15 nov. 2013

Algérie : Drogue Et ONG, Deux Armes Au Service De La subversion.

Le pionnier des "droits de l'homme" et actuel champion de la démocratie promue par la "nébuleuse" Algérie-Focus, Jeune Afrique, le Nouvel observateur, El Watan, Le Soir d'Algérie, Slate.com...
RAPPORTS TENDANCIEUX D’ONG SUR LES DROITS DE L’HOMME EN ALGÉRIE
Ksentini : « Une campagne des lobbys de la drogue »
Le président de la Commission nationale consultative pour la protection et la promotion des droits de l’homme(CNCPPDH), Farouk Ksentini, a affirmé hier, à Alger, que les rapports négatifs rédigés par six organisations des droits de l’homme contre l’Algérie relèvent d’une campagne des lobbys de la drogue et du crime transfrontalier visant à «embrouiller» les positions de l’Algérie dans les tribunes internationales.
»
(ElMoudjahid)
Les ramifications des ONG avec le crime organisé international, une vérité enfin perçue par un militant et responsable de la défense des droits de l'homme et qui l'expose publiquement. Les réflexions de ce blog sont confortées par cette déclaration. Les vues développées dans plusieurs articles antérieurs sont plus élaborées et exposent dans le détails les manigances des ONG et de leurs succursales algériennes (M.Bouchachi, K.Daoud, S.Saidi /
RCD, W.Tamzali, ONG, média indépendants laïcs), voir Lien  à propos de Boumala (l'enflure transfuge de l'ENTV).
D'autres sources revigorent mes points de vue sur le complot médité par les plus hauts dignitaires du NOM et les bras ouvriers recrutés dans les ONG et les associations "humanitaires" diverses. Ahmed Bensâada, universitaire, chercheur et écrivain est un homme averti et engagé qui se distingue par son courageux franc parlé et des analyses pertinentes qui honore son statut de scientifique contrairement à d'autres "doctors de service"  affiliés aux mouvements politiques d'opposition hébergés dans les confortables salons juifs d'occident et qui participent aux campagnes discriminatives mensongères contre leur pays d'origine, l'Algérie.
Dans un article de AlgériePatriotique.com, l'auteur déclare : «Le Collectif des familles de disparus touche de l'argent de la NED»!
Il ajoute plus loin, dont extrait :
«Ce qu’il y a d’intéressant avec la NED, c’est qu’elle publie, chaque année, la liste des subventions octroyées aux ONG locales. Ainsi, en ce qui concerne l’Algérie, la NED a subventionné la LADDH (Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme) en 2002, 2003, 2005, 2006 et 2010. Elle a aussi financé le Collectif des familles de disparus en Algérie sans interruption de 2005 à 2011, sauf en 2008. Je cite ces deux ONG à titre d’exemple, car elles ne sont pas les seules à avoir reçu des subsides.»
En bref, les théories conspira-sionnistes sont donc endossées par de nombreux observateurs avertis qui cautionnent les analyses de tous les milliers de chroniqueurs et d'historiens qui affirment que le monde n'est pas ce que nous décrivent les media dominants occidentaux ou leurs clônes locaux (El-Watan).
Remarque :
-Théories fictives ? Ou révélation d'une réalité diffuse par sa nature inhérente subversive ?
La réponse est simple si on a d'abord souscrit au principe qui s'énonce comme un refus d'accepter la version de l'histoire officielle triturée par les maitres de l'intrigue, les éternels prédateurs, les "Enfants Élus de Satan", menés par les Illuminati et leurs filiales maçonniques.
Une fois l'histoire revisitée et la réalité d'hier clairement focalisée, il est possible de percevoir celle d'aujourd'hui.
C'est la remise en question de faits historiques, exemple la Shoah, qui est la cause des persécutions endurées par les révisionnistes (site à consulter impérativement pour un aperçu de l'histoire : http://www.vho.org/aaargh/index.html) contre lesquels s'acharnent la juiverie internationale sous prétexte de combattre l'anti-sémitisme. L'exposé authentique du passé est considéré plus dangereux pour les éternels prédateurs que les armées, car l’accès à la vérité démolie la matrice virtuelle dans laquelle sont mentalement enfermés les esclaves et tubes digestifs de l'humanité entière. Une fois la réalité historique passée remodelée, reconstruite et rendue fiable, la vision du présent devient limpide.
La difficulté rencontrée par les analystes à convaincre un grand nombre de gens et leur endosser leurs pertinentes théories conspirationnistes provient du fait qu'ils exposent des vues qui sont perçues par leurs lecteurs à travers les verres (de l'histoire passée frauduleuse) qui déforment leur vision de la réalité présente. D'où la persistance de l'état d'apathie de l'opinion et son déroutement vers des débats et controverses stériles.
Illustration : Les "Protocoles" :
«La liberté politique est une idée, mais non une réalité ; il faut savoir appliquer cette idée quand il est nécessaire d'attirer, au moyen d'un appât idéaliste les forces populaires à son parti, si celui-ci a décidé d'abattre un parti gouvernemental. Cette tâche se trouve facilitée lorsque l'adversaire est pénétré de l'idée de liberté ou de libéralisme et s'il perd de sa force pour cette idée ; c'est par là que triomphera notre système : en vertu de 1a loi de la vie, les rênes du gouvernement, à peine relâchés, sont aussitôt saisis par d'autres mains, étant donné que la force aveugle du peuple ne peut exister un jour sans chef et que le nouveau pouvoir ne fait que remplacer l'ancien, affaibli par le libéralisme.»
«Un esprit logique et sensé peut-il espérer réussir à mener les foules par des arguments et des raisonnements, quand la voie est ouverte à la contradiction, même stupide, pourvu qu'elle puisse séduire le peuple dont l'esprit est superficiel ? Les foules sont exclusivement guidées par des passions mesquines, des superstitions, des coutumes, des traditions et par des théories sentimentales ; elles sont esclaves de la division des partis qui s'opposent à toute entente un tant soit peu raisonnable. Toute décision de la foule dépend essentiellement de hasards ou bien, quand elle est préparée à l'avance, elle est pour le moins superficielle ; dans son ignorance des secrets politiques, elle prend des décisions absurdes, elle sème une sorte d'anarchie qui ruine le gouvernement.»
«Quand nous eûmes contaminé l'organisme gouvernemental par le libéralisme, ce poison mortel, tout l'ensemble de la vie politique des États fut modifié ; tous furent atteints d'une maladie mortelle : la décomposition du sang. II ne reste plus qu'à attendre la fin de leur agonie.»
«Le libéralisme engendra des gouvernements constitutionnels qui remplacèrent les autocraties. Une constitution n'est guère autre chose qu'une école de discordes, de querelles, de mésintelligence, de dissentiments, d'agitations stériles, de tendances de partis, de tout ce qui sert à affaiblir l'activité des États.»
«Les lois qui émanent des théories scientifiques ont, pour eux, une importance considérable ; aussi avons-nous engendré la confiance aveugle à l'égard de la science. Leurs intellectuels s'enorgueillissent de leurs connaissances que la logique n'a pas vérifiées, et ils mettent en pratique les notions puisées dans la science livresque, telles qu'elles sont écrites par nos agents, dont le but est de tourner les esprits dans la direction qui nous est nécessaire.»
«Nous devons tenir compte des idées modernes, du caractère et des tendances des peuples, afin de ne pas commettre d'erreurs dans la politique des affaires administratives. Le triomphe de notre système – dont le mécanisme peut jouer différemment selon le tempérament des peuples avec lesquels nous prenons contact – ne sera complet que si son application pratique repose sur les résultats du passé et les données du présent
«Les gouvernements modernes ont entre leurs mains une force immense, créatrice des courants d'idées parmi le peuple ; cette force c'est la presse. Son rôle est soi-disant de signaler les réclamations nécessaires, de transmettre les plaintes du peuple, d'exprimer et de formuler le mécontentement. Elle incarne le triomphe de la liberté du caquetage, mais personne, excepté nous, ne sait organiser cette force et en tirer profit. C'est par elle que nous avons acquis notre influence.»
«Bref, sachant par expérience que c'est par les idées et les théories qu'on dirige les hommes, et que celles-ci leur sont inculquées par l'enseignement, cet enseignement peut être donné à tous les âges avec le même succès, à condition d'user de différents systèmes pour aboutir à une telle suggestion. Nous saurons absorber et capter à notre profit les derniers vestiges d'indépendance de la pensée humaine que nous orientons depuis des siècles dans la voie qui nous est favorable.»
«Nous avons commencé à asservir définitivement la pensée par la méthode de l'enseignement visuel qui rendra les goyim incapables de réfléchir et en fera des animaux obéissants ; ils attendront la' démonstration d'une idée avant de chercher à la saisir. Un de nos meilleurs agents en France, Bourgeois, a déjà annoncé un nouveau système d'éducation intuitive. A présent que nous sommes en force, nous n'avons pas besoin de goyim penseurs, mais il nous faut des travailleurs, ces matérialistes de tous temps, consommateurs avides de tous les biens terrestres.»
-Etc, etc...
Conclusion :
En touchant du doigt le lien entre les ONG et les réseaux de trafic de drogue, Mr Ksentini ne pouvait pas hélas être plus explicite, mais les informations supplémentaires suivantes aident à élucider la complicité des ONG avec l'activité criminelle du trafic de drogue.
-1- Le trafic de drogue est dirigé depuis au moins 150 ans (la guerre de l'opium) par le "cartel", la famille Rothchild de Londres et ses sous-traitants juifs aux USA (la famille Bush entre autre), en Israël (ou Lien), au Maroc, dans les pays occupés par l'armée US (qui achemine le produit dans les avions de US Air Force à partir d'Afghanistan), la Colombie, la Birmanie, etc... Les études et publications traitant du sujet sont disponibles et abondent sur le Web (ex : Lien, Lien, Lien , Lien, Lien)  
-2- Les ONG indépendantes ou onusiennes étant toutes contrôlées et commanditées par la juiverie internationale, avec à leur tête la famille Rothschild, cette dernière est le cerveau qui dirige l'opération d'inondation du pays avec les tonnes de kif, payées rubis sur ongle aux gérants de "l'industrie". La famille royale en étant la principale bénéficiaire !
La leçon à retenir :
Pour réveiller les assoupis sous influence (injection de somnifère médiatique, genre El-Watan et presse "indépendante") il faut annoncer la mauvaise nouvelle:
la nuisance sociale, sanitaire, économique et sécuritaire du kif est le résultat de l'offensive combinée 
-des services secrets CIA/MOSSAD/MI6/DGSE (outils des manigances juives contre l'humanité), 
-des producteurs et collaborateurs locaux (qui y trouvent leur compte), et 
-de complices locaux intéressés. Ces derniers, tout désignés pour servir de soutien à cette agression contre la nation et son peuple, tel en particulier le système judiciaire en exercice durant la gouvernance des apparatchiks du socialisme spécifique. Indulgents envers les criminels et leurs associés, ils ont tacitement permis la constitution de réseaux de distribution, et la vulgarisation de la consommation des drogues. Il est honteux et scandaleux d'observer qu'un des premiers responsables de la déliquescence de la justice d'alors, Mr Benflis (ministre de la justice), puisse trouver aujourd'hui des appuis et des "soutiens de comité pour l'élection 2014", alors qu'un bilan de sa participation aux nombreux gouvernements inopérants de la période démontrerait son insouciance à confronter le problème.
La négligence professionnelle et ses conséquences désastreuses pour le pays, empêchent-t-ils leur causeur de dormir ?

Aucun commentaire: