22 août 2016

" LES CONVERSIONS DE LA MISÈRE ", fruits du prosélytisme de Lavigerie en Kabylie.

" LES CONVERSIONS DE LA MISÈRE "

  «Un effort colossal de (re) christianisation qui va aboutir à quelques conversions que Karima Dirèche-Slimani a qualifiées de “conversions de la misère”. En effet, c’est sur le terrain de la pauvreté et de la maladie que toute cette épopée s’est jouée. En distribuant à manger aux démunis, en accueillant les orphelins, en soignant les malades, les missionnaires vont vite devenir indispensables et même recherchés par des populations vivant une grande misère et dans un grand désarroi. Bientôt, veuves avec des enfants à charge et orphelins ou personnes âgées en situation de dénuement total ou à l’article de la mort, vont commencer à accepter la conversion qui leur est proposée. Cette conquête des corps devient peu à peu une conquête des âmes. Les sœurs blanches deviennent des sortes de « marabouts » à qui on demandera de soigner toutes sortes de douleurs, même celle de la perte des êtres chers. En tant qu’infirmières, elles vont jouer un rôle dans l’évolution des mentalités et du rapport à la médecine. D’autres religieux vont investir l’institution scolaire pour développer leur apostolat. Ce qui favorisera la propagation du projet colonial parmi les populations les plus éloignées des centres de la colonisation.»

2 commentaires:

LE BAUT Pierre a dit…

Il y aurait beaucoup à dire, en effet, sur l'œuvre de Laverie, le pire peut-être en effet, mais aussi du moins pire sinon du meilleur. J'ai beaucoup d'éléments. J'aimerais en parler avec vous sur un plan historique plus que polémique. Sur quelle adresse mail. Merci encore. P. LE BAUT. plebaut@sfr.fr

wah fkir a dit…

@ Mr P. Le Baut.
Bonjour.
Vous remercie pour votre aimable et généreuse invitation. Je suis disposé à y répondre positivement. Dans ce cadre vous contacterez prochainement, incha Allah.
Cordialement.