus sur le devoir de l’Etat de protéger les citoyens contre un risque bien réel.A Dieu ne plaise. AMEN.

CHU DE ANNABA :UNE JEUNE FEMME DÉCÈDE DE LA RAGE.


2.Le titre des bonnes nouvelles
(brèves et occultant tout commentaire les valorisant):

LE MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE L'A ANNONCÉ HIER
Une hausse de 15% de la production de la pomme de terre en 2009.

BARRAGE DE TICHI-HAF: Une attraction pour les vacanciers.? Le site a désormais ses fidèles y compris en dehors de la région.? Les amoureux de la nature et de la pêche y trouvent leurs comptes.

TIARET:  La vie reprend ses droits au village «Spagnoul». Longtemps oublié et voué à la décrépitude et aux vicissitudes du temps, le quartier dit Village «Sbagnoul» semble prendre de l’étoffe depuis que les pouvoirs publics ont enfin daigné y mettre de l’ardeur.

3.Infos Culturelles:

(notez les critiques élogieuses que la page affichent sur le sujet, reflet de la culture ambiante imposée par les média sionistes au reste du Monde et véhiculant la corruption des mœurs et l' abrutissement programmé des moutons-Goyim).

GEORGE CLOONEY:What else !
Le beau George Clooney, 48 ans, star de films comme Hors d'atteinte, Ocean's Eleven ou
Michael Clayton, ne quitte décidément plus sa superbe star transalpine Elisabetta Canali !

Megan Fox. ACTRICE AMÉRICAINE
Fille la plus «hot».Elle était une nouvelle fois ultra sexy et ultra glamour pour la traditionnelle soirée des Teen Choice Awards ! Et pour une fois, elle n'a pas mis en avant son décolleté mais ses jambes. Ainsi que son tatouage. Et comme on peut le voir sur ces photos, le résultat est très réussi. La classe et la sensualité réunies! Megan Fox a reçu le prix de la fille la plus "hot".
________________________________________________________________________________

4.Résumé et conclusion : 

Tirée par les cheveux cette dissection d'El Watan  du 10 Aout 2009 ?
C'est que répondraient nos "commères de bain maure", qui à défaut de journalisme engagé pouvant mobiliser les foules autour de projets constructifs, par la critique rationnelle et le débat d'idées, préfèrent s'attacher à déverser leur vomissure à la face du public jusqu'à le rendre malade et le pousser au désespoir. Par effet de ricochet ils ciblent Bouteflika qui dérange, tant ses engagements sont clairs et ses préoccupations limitées aux intérêts d'une Algérie démocratique, ce qui contrarie et dérange leurs habitudes, et leurs intérêts placés  dans les activités occultes et opaques propres au système  qui les a enfantés, celui du socialisme spécifique et des révolutions de palais.
Il est primordial pour une prise de conscience des Algériens de découvrir les complots qui se trament contre eux sous le couvert de défense de la démocratie et des Droits de l'Homme.Ces manigances ont pour vecteur la presse "indépendante" qui  exécute un plan établi dans les cercles Outre-Atlantiques, selon un schéma conçu et testé dans différents pays ciblés par l'hégémonie judéo-talmud armée de la  doctrine du Nouvel Ordre Mondial, qui est en fait un Ordre judéo-sioniste.Sur ce dernier point, et pour  tout lecteur intéressé par les intrications  de ce sujet, je recommanderais la consultation de sites spécialisés qui traite du problème de manière très  instructive, exhaustive et compétente.

Un dernier avertissement à ceux qui croient en ce que disent les journaux:
ces média sont le levier de pouvoir qui est à la base de l'emprise juive sur la planète, et il serait naïf de croire qu'ils ne font pas l'objet de convoitise  en Algérie comme ailleurs.
1-Le financement de quotidiens par la banque Rothschild, BNP Paribas, est un indice de cette ingérence.
2-Un second indice réside dans le fait qu'un nombre important de journalistes et reporters ayant des déboires avec la justice algérienne, sont systématiquement recyclés et recrutés par les organes médiatiques (chaînes de télévision, journaux, sites internet), français de préférence, et tous sous
administration juive-sioniste, ce qui confirme la présence en Algérie de forces s'activant à manipuler l'opinion dans la direction qui servirait leurs stratagèmes. La culture de la démobilisation et du désespoir semblent en être des exemples !

Aucun commentaire: