8 nov. 2013

Algérie: Sayanim Et Juifs-Caméléon Agents De La Cosa-Talmudia.

Déniché sur le web :
1- Un journaliste sayanim , Aziz KHITOUCHE est le dernier chroniqueur recruté par Jacques BENILLOUCHE au site "http://benillouche.blogspot.com".

Aziz rejoint donc d'autres confrères de "renommée" et déballe ses compétences de reporter,  après ses longues années d'étude à El-Watan, un organe promoteur de talents judaïsants. (Voir la page "Facebook" d'un autre sayanim en Note* ci-dessus). Pour avoir dédaigner une carrière d'avocat, il faut croire que le travail qu'il accomplit est mieux rétribué ($$$). 
Au vu de la notoriété et du prestige de ses nouveaux collaborateurs (voir liste et portrait ci-dessus) sa participation au Site sera des plus appréciée car offrant un apport supplémentaire au travail de sape commandité par les services les plus engagés dans l'intox et la "guerre tranquille", le MOSSAD. De nouveaux enjeux nés des découvertes de gaz en Méditerranée orientale Lien, Lien, Lien , Lien) amplifient la motivation juive de nuire à l'Algérie qui devient une cible privilégiée de l'emblématique  belligérance talmude. Le gaz nécessitant des débouchés et des marchés importants pour absorber une production prévue massive de gaz, c'est dans ce cadre de stratégie de guerre économique, qu'un avant-goût des manigances juives nous a été offert lors de l'attaque terroriste d'In-Amenas, attentat dont le préjudice est toujours en cours et non circonscrit. Les multiples sources d'information locales, quelque unes visibles et celles plus importantes secrètes, offrent une perspective de l'Algérie qui permettra à la Kosher Nostra de mieux organiser sa malveillance.
Du point de vue des intérêt d'Israél, défendu légitimement par ses alliés (pays colonisés) de France et d'ailleurs, une attention particulière est réservée aux événements en Algérie, un pays dominant sur le marché européen du gaz. Aussi la conception et la diffusion de l'information revêt une grande importance pour ses tentatives d'ingérence déstabilisatrice menées durant les campagnes d'intox et de désinformation orchestrées avec l'appui des média kosher dominants.
Présentation du Sayannim Aziz par son nouvel employeur (Jacques Benilouch)
«Il a occupé plusieurs postes dans les médias et en particulier comme journaliste correspondant du quotidien national d'information, El-Watan, il a collaboré au journal radiophonique de Radio Kalima chargé de couvrir l'actualité par des reportages de terrain. Il est aussi correspondant du magazine culturel en ligne www.kabyle.com. Aziz Khitouche couvrira l'information en provenance du Maghreb pour notre site.»

Nous pouvons d'ores et déjà affirmer que l'idiot utile Aziz (plutot vil que précieux) a commencé à annoncé la couleur en orientant ses chroniques inflammatoires sur les sujets de controverse source de préjudice et de désagrément à l'Algérie :
- ALGÉRIE-MAROC : LA FRONTIÈRE DE LA DISCORDE
«L’état normal d’une frontière est de rester ouverte déclarent plusieurs officiels algériens et marocains, et pourtant ! La fermeture de la frontière terrestre, longue de 1 559 kilomètres, pénalise les deux populations qui aspirent à des bonnes relations de voisinage et de fraternité. Ces mêmes frontières d’ailleurs rapprochaient auparavant les habitants de l’ouest algérien et de l’est marocain. La fermeture actuelle occasionne, des deux côtés, l’embarras et l’éloignement des familles plus isolées que jamais. »
- ALGÉRIE : LE RETOUR DES ISLAMISTES 
«L’impasse politique que traverse l’Algérie depuis plusieurs années, la maladie prolongée du chef de l’État, Abdelaziz Bouteflika, le recul du camp démocratique et laïc, sont des éléments qui expliquent la percée des courants islamiques en Algérie. À cela s’ajoute la bonne couverture médiatique dont les partis politiques d’obédience islamique bénéficient.» 
«Face à l’ancrage du courant islamique, les actes d’intolérance se multiplient depuis quelques années et se sont reproduits durant le mois du Ramadan. Ils ciblent notamment les non-jeûneurs, ces citoyens qui refusent d’observer le mois du jeûne. Les intimidations et les arrestations sont accompagnées parfois par la comparution des citoyens non-jeûneurs devant les tribunaux. Bien qu’une large campagne de mobilisation citoyenne ait réussie durant le mois du jeûne dernier, dans les départements de Tizi Ouzou et de Bejaïa, le climat d’intolérance est toujours de rigueur. »
- TUNISIE : LE RÔLE AMBIGU DE L’ALGÉRIE 
«Alors que l’opposition tunisienne se mobilise pour exiger le départ du gouvernement de l’islamiste Ali Laraeydh et que la situation sécuritaire est en constante dégradation, des divergences idéologiques apparaissent quand le rôle de l’Algérie est évoqué. Partenaire stratégique pour certains ou pays s’ingérant dans les affaires internes tunisiennes pour les autres, les observateurs s’interrogent sur le véritable rôle de l’Algérie sur la scène politique tunisienne. »
- ALGÉRIE : MOUVEMENT DES CHÔMEURS DU SUD

« Il est vrai que le chômage en Algérie est l’une des problématiques les plus compliquées, face à pays riche en ressources naturelles, le pétrole et le gaz notamment. La population algérienne, composée d’une majorité de jeunes, ne bénéficiait pas systématiquement de cette rente pétrolière. Devant l’absence de mécanismes permettant la création d’emplois durables, les jeunes chômeurs algériens ont décidé finalement de s’organiser autour d’un collectif pour revendiquer leurs droits. La question qui se pose précisément, pourquoi le choix de ce timing ? Agenda planifiée ou simple coïncidence ?»

-CHRÉTIENS D’ALGÉRIE : UNE EXISTENCE DIFFICILE
«L’avenir des chrétiens en Algérie, reste flou et incertain, car devant cette évolution juridique et un système administratif bureaucratique, les Chrétiens ont le choix entre la disparition ou le repli sur soi-même» conclut un observateur.»
Remarque : En quoi le sort des chrétiens d'Algérie peut-il faire l'objet d'attention ou jouir de la compassion de la part des juifs du monde entier, ou d’Israël en particulier, lorsqu'on constate le traitement qui leur est réservé en Israël et des injures que leurs adresse le Talmud des Rabbins?
Les collègues de Aziz :

-Zvi Mazel (ambassadeur d'Israél)
-Johan habib
-Gérard Akoun (judaique FM)
-Marianne Arnaud (Lien)(Slate.com et Tribune Juive)
-Jean CORCOS 
En détails : «rejoint les chroniqueurs de Temps et Contretemps et abordera les problèmes du monde musulman. Diplômé de ENSCP, Docteur Ingénieur, Jean CORCOS a exercé le métier d'ingénieur pendant toute sa carrière professionnelle. Bénévole au sein de la communauté juive, il a notamment coordonné l'exposition "le Temps des Rafles" à l'Hôtel de Ville de Paris en 1992, sous la direction de Serge Klarsfeld. Producteur depuis 1997 sur la radio parisienne Judaïques FM (94.8), de l'émission «Rencontre», un dimanche sur deux de 9h30 à 10h00, consacrée à la connaissance du monde musulman et au dialogue judéo-musulman. L’émission a pour ambition de donner aux auditeurs la plus large connaissance possible du monde musulman, cet univers si divers et encore mal connu, en abordant tous les angles possibles. Président délégué de la Commission pour les relations avec les Musulmans du CRIF depuis 2009, il a rejoint la Fraternité d'Abraham en 2012, comme nouveau vice-président, représentant la communauté juive.»

 (À Suivre "Déniché sur le Web") ----->
_________________
(*)Note :
Madjid Makedhi, journaliste d'El-Watan, est le stéréotype de la juiverie introduite furtivement parmi nous et qui plus grave, par leur positionnement dans le "4em Pouvoir", façonne l'opinion, la manipule et la désoriente. Sa page "Facebook" dévoile ses relations et affinités qui reflètent le militantisme subversif de cet agent dévoué à la cause de la Kosher Nostra, pas à celle de l'information comme le prétend sa nébuleuse de la trahison. (extraits de la page) :

Favorites

 

Aucun commentaire: