17 oct. 2017

Dernier délire de Abou Kholaita (Boukrouh) : Satan s'est métamorphosé et multiplié en humains.

Dernier délire de Abou Kholaita (Boukrouh) :
Satan n'est plus ce que décrit les hommes depuis la création d'Adam, il s'est métamorphosé en homme.
- d'où tient-il cette trouvaille ?
- Vous ne le croirez pas : d'Anton LaVey, le sataniste.
Boukrouh , Abou Kholaita :
«L’idée générale qu’on a du satanisme est qu’il est un culte rendu à Satan. Mais un juif Américain, Anton Szandor LaVey (1930-1997), a réformé dans les années 1960 cet ancien culte secret pour le ramener à une dimension purement humaine. Dans cette nouvelle conception, Satan est détrôné et l’ego humain mis à sa place. L’homme doit être son propre Dieu, la valeur supérieure à toute autre religion, philosophie, idéologie, traditions, société, nation, morale… On ne doit pas adorer Satan, on doit soi-même être Satan.»
Lien : le site Oumma.com de l'illustre j-u-i-f ...Gilles Kepel
-- https://oumma.com/satanisme/
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Noureddine Boukrouh atteint d'hystérie ! Après sa reforme de l'Islam dans lequel il accuse l'ancienne exégèse et érudition d'être révolue, dépassée, il dit en premier lieu qu'elle est la source de l'islamisme. En échange il prône une adoption des enseignements de Abdou et Al Afghani (deux f-r-a-n-c_m-a-ç-o-n-s) pour reformer l'ancienne érudition, les deux hérétiques prouvés être les maitres penseurs de la Nahda islam-mique et donc des extrémismes "frères musulmans" et "salafya". Ces tumeurs de l'Islam prêchent l'invalidation des sciences héritées des quatre rites sunnites agréés depuis 15 siècles. Pestilences de l'Islam, dépréciateurs de sa réputation depuis leur apparition, la réforme de Boukrouh est donc en harmonie avec les wahhabisme-salafisme-islamisme, une contradiction qui dévoile l'état d'insanité et de confusion dominant son discours incohérent. Je n'ai aucun doute que la malédiction divine le poursuit en réponse à ses attaques dépréciatives des connaissances accumulées pendant 15 siècles par les érudits des quatre rites sunnites, offensive accompagnée d'une attitude méprisante, arrogante, prétentieuse, contraire à la vraie humilité vertu des milliers d'authentiques Ulama qui illuminent de leur savoir 15 siècles de patrimoine des sciences de l'Islam.
Abou Kholeita :
« Là s’est réfugié le diable depuis le Moyen-âge : ce n’est pas le musulman qu’il fallait réformer, comme l’ont cru al-Afghani, Abdou et les autres, mais le « ilm al-qadim » qui charrie dans son enseignement le ....microbe, le ...virus, le ....poison qui a conduit à la décadence de jadis et à l’islamisme d’aujourd’hui.»
Lien : http://tinyurl.com/ybuev8ls

Aucun commentaire: