10 juin 2016

Les dés étaient pipés depuis 1962. Un petit plat épicé, pimenté, pour accompagner votre "f'tour".





Saha ftourkoum ! Un petit plat épicé, pimenté, pour accompagner votre diner.
Les dés étaient pipés depuis 1962. Une illustration de cette situation déliquescente qui a régné après l'indépendance, période durant laquelle les jésuites / Dominicains ont, avec la complicité d'agents présents aux échelons les plus hauts; aux rangs de la hiérarchie gouvernementale (exemples : ministre des Habous  Larbi Saadouni , Sid Ali Ghozali à Sonatrach, et donc au sommet de l'État, Boukharrouba sans qui rien ne pouvait être décidé sans son accord)










Liens :
 Extrait de la biographie de Père Pierre Le Baut, domicain ayant abandonné l'ordre.
--->http://pierrelebaut.e-monsite.com/pages/d-hier-a-aujourd-hui.html
--> http://pierrelebaut.e-monsite.com/pages/d-hier-a-aujourd-hui-suite-1.html
----> http://pierrelebaut.e-monsite.com/pages/d-hier-a-aujourd-hui-suite-2.html

2 commentaires:

Le Baut Pierre a dit…

Heureux de vous lire et heureux d'avoir été lu par vous avec , me semble-t-il, malgré tout, une certaine sympathie... Pierre Le Baut.

wah fkir a dit…

@ Le Baut Pierre
Monsieur, mes remerciements les plus sincères pour avoir pris la peine de m'adresser ce commentaire qui m'honore. Je vous avoue mon admiration personnelle et vous exprime l'assurance de mon respect indéfectible pour votre tenue morale et votre franchise. Vos mémoires sont le reflet d'une rare honnêteté intellectuelle et morale, le fruit d'un témoignage authentique, objectif, et intègre. J'imagine qu'il vous a fallu du courage pour le publier, une autre qualité en votre honneur.
Mes salutations fraternelles, de la fraternité de ceux qui recherchent la vérité dont vous vous réclamez en honorable défenseur, libre de tout dogmatisme ou préjugé confessionnel.
Salam.