17 oct. 2013

Algérie : Les Apprentis Présidents Poussent Comme Des Champignons, Et La Perfidie Juive Les Arrose ! (Suite)

                                    (Suite de l'article précédent)

Exemple 2 :
Soufiane Djilali et la la politique "nouvelle vague" .
Comme pour les astuces trompeuses du marketing, les produits dits "nouveaux" ont un attrait commercial particulier puis qu'ils annoncent une amélioration de celui déjà en vente. Une technique trompeuse, pour leurrer les tubes digestifs, puisée dans les sciences occultes affinées par les maîtres du mensonge et inspirées du Talmud et de son appendice la Cabbalah
De ce type de prédateur, on peut citer un spécimen original, puisqu'il se réclame d'une "nouvelle espèce" qui se distance de toutes les anciennes connue. Sa particularité est "d'avoir des idées" et ne pas se suffire, pour sa survie, de l'abondance d'une ressource naturelle divine, connue sous le nom d'hydrocarbures. Des "idées" à toutes les sauces seraient selon le porte parole de la bande un remède à tous les maux de la faune.  
   « Jil Jadid incite Soufiane Djilali à se porter candidat à l’élection présidentielle » claironne "algerie1.com" et rapporte qu'un dernier né de la génération spontanée des candidats à la présidence a été "incité" à se présenter au élections présidentielles. L'incitation a été suivie d’excitation lorsque l'assemblée a annoncé «La participation active de "Jil Jadid" dans la vie politique, son engagement sur le « devoir d’agir » et sur la nécessité d’appeler les Algériennes et les Algériens à l’action et non à l’inaction, font prévaloir le devoir d’être partie prenante à ces élections. »
Le "devoir d'agir" qui résulte en un "droit d'être partie prenante", est d'une logique douteuse et baigne dans le vague et le vaporeux car confus sur la nature de ce "devoir". Devoir moral ? Religieux ? Légal ?
Quant au droit, serait-ce un droit conforme à la morale ? À la justice ? À la raison ?
Typique et illustratif des discours verbeux des "candidats à la présidence", les idées qu'ils font circuler trahissent les utopies qu'ils tentent de faire adopter à l'opinion. Ils ne présentent jamais des projets tangibles qui formeraient un programme politique, offriraient un modèle de développement économique, un plan d'émancipation social (dédié à la science, à la culture, à la religion, à la technologie), ou un système d'organisation servant des objectifs concrets quantifiables. Ils n'ont rien à offrir dans ces domaines de la pensée, car comme les fûts, plus ils sont vides, plus ils résonnent !    
Pour construire un modèle de développement, il faut connaître les mathématiques et maitriser des outils statistiques (des plus rudimentaires aux plus sophistiqués), en tirer des indicateurs, des paramètres significatifs, et des indices, puis utiliser des méthodes d'interprétation qui permettent de traduire les données numériques en appréciations, estimations, conclusions, et un bilan des résultats, et en extrapolant énoncer des prévisions.

Les statistiques officielles de l'économie algérienne corroborées par celles de organisations internationales reflètent une vérité incontournable : l’amélioration croissante des performances économiques et financières du pays grâce à une gestion clairvoyante en dépit des contraintes, des carences héritées de la malédiction socialiste, et du sabotage organisé par les forces occultes mises en veille depuis 1999 ! (Voir articles antérieurs pour plus amples détails).
 L'offensive multi-directionnelle menée par les ennemis de l'humanité contre l'Algérie ne dérange jamais ces démocrates d'occasion. Ils ne mentionnent en aucune manière les vrais conspirateurs tapis derrière les associations humanitaires (ONG), partis politiques à l'allégeance allochtone, ceux d'obédiences islam-miques (frères musulmans wahhabites) ou laïques (agents de l'internationale juive "Protocolaires"). Pas un mot sur le danger des banques talmudes qui manigancent en sourdine via leurs agents locaux du libéralisme mondialiste. Nos nouveaux politiciens de pacotille se vautrent avec extase dans la boue des rédactions spécialisées que la propagande juive a mobilisées pour disséminer l'intox confectionnée par nul autre que le....MOSSAD !  
La Nébuleuse ou Réseaux Interconnectés des Média Subversifs Et Son Offensive Contre L'Algérie.
Un cas d'école de la subversion talmude illustrant au mieux sa perfidie et la trahison de ses agents-collabos (algériens) est "Slate.com", dont sa filiale africaine :
-1- «slateafrique.com»
Ce réseau résume à lui seul la nature et la physionomie de la conspiration de la juiverie internationale dirigée ouvertement contre nous. 
Les références Web ne manquent pas pour percevoir les contours de cette organisation internationale et ses ramifications aux USA et dans le monde. Des ramifications 100% talmudes qui donnent le vertige à qui survole l'étendue et le pouvoir du Slate-Group
«Depuis juin 2008, David Plotz en est le rédacteur en chef, en remplacement de Jacob Weisberg, dont il était le rédacteur-adjoint. Jacob Weisberg est lui devenu président et rédacteur en chef du Slate Group.» (Wikipedia)
La version française a été initiée par, entre autres ;
«Le 10 février 2009, un magazine en ligne homonyme français a été lancé, fondé par Jean-Marie Colombani, ancien directeur du journal Le Monde, Éric Leser, Johan Hufnagel, et Éric Le Boucher, journalistes, et Jacques Attali » (
Ceci pour une introduction, si on avance le long de ces ramifications nous rencontrons une version africaine de l'organe, "SlateAfrique".
 À propos de "Éric Leser" :
«Wikipedia En 2007, il revient à Paris pour prendre la tête du service économique du journal. Dans le même temps, après avoir rencontré Jacob Weisberg, qui dirige Slate Group, il veut importer l'idée d’une version française du magazine online Slate, le premier magazine pure player créé dès 1996 aux États Unis par Microsoft , et racheté en 2004 par le groupe Washington Post. Devant l'impossibilité de créer Slate.fr au sein du groupe Le Monde, en septembre 2008, il quitte le quotidien.»
Quand à Jacques Attali les présentations ne sont pas nécessaires. 
Grande découverte : Les "partenaires" de Slate :
Pour mieux illustrer ce partenariat une image :
 
Notez les bras de la Kosher-Nostra, les tentacules qui se sont glissées das le champ médiatique réservé à l'Algérie.
Citons quelques uns pour une meilleur mémorisation :
-EL-Watan, la tête n°1 de l'hydre talmude (ou tentacule selon la perspective)
-Algérie-Focus de HADDAR KAMEL. Vous rappelez-vous la prostitué Fayçal Anseur  qui poussait des cris d'indignation en clamant sa virginité, malgré son long service au compte d'un proxénète nommé "MOSSAD" ?
 Sa mise en retraite répondant à l'exigence de ses protecteurs, qui lui ont préférée une tapette du nom de Kamel Daoud, dont le "métier" et les charmes avaient été exploitées antérieurement, avec grand succès, par la maison close d'Oran sise au "Quotidien d'Oran" ! (Excusez pour une fois le langage outrageant mais de circonstance).
-Le Quotidien d'Oran, une autre tête de l'hydre talmude qui se spécialise dans la sape sociale et l'intox en occupant l'espace de la capitale de l'ouest sur laquelle elle répand ses chroniques infectes et son mépris déclaré de l'Algérien et de ses traditions. Un fleuve de dénigrement et d'insultes que seuls des crypto-juifs savent produire du haut de leur suprématisme judaïque. 
-Maghreb Émergent, un autre pion sur l'échiquier juif au Maghreb, mais axé réellement dans la vindicte anti-algérienne et étroitement lié aux autres
Dans le même volet lié à Slate, le "blog.slateafrique.com", de Fella Bouredji.
Une des nombreuses collabos de Slate.
La liste pour les énumérer nécessiterait plus d'espace que celui offrert par ce blog.  Pour simple indication de l'ampleur de cette manigance médiatique notez la référence à El-Watan le moteur de cette machine de guerre médiatique juive. 
Dénominateur commun: Les média de la subversion qui nous vantent les bienfaits de la démocratie et des libertés, sont  unanimes sur un point particulier : leur vendetta contre Bouteflika !
- Les campagnes massives répétées contre le président ne soulèvent-t-elles pas des questions quand à leurs motifs et à leurs objectifs ?
-Que pensez de cette coordination-synchronisation des vagues d'intox qui submergent le pays au moindre ennui que rencontre l'Algérie qui subit des tentatives de pourrissement social orchestré au nom de prétextes fictifs.   
À cours d'argument, tous les motifs sont valables pour remuer le panier à ordures et en extraire quelque obscénité. La dernière découverte : un adepte du culte de Sodome qui a reçu le soutien moral de tous les sites de la nébuleuse juive du net et de sa succursale laïc. Algérie-Focus saute sur l'occasion pour tenter de démolir un bastion de la dignité humaine en accord avec les convictions de 35 millions d'Algériens :
«Premier manifeste public pour la dépénalisation de l’homosexualité en Algérie» et sa  défense  du tordu  du 3em genre Zak Amazigh Ostmane, un kamikaze de la laicité baisse culotte qui a été lancé comme ballon-sonde pour sans doute permettre aux analystes du MOSSAD d'évaluer l'état des normes sociales et religieuses et faire avancer l'agenda satanique du NOM-Talmude axé sur le pourrissement moral et spirituel de l'humanité.
-Et finalement, que conclure de leur soudaine passion pour un OGM politique sorti des laboratoires de la laicité que les canaux de la perfidie juive présentent comme candidat à la présidence ? (Voir Lien-Slate et image ci-dessus)
Soufiane Djilali : «Les algériens n’accepteront pas d’être dirigés par un homme malade». Chiche ! Mais en notre âme et conscience, peut-on garantir que l'auteur de cette affirmation est de visu en pleine possession de ses moyens physiques et psychologiques ?







______________________________
                                                                     À Suivre......

Aucun commentaire: