29 juil. 2014

Israél et Gaza À La Lumière De La Fable De Jean De LaFontaine Du Loup Et De L'Agneau !

Aujourd'hui en vie Jean De La Fontaine aurait été un Anti-sioniste et naturellement traité d'Antisémite par la Kosher Nostra: l'une de ses fables frappe l'esprit par la pertinence de son message, incroyablement d'actualité et pouvant décrire la cruauté et l'acharnement sauvage d’Israël contre le faible peuple palestinien de Gaza victime d'une agression d'une violence disproportionnée et sans précédent dans les annales de l'histoire moderne. La fable de La Fontaine adaptée au contexte du génocide perpétré par Israél : LE LOUP ET L'AGNEAU (*)
LA RAISON DU PLUS FORT EST 

TOUJOURS LA MEILLEURE :
Nous l'allons montrer tout à l'heure.
Un Agneau (la population civile de Gaza) se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure.
Un Loup (Israël) survient à jeun, qui cherchait aventure, et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal (très expressif description d'Israél) plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
Sire, répond l'Agneau, que Votre Majesté ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu'elle considère que je me vais désaltérant
Dans le courant, plus de vingt pas au-dessous d'Elle ;
Et que par conséquent, en aucune façon, je ne puis troubler sa boisson.
Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'Agneau ; je tétais encore ma mère
Si ce n'est toi, c'est donc ton frère (Hamas).
Je n'en ai point. C'est donc quelqu'un des tiens (tous les Palestiniens vivants
et même ceux qui ne sont pas nés) :
Car vous ne m'épargnez guère, vous, vos Bergers et vos Chiens.
On me l'a dit : il faut que je me venge."
Là-dessus, au fond des forêts
Le loup (la horde des prédateurs juifs) l'emporte et puis le mange (génocide),
Sans autre forme de procès (aucune intervention des instances internationales).

Aucun commentaire: