21 août 2009

L'internationale Amazigh-Berbère dévoile ses plans.

Il est impérieux pour tout lecteur intéressé par l'Algérie de consulter certains sites(*) qui abordent l'étude du pays et le "problème" Kabyle-Berbère-Amazigh, "la montagne qui accouche d'une souris".
Il faut noter que ces sites annoncent clairement leurs objectifs de propager et amplifier une situation imaginaire de défense des minorités en Algérie d'abord, mais également au Moyen orient, et plus particulièrement dans les pays Arabo-Musulman (quelle coïncidence !).
Le cadre géographique étant défini, le thème également, reste la teinte politique, religieuse et culturelle à étaler sur ce kit et en faire un produit commercial destiné au troupeau des crédules et naïfs possédés par des rancunes ancestrales et des passions chauvines, un champ fertile et propice des dissensions internes annihilatrices et destructrices.

Là aussi ces sites ne laissent aucune zone d'ombre sur les objectifs de leur mission.

-L'idéologie: le sionisme.

-La religion: le talmudisme.

-La langue: le dialecte amazigh.

-L'ennemi: les Arabes.

-Le combat: la guerre contre les Arabes.

-Les alliés: le "peuple élu".

-Les moyens: la puissance économique, les média sous contrôle, l'intelligentsia, tous juifs bien sur.

Les gérants des sites appuient leurs revendications par la publication d'études orientées et partisanes (en toutes les langues) par des "penseurs" judéo-sionistes de renom,
qui affichent publiquement leurs positions pro-sionistes, pro-juives, pro-talmudistes, et naturellement... anti-arabes !
Pour souligner le bien fondé de leurs revendications ils citent les articles et écrits des cercles de "penseurs", activistes "démoncrates", défenseurs des libertés, d'origine Algérienne et nationalités diverses !
La liste de ces humanistes , bienfaiteurs, donneurs de leçons, conseillés bénévoles, mercenaires de la plume, intellectuels prostitués occasionnels ou à plein temps, transfuges en exile doré, révolutionnaires embourgeoisés, politiciens aigris perchés dans leur résidence des montagnes suisses, ou lauréats sans mérite de Prix Internationaux décernés pour loyaux services rendus à la maffia intellectuelle juive, serait trop longue à énumérer.
A titre d'exemple, citons quelque uns d'entre eux:

Baya Gacemi, Mustapha saadi, Said Saadi ( le doctor ambulant ), Ferhat M'henni,
Rachid Yahoud Yahou, David Bensoussan, Daniel Pipes (un théoricien du "clash des civilisations" !), Gerald A. Honigman (sioniste US), Da l'Hocine Ait Ahmed, Omar Belhouchet, Benjamin Stora, etc, etc...

Une nébuleuse autour de laquelle pivotent des acteurs issus de tous les milieux et de toutes les tendances politiques, mais qui partagent les traits communs propres à la diaspora juive:

1- Leur liens étroits avec les média juifs internationaux qui les sponsorisent généreusement, et
les relations "fraternelles" qu'ils entretiennent avec la presse dite "libre" d'Algérie: El Watan, El Khabar, le Quotidien d'Oran, le Soir, le Matin, Liberté (En un mot les journaux lancés avec le financement de BNP-Paribas, une banque de la toute puissante famille juive Rothschild !!).

2- Les relations privilégiées avec les ONG internationales formant le bras sournois et subversif des CIA-MOSSAD qui militent contre les pays ciblés par les sages de Sion qui se dissimulent derrière le Nouvel Ordre Mondial, sous prétexte de défense des Droits de l'Homme. Les ONG remplissant le rôle que la Croix occupait au temps de la colonisation et de la mission civilisatrice de l'Église (sic).

On remarque donc l'ampleur des moyens qui sont mobilisés dans le cadre de cette revendication "culturelle" berbère qui s'imbrique dans l'agenda de la machination planétaire du Nouvel Ordre Mondial qui tente d'imposer ses objectifs au reste de l'humanité, dont celui de la destruction de l'Islam et le génocide des Musulmans, par proxy interposé , celui de mercenaires, les armées de l'OTAN, les "Jihadistes", et les idiots utiles, type transfuges amazigh convertis au judaïsme-talmudisme.
Ces inspirés, ciblés puis conditionnés par les campagnes médiatiques juives intenses, découvrent ironiquement sinon dramatiquement, qu'ils ne sont pas officiellement éligibles à la naturalisation Israélienne, car les rabbins de Tel Aviv les qualifient d'esclaves berbères convertis au judaïsme.
( durant l'ère phénicienne, certains juifs fondèrent des comptoirs le long des côtes Algériennes, d'autres s'enfuirent d'Égypte pour s'installer en Afrique du Nord)!
Les candidats à la naturalisation sont en général systématiquement expulsés sauf pour quelques cobayes que les Israéliens doivent, selon la coutume, réserver à leurs laboratoires d'expérimentation psychologiques pour le calibrage des zombies et robots humains destinés à leur "ops", voir les opérations secrètes de subversion dirigées par le MOSSAD !

En marge de ce drame qui se dessine à l'horizon, sous le coup des campagnes d'intox du sionisme-talmudisme international, ces révoltés mal informés, mal conseillés et manipulés par des historiens dont les contes font de l'Histoire une source malicieuse de conflits et de d'injustice dont le coupable serait l'Arabe conquérant, une perversion des faits qui contredit toutes les chroniques décrivant l'arrivée et l'expansion de l'Islam en Afrique du Nord.
Les thèmes débattus par ces illuminés relevant plus de la psychiatrie que de l'analyse politique, car abordant par une méthodologie spéculative l'espace des sables mouvants de la religion ancrée sur la suprématie raciale, le socle sur lequel s'érige le judaïsme talmudique.

Président auto-élu (la démocratie, c'est pour les autres) à la tête de ce mouvement du MAK, en Algérie, Ferhat M'henni a pris en main les destinés de ce troupeau de dégénérés Nord Africains qui redécouvrent des liens ancestraux juifs, en tant que groupe linguistique distinct et non individuellement, fruits de leur imagination nourrie de l'endoctrinement des spécialistes de la propagande, experts en la matière, les réseaux sionistes du judaïsme-talmudisme .
Aucun élément historique objectif ne suggère individuellement une relation raciale clairement définie entre ces candidats à la judaisation et les juifs d’Israël qui en majorité sont des Khazar, un peuple d'Asie Mineure qui a adopté la religion judaïque au 13em siècle de l'ère chrétienne.
Les vrais descendants de Juda, minoritaires en nombre, ayant été probablement "dilués" au sein de la masse majoritaire des peuples qui les accueillirent.

"L'homme qui n'a rien à se glorifier sauf de ses illustres ancêtres, est semblable à la pomme de terre : la seule qualité qu'il possède, se trouve sous terre."
(Sir Thomas Overbury)


C'est avec le soutien et le "savoir-faire" du MOSSAD, qui doit avoir accroché son grappin sur cet artiste de coulisse en lui ouvrant la porte des honneurs et privilèges de la classe politique et de la jet-set, une promotion organisée sous les tambours battants des agences de publicité sionistes déguisées en média dominants.
Ne minimisons pas le fait qu'il s'expose au danger inhérent à sa situation d'agent éjectable qui risque de se voir embaumé, si son martyr pouvait servir de catalyse à la "cause".
Le sacrifice de cet agneau faisant avancer l'agenda judéo-talmudien du berger, car s'accommodant parfaitement à la possibilité d'accabler un coupable potentiel, les dirigeants Algériens !
Une telle éventualité est certainement prise au sérieux par l'énergumène qui se fait accompagné dans tous ses déplacements par une garde rapprochée de militants du MAK .

A contre courant du mouvement international dénonçant la dictature judéo-sioniste dans les pays occidentaux, a savoir la contestation dans toutes les sphères intellectuelles militantes contre l'agenda secret des promoteurs du NWO, nos amis berbères préfèrent, eux, s'allier au puissant de l'heure, le sionisme-talmudisme, un choix similaire à celui de Massinissa, roi berbère qui trahis les siens et offrit ses services à Rome pour s'assoir sur le trône du royaume numide !
Quand l'Histoire se répète !
Un fait historiquement exposé, chronologiquement démontré, et scientifiquement prouvé, est que les Berbères adoptèrent naturellement la religion du plus fort, celle des Grecs, des Phéniciens-Juifs, des Romains christianisés, puis des Musulmans, sans affinité raciale, mais uniquement par soumission ou conviction.
Rien d'anormal dans ce constat.
Ce qui rend les observateurs perplexes aujourd'hui est le revirement récent de ce mouvement, un changement de cap regrettable et injustifiable, dévoilant une haine et un acharnement gratuits contre l'Islam,les Musulmans et les Arabes, sous la bannière du sionisme-talmudisme.
Aucun argument ne justifie une telle attitude, même pas le prétexte de la réaction maladroite et disproportionnée du gouvernement Algérien face aux provocations des manifestants en Kabylie, et qui a entrainé la mort de civils.
Les desseins non déclarés des meneurs de troupe sont improvisés et enfouis dans un consensus tacite qui sous tend l'alliance liant ce mouvement revendicatif à la puissance du diktat médiatique juif, mobilisé par la machine talmudiste pour assoir la tyrannie du "peuple élu", en s'aidant au besoin des ressources que les nouvelles recrues apportent bénévolement au stade préliminaire de déstabilisation des Goyim ( non juifs ) d'Afrique du Nord.
Le caractère extrémiste et diffamatoire des déclarations faites par les dirigeants et les militants de la base de ce mouvement pointe vers la provocation verbale dans l'espoir d'un pourrissement de la situation pour tenter de semer la discorde, en prélude à une internationalisation du litige.
Les patriotes Nord Africains sincères et informés, perspicaces et de bonne foi, devraient prendre conscience de ce phénomène social annonçant une dérive politicienne, culturelle, raciale et religieuse, qui est passée à une vitesse supérieure en adoptant une idéologie inspirée du sionisme et en dévoilant ses objectifs subversifs de remodelage de l'Afrique du Nord !!
.

(*)sites.
-ADN.com
-Guysen Israël News
-memritv.org
-kabyle.com
-etc ...

5 commentaires:

amazal a dit…

Comment expliquez vous les noms de tous les lieux de l'afrique du nord d'origine berbere et amazigh ?
Personne ne peut atteindre ni infirmer la réalité historique.
Ni le sionisme ni l'arabisme.
La diversité humaine est la base de tout la vie.
A MEDITER !!!

wah fkir a dit…

-Comment expliquer ?
-Parce qu'ils sont Berbères et Amazigh !

Mon point de vue, documenté par la masse de publications sur le web, n'est pas destiné à rejeter ce fait historique mais à dénoncer la tournure imposée par certains dirigeants du MAK, en particulier, et ceux de cette tendance sioniste-talmudiste qui dénaturent les aspirations légitimes des Algériens de culture
Amazigh en livrant sur un plateau
les militants sincères (mais naïfs ) aux forces occultent juifs
qui n'ont que faire des revendications Berbères mais les exploitent comme proxy-agents dans le but de nuire à l'Afrique du Nord !
-Quand à la diversité humaine, une vérité de lapalissade, elle est aussi évidente que le fait que le soleil se lève à l'est.
L'adhésion-conversion au judaïsme-talmudisme en est le rejet radical car ceci préconise
la supériorité de la race judaïque
sur celle des autres hommes, hommes que le Talmud assimile aux vaches et aux ânes, foi révoltante appelant sa condamnation et la lutte contre sa mise en pratique.Pire lorsque cette religion autorise ses adeptes à tuer, voler, violer, tromper, les goyim (non juifs)!
Maintenant libre à chacun de s'affilier au groupe qu'il juge le mieux adapté à ses convictions, mais qu'il assume ses responsabilités si ce choix l'expose à l'adversité et l'opposition militante d'autrui.

Anonyme a dit…

azul ; ce que vous affirmer sur votre blog na aucun sens ! des que le peuple amazigh ce met debout pour reclamer ses droits fondamentaux (qui sont le droit a l'officialisation de tamatight est son eneignement des l'ecole primaire, la reabilitation de l'histoire sur l'oregine du peuple amazigh et ses apport a la civilisation europeen et l'islam au moyen age ...etc cet histoire falciffier par les detenteur de l'ideologie arabo baatiste.. )vous vous dresser contre et evoquer la main des etrangers et surtout celle des huifs ! des hommes et des femmes se sont sacrifier pour se pays et a la fin ses anfant sont considere comme une minorite qui doit subir une culture et une identite etrangere ; l'arabe .nous continurons notre combat afin dabotir a notre liberte confisquer depuis des siecle et vous si vous voulez construire le grand pays arabes alors fait le mais ca serra sans la kabylie..tanmirt

wah fkir a dit…

Reponse à anonyme:
Asslam fellawoum !
C'est au sujet du contact Chrétiens-Musulmans, qui a eu lieu à Médine sous le khalifa de Omar Ibnoul Khatab.Une délégation de Chrétiens Berbères s'y était rendue pour confirmer la venue du Prophète Mohammed (aass) parce qu'ils avaient eu ouïe dire de son "arrivée", en conformité avec leurs enseignements bibliques prophétisant l'avénement de Ahmed (aass).Mais ces chrétiens n'adhéraient pas au concept de trinité vécu par l'église romaine,ils étaient"unitériens", et Aissa (aass),perçu uniquement comme Prophète et Messager de Dieu, Allah.C'est ce qui justifie la conversion massive et l'adoption libre de l'Islam, sans conflit armé majeur, autre que celui ayant opposé Koceila, qui avait rompu un traité, aux troupes arabes-Egyptiens-Lybiens musulmans.Suite à l'assassinat d'Okba, l'opposition militaire offerte par les tribus Judaisées de la Koceila-Kahina furent vaincues.Tribus qui avaient adopté le judaïsme au contact des Hébreux qui avait fui l'Egypte, Jerusalem, ou/et accompagné les phéniciens.A ce propos les Arabes ne sont pas venu en tant que conquérants barbares mais avaient répondu en premier lieu à l'appel de la délégation chrétienne à Médine (les chroniques musulmane sont très précises sur ce point).
Les gens qui, aujourd'hui, militent pour un retour aux origines et veulent faire table rase de 14 siècles d'Islam font un choix libre, mais arbitraire et subjectif.
Pourquoi ?
Parce qu'avant le judaïsme, les berbères avaient adopté les religions païennes d'Athènes et de Rome, puis celle du christianisme au premier siècle, etc....
Il n'y a pas de liens raciaux qui lient la Kahina aux tribus d'Israél,comme le confirment les Rabbins de Tel Aviv qui ne reconnaissent pas la judaité des Amazighs, que certains d'entre eux prêchent, mais le status d'esclaves convertis au judaisme!
Qui sont les bons ou les mauvais Amazigh ?
-les chrétiens qui sont allés chercher l'Islam jusqu'à Médine et qui ont fourni des hommes de la trempe de Tarak Ibnou Ziad et ceux qui ont bâti l'Andalusie, ou
-ceux qui avaient adopté le judaisme et bâti Carthage et les royaumes numides.
La question n'a pas lieu d'être posée, car l'Islam aujourd'hui les rassemblent tous dans ce brassage de races et de religions, sous un livre saint unique et tous croyant en la religion d'Abraham, de Moussa, de Jésus et de Mohammed, que la paix et le salut soient sur eux tous !
Ceux qui s'acharnent à remettre les pendules en arrière devraient d'abord se libérer de tout préjudice nourri par les partisans du diviser pour régner, qu'alimentent certains cercles qui ne veulent du bien qu'à eux mêmes et sont passés maitres dans la création de la dissension partout ou le potentiel de conflit et de zizanie existe. Là, le web offre plein d'opportunités pour qui souhaite parfaire son éducation et confronter les évènements qui se profilent à l'horizon de ce millinaire, gardant en mémoire que l'Algérie est un petit pays qui se construit avec tous ses enfants.
Salutation à tous.

Anonyme a dit…

BON COURAGE A TOUS CEUX QUI SE BATTENT POUR LE MAINTIEN D'UNE ALGeRIE UNIE ET POUR L'UN DE CES REP7RE FONDAMENTALE "L'ISLAM"