22 sept. 2015

la Chine tourne-t-elle le dos à l'Algérie et choisit le Maroc comme partenaire ? Elle regrette la mauvaise foi et inconsistance des interlocuteurs algériens, assujettis à Paris-Sion !

Manque d'entrain suspect de Sellal et de son gouvernement à s'engager dans un partenariat exclusif avec la Chine !
Le gouvernement algérien (en résidence en France) est attelé aux intérêts français au détriment de ceux de l'Algérie ! Ceci dure depuis 50 ans !
L'histoire jugera cette trahison !

Que se trame-t-il en Méditerranée ?
La présence Russe et Chinoise traduit la volonté des deux alliés de mettre en place en partenariat/ coordination une présence militaire navale défensive qui garantira la libre circulation des cargos de marchandises qui circuleront dans le cadre de la "Nouvelle Route de la Soie ". Ce projet commercial d'échange entre la Chine et une multitude de partenaires est de dimension civilisationnelle, une entreprise marquante du 21em siècle, appréhendée à sa juste dimension par les pays situés dans le sillage de cette route. Parallèlement 56 pays sont membres de la "Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures". Cet organisme financier, concurrent du FMI et de la Banque Mondiale, parraine le projet. Nombre de pays ont saisi l'importance de ce projet, le Maroc, l'Égypte, entre autres.
QU'EN EST-IL DE L'ALGÉRIE ?
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


 Prise dans les griffes de Paris-Sion, le gouvernement actuel, au service des intérêts de la judéo-maçonnerie de France refuse de s'engager malgré les avantages géostratégiques faisant d'elle une plateforme idéale prolongeant la Route de la soie, positionnée entre l'Afrique et l'Europe. Sellal et son bouffon Haddad sont allés à Pékin pour saboter cette initiative.
Pékin se tourne vers le Maroc, et ne lésine en rien pour le courtiser aller jusqu'à déverser des compliments souvent non fondés.

Aucun commentaire: