8 juil. 2012

La Franc-Maçonnerie À La Lumière Du Traité De Yuri Lina, "Architects Of Deception. Secret History Of FreeMasonry" (Révision)

La Franc-Maçonnerie à la lumière du traité de Yuri Lina, "Architects of Deception. Secret History Of FreeMasonry (2004)" , titre à traduire indifféremment en "Architectes de la Perfidie/Mystification/Fourberie/Tromperie/Imposture/supercherie...".
Concluant ses enquêtes détaillées et la consultation d'archives authentiques inédites disponibles sur plusieurs continents, Yuri Lina a publié un traité d'histoire et d'analyse socio-politique intitulé  "Architects of  Deception", dans lequel il élucide la nature de la franc maçonnerie sous tous ses angles : historique, doctrinal, politique, économique, sociologique. Il disserte sur les conséquences pour l'humanité de l'édification de cette société secrète à caractère obscurément satanique. Dans ce traité exploitant d'importantes et inestimables sources de connaissance, il révèle les fondements occultes de l'organisation occulte maçonnique dont les tentacules étreignent la planète et lève le voile sur :
-ses origines historiques,
-sa doctrine et ses convictions religieuses, 
-ses objectifs réels non déclarés, 
-ses agissements et ses méfaits, 
-son implication dans les événements majeurs destructifs ayant meurtri l'humanité,
-son infiltration par les Illuminatis juifs qui la contrôlent aujourd'hui en accord avec la croyance et la pratique religieuse raciste des Rabbins qui s'inspirent du "Talmud de Babylone".
A travers son analyse détaillée l'auteur nous éclaire sur les objectifs de la Franc-maçonnerie et présente ses conclusions sans équivoque lui permettant de déclarer entre autre (aux pages 15-16-17) :
-«Les mythomanes maçonniques sont des ennemis de la liberté spirituelle de l'humanité. Plusieurs puissantes et impitoyables loges maçonniques composées d'élites auto-proclamées au cours des deux derniers siècles ont dirigé notre société vers une ruine certaine. Si nous nous refusons à voir cette réalité, celà signifie que nous acceptons de vivre dans un monde dépourvu de sens, un
monde
absurde, qui, sans aucune raison sensée a été transformé en un asile surréaliste, d'aliénés kafkaïen
Le danger réside dans les fondements secrets de la secte et non dans ceux trompeurs qu'elle affiche publiquement. Lina cite l'Association suédoise Save the Individual (FRI), qui lutte contre les sectes pour   «sauver» les membres d'organisations autoritaires et la liste des critères qui définissent un mouvement nuisible et dangereux :
Fausse déclaration d'intention et une description trompeuse lors du recrutement des membres.
Manipulation par des méthodes psychologiques (contrôle mental) utilisée lors du recrutement et de l'endoctrinement.
Un leader du tout-puissant qui exige la soumission totale et prétend avoir des connaissances
et des pouvoirs extraordinaires, exceptionnels ou ésotériques .
L'idéologie du mouvement ne doit pas être questionnée et le doute est quelque chose de néfaste, qui doit être combattu.
L'image de la réalité est en noir et blanc: les membres sont les
bons "élus"
, et tout ce qui est à l'extérieur du mouvement est mauvais et doit être combattu.
Il y a beaucoup d'argent en jeu, qui émane parfois
d'activités  criminelles (Lire : corruption, délit d'initié, discrimination, abus de pouvoir, copinage, favoritisme, et crime organisé) .
Ce qui amène Lina aux conclusions suivantes :

 -«La franc-maçonnerie internationale répond définitivement à tous les critères descriptifs d'une secte nocive, mais FRI refuse de critiquer la franc-maçonnerie, au contraire et étrangement, elle calomnie ceux qui dénoncent sa prééminence politique.»
La secte la plus dangereuse - la franc-maçonnerie - ne s'est pas
isolée de la société, mais intervient dans son développement d'une manière très négative
(contrairement à sa présentation officielle illusoire d'organisation apolitique, les prédateurs monopolisent et manipulent les courants politiques et leurs discours)
Pour les francs-maçons, il est important de nous maintenir dans l'esclavage économique, sinon ils auraient tout fait pour abolir l'intérêt. Par l'impôt et les taxes le gouvernement recueille les fruits résultant de l'activité économique des populations. Que valent donc les belles tournures verbales des francs-maçons sur l'humanisme ? L'objectif premier des dirigeants maçons a été de dissimuler, aussi longtemps possible qu'ils peuvent, la tendance actuelle d'esclavage économique. On devrait se demander s'ils n'ont pas en fait réussi.»
-«On peut en déduire que les francs-maçons ont réussi dans leur endoctrinement de la société, car ils ne sont plus considérés comme une menace sérieuse, les maçons contrôlant les médias dominants (à large audience et lectorat) 
Sous la lumière projetée par les révélations communiquées par nombres d'auteurs et d'historiens, le fait majeur qui apparaît au grand jour est la capacité de cette organisation de nature subversive, fondée sur les préceptes pratiqués par les adeptes du Talmude, de contrôler et de modeler les événements de la vie publique, de projeter et d'imposer à l'opinion une perception fausse du monde, présentée comme réalité et taxée de "fait historique".
Au vue de cette situation conspirationniste toute notion qui a trait à " l'Histoire Officielle " doit être ré-examinée scrupuleusement et contestée, en y substituant des règles d'analyse appropriées, à contre courant de celles publiées dans les manuels scolaires et par les média, et confectionnées par les mêmes personnages qui devraient être mis en examen de manière approfondie et sans complaisance, car ils sont les ennemis de l'humanité.
Des chercheurs intègres et hautement compétents, Juri Lina, Webster G.Tarpley, Henry Makow, Reed Douglas, John Coleman, et tant d'autres, par leur engagement moral et leur impartialité face à l'adversité de la secte, partagent avec l'humanité leurs découvertes et nous tracent le contours de la méthodologie à suivre pour parvenir à distinguer vérité et imposture. Pour entamer ce voyage à la découverte de la vérité, nécessité est soulignée de :
Étape 1 : S'armer de la certitude que les comploteurs/ conspirateurs infiltrent toutes les activités humaines imaginables;
Étape 2 : Observer et analyser graduellement la gestion des affaires publiques que la propagande voile d'information erronée, pervertie, mensongère, au besoin sensationnelle, dans le but d'en contrôler la perception maquillée qu'il réservent à l'opinion publique via les média,  l'éducation, la culture, le discours politique.
Étape 3 : Être averti du contenu des programmes d'endoctrinement controversé, invraisemblable, illogique, paradoxal, ou irrationnel, car la nébuleuse fait appel aux techniques de manipulations élaborées et sophistiquées de diversion et de déroutement, et impose l'assimilation progressive du mensonge pour obtenir un consentement général. Ceci selon des techniques conçues par des organismes disposant de moyens matériels et humains illimités et bénéficiant de la collaboration  d'experts des sciences et de l'ingénierie sociales (Tavistock Institute, Lien(fr), Lien(en), Lien(fr).
Étape 4 : Se méfier et se prémunir des politiciens aux discours futile, creux, verbeux, séducteur, populiste, traitant des thèmes d'intérêt publique en tentant de séduire la masse par l'appel aux sentiments et à  l'exaspération des émotions. Ceci, par opposition à l'appel à la raison, au bon sens, au pragmatisme, ou à la démonstration quantifiée. Les dictatures et les tyrannies ont toujours pour point de départ la manipulation des hystéries émotionnelles, des idéaux utopiques et de l'enthousiasme naïf des peuples.
Étape 5 : recenser les cas où la pratique du mensonge est érigée en pilier de la propagande et consiste en la pratique : "un mensonge répété 1000 fois, devient une vérité", car c'est un outil privilégié par les propagandistes de toutes les dénominations politiques, en tout lieu, et en tout temps.
L'information est le socle de l'emprise et du contrôle exercés par le culte satanique du judaisme/maçonnerie sur la société humaine. Entamé par la secte franc-maçonne le contrôle des média est aujourd'hui aux mains de la hiérarchie juive qui veille à établir sa dictature "douce" avant de déclarer son hégémonie sur la planète. Son moteur est le mensonge éhonté, l'effronterie, l'oxymore, et l'euphémisme. La vérité n'est tolérée, n'est libre de circuler, et n'est rendue disponible que si elle n'a aucune de portée éducative et ne concoure pas à l'éveil de la conscience. Un site instructif à mon avis, parmi tant d'autres, dédié entre autre au sujet des "média" et à leur impact programmé et modulé sur l'opinion, sis à l'url (Lien). Il traite du sujet et offre des références sur la puissante télévision (Page).  A Saisir l'occasion pour consulter la traduction d'un document secret, assemblé par "l'élite pour préparer la 3eme Guerre Mondiale" à l'aide "d'Armes silencieuses pour guerres tranquilles". Un classique permettant l'éveil de la conscience et l'appréhension du sujet du grand complot contre l'humanité. 
Extrait : «Le principe de base de la censure moderne consiste à noyer les informations essentielles dans un déluge d'informations insignifiantes diffusées par une multitude de médias au contenu semblable. Cela permet à la nouvelle censure d'avoir toutes les apparences de la pluralité et de la démocratie. Cette stratégie de la diversion s'applique en premier lieu au journal télévisé, principale source d'information du public.» Une revue des chaines françaises, de leur JT et programmes, illustre parfaitement la "technique" de diversion développée par les talmudipèdes en charge de l'anesthésie de l'opinion.
-«Depuis le début des années 90, les journaux télévisés ne contiennent quasiment plus d'information. On continue d'appeler "journal télévisé" ce qui devrait en réalité être appelé un "magazine". Un J.T. moyen contient au maximum 2 à 3 minutes d'information. Le reste est constitué de reportages anecdotiques, de faits divers, de micro-trottoirs et de reality-shows sur la vie quotidienne.»
Ce constat est toujours valable en 2012, et il est révoltant d'observer combien cette technique du subterfuge est efficace pour dissimuler la réalité choquante d'événements affligeants, souvent alarmants et nécessitant une mobilisation générale pour parer à leur impact désastreux sur l'humanité entière, mais qui sont minimisés volontairement par des criminels qui les dérobent de l'attention de l'opinion. Exemple de la centrale nucléaire de Fukushima qui déverse sans répit depuis an son nuage radioactif et des eaux contaminées qui font le tour de la planète et affectent sols et populations pendant qu'aucune discussion sérieuse n'est entamée, ni solution envisagée, et ni le public officiellement informé des dangers et risques encourus. Le sourire mécanique figé sur l'écran d'une télé-speakerine (France 2) est exploité presque sadiquement pour banaliser tout souvenir du désastre et faire passer indécemment une anecdote sur "un ballon de football retrouvé sur les côtes canadiennes après qu'il ait traversé le Pacifique en provenance de Fukushima" !
Cynique ! Pure Chutzpah (Wiki) ! Le culte talmudien de la mort sous son pire attirail.
___________________________________
Note : Les chaines algériennes de TV, celles au statut d'entreprises publiques, ne sont pas à l’abri de cette technique moribonde de saturation de l'information télévisée par les annonces de faits anodins, de banalités populaires, de futilités mondaines, de galas artistiques, etc... Ceci maintient le niveau de réflexion du spectateur au plus bas en occultant les enjeux critiques de l'heure, internationaux ou locaux. Signalons donc  la présence de crypto juifs/ maçons qui inéluctablement doivent avoir investi le secteur. L'incompétence ou la complicité des hauts responsables gouvernementaux de l'information devraient être examinées, des solutions appropriées administrées pour remédier au tort que le travail subversif de la franc-maçonnerie/juiverie inflige au pays.
 À la veille du 50em anniversaire de l'indépendance, Canal Algérie organisait un débat sur l'évènement et accueillait parmi le panel de "spécialistes" Benjamin Stora ! 
Ce gardien d'enceinte de la juiverie internationale opérant dans le pays ne manque jamais l'occasion de sortir de ses gongs et d'afficher son animosité à l'égard de l'actuel régime et de Bouteflika qu'il vilipende sur les plateaux de ses coreligionnaires de France !!  À ses moments perdus l'écrivain se pare de l'habit de conseilleur-moralisateur, avocat de la réconciliation algéro-française, de la tolérance et de bla-bla-bla humaniste. Engagé dans cette mission messianique de pacification, n'aurait-il pas rendu un service à l'humanité en essayant de convaincre sa propre communauté d'interrompre la vendetta qu'elle orchestre contre les Européens (toutes tranches d'âge confondues) en exigeant le payement à Israël de réparations de guerre, le dédommagement des victimes (fictives) de la mythique Shoah, le châtiment des nazis, etc.. ?
  Les Juifs étant derrière toutes les souffrances du peuple algérien avant, pendant, et après la colonisation (Bakri-Busnach-Crémieux-Miterrand-Salan, les essais nucléaires israéliens au Sahara, etc...), la présence sur le plateau de Canal Algérie de cet agent talmude faussaire de l'histoire est scandaleuse.
Consultez "ldh-toulon.net/article149" pour un aperçu de la "Passion de Stora" pour l'Histoire, avec un H majuscule car il y retrace un fait vécu par ses coreligionnaires et ou il se dresse avec tout l'orgueil de sa tribu, et pas avec la déontologie du chercheur, sur le thème  "L’abolition (1940), puis le rétablissement (1943) du décret Crémieux".
 «Cette fois il ne s’agit plus de ramener les Juifs à la prétendue égalité avec les indigènes musulmans, mais bien de frapper les seuls Juifs par des mesures discriminatoires.» dit-il.

Prétendue ! Notez le lapsus ! Notre révolté d'historien s'indigne que le régime de Vichy ait tenté de rétablir le statut d'algérien aux juifs, les détrônant de leur rang de peuple élu ! Le génie de la rengaine sioniste talmude qui s'échappe de la lampe de notre intellectuel caméléon ? Ou simplement le naturel qui revient au galop ?
Plus grave que l'insulte difficilement contenue du suprématiste est la décision des "traitres parmi nous" qui l'invitèrent et lui ouvrirent au vu et au su de millions de téléspectateurs algériens la porte de nos foyers, sans doute au nom de quelque collusion maçonnique ou crypto juive, et en ne dissimulant pas leur arrogance et leur mépris pour lui accorder le privilège de clore les débats et sceller son cachet avec les "derniers mots" ! 
Sinistre situation qui présente aucun signe prometteur sur l'état de l'information-média. Les efforts essentiels des acteurs du champs médiatique étant investi à démontrer la justesse ou l'inconvenance de la gouvernance d'un seul homme, le Président Bouteflika, ils occultent tacitement la malveillance des forces réelles, occultes ou visibles, qui s'acharnent à détruire la nation selon les directives de  l'agenda juif/illuminati en vigueur dans le monde.
____________________________________________
Ce bref rappel sur la nuisance du culte satanique franc-maçon, dominé par la juiverie internationale ne peut, dans le cadre de ce blog, épuiser le débat sur le sujet. Il a pour ambition unique d'élever la voix contre la déprédation opérée par cette organisation secrète maléfique et d'en discerner le contour et tenure dans l'espace "Algérie". (voir "Freemasonry: Mankind's Death Wish", H.Makow, 2005, Lien). Les instigateurs de ce culte ont publiquement déclaré leurs convictions religieuse et aucun doute ne demeure quand aux intentions d'instaurer un Nouvel Ordre Mondial dédié au Petit Architecte (Satan) qu'ils vénèrent et honorent. Après analyse et examen des écrits et des activités ouvertes ou secrètes des loges/obédiences tous les historiens s'accordent à conférer au culte maçonnique le caractère dissimulé d’idolâtrie luciférienne. Face aux dénonciations pertinentes qui accablent cette nébuleuse internationale qui s'active à corrompre, à manipuler et à dénaturer l'humanité, en l'éloignant de sa mission divine, la question de savoir comment des adhérents au profil intellectuel appréciable s'entêtent à lui dévouer leurs énergies pour promouvoir des idéaux fallacieux de "fraternité, liberté, égalité". La source de leur malheur est l'insatiabilité du gain, la soif d'honneurs fictifs, la recherche de gloire illusoire, la poursuite du prestige temporel souvent immérité,  la rapine des biens publiques, les jouissances et l'hédonisme sans limites, l'opulence sans retenue morale.  À chaque avancée de sa conquête de l'humanité, le culte démoniaque sans scrupules sème sur son passage malheur et destruction. Il fait subir au reste des profanes les plus terribles désastres, convaincu d'agir au nom des intérêts d'une caste supérieure mais toujours au détriment du reste des Goyim/esclaves. Il est impérieux de souligner que ces intérêts transcendent toute obligation envers la nation d'origine.
Le mondialisme ne laisse aucune place au patriotisme et au nationalisme et la trahison d'un "cher frère" envers ses compatriotes est un accessoire utile à la cause supérieure de la "fraternité internationale". Le comble de cette situation paradoxale est que ces armées d'idiots utiles, consentants, conscients de leur forfaiture sont à la tête de partis politiques qui étalent leur ingéniosité dans la promotion d'utopies diverses qui attirent les foules et les déçoivent. Le socialisme défunt prêché durant 30 ans en Algérie en est une illustration. Des articles sont en préparation pour élucider ce sujet épineux et délicat de la vérité sur les dessous du socialisme "spécifique" en Algérie. J'y dévoilerais des vérités sur les acteurs historiques qui ont jeté le pays en pâture à l'hégémonie du NOM maçonnique. Ils constituent le "système", authentique du pouvoir de l'ombre et de la gouvernance dont l'organisation a été prévue et mise sous l'égide de la Franc-maçonnerie française comme relève du colonialisme, bien avant l'indépendance !
En terme de méthodologie et de stratégie, il est impérieux d'évaluer les dangers que fait peser ce pouvoir occulte sur notre avenir en le dénonçant au mieux des capacités des intéressés et des informations et témoignages qu'ils détiennent. Le but recherché est de reconnaitre l'ennemi qui se cache sous différents déguisements à visage humain, mais à desseins démoniaques. Les ramifications se prolongeant dans les associations professionnelles ou philanthropiques, les clubs, les charités; là où les membres de la secte sont facilement repérés par l'analyse de leurs relations et affinités sociales, de leur discours politique, de leur CV, de leurs "amitiés" internationales, de leur soutien au NOM, etc... Sur le plan du statut économique, ils appartiennent au cercle du capital et de la finance, l'argent symbolisant la rétribution de leur dévotion à leur maitre, le menteur éternel, architecte de leur naufrage spirituel et moral. Leur réseaux couvrent de manière intensive les secteurs stratégiques de la magistrature, de l'éducation, des média, et de l'administration.  Grâce à ce quadrillage systématique des institutions de l'état les Franc-maçons ont le contrôle de la vie publique et commandent les centres de décision où l'essentiel de l'activité humaine est programmée avec principal objectif  le contrôle/monopole, suivi du pillage des richesses. La rapine facile et l'immunité judiciaire sont la rançon de leur engagement à participer aux manigances et malversations, ne ménageant aucun expédient, même la haute trahison au service d'ennemis déclarés de leur patrie en accordance avec le sermon d'allégeance.
En observation, notons que la situation déplorable du continent africain et de nombreux pays sous développés est due essentiellement à l'omniprésence de la franc maçonnerie dans les rouages des états que le colonialisme a libérés fictivement de son emprise après y avoir installé ses marionnettes recrutées par le biais des loges et ordres maçonniques des métropoles, ce qui explique la mise sous tutelle d'économies locales sous le joug de la finance juive qui saigne à mort les pays autrement dotés d'importantes ressources. Ressources qui devraient répondre à leurs besoins primordiaux et au bien être de leur population. Paradoxalement, notons que le continent le plus riche en ressources naturels (l'Afrique) subit les pires calamités humaines affligeant ses populations, la famine en le stigma . Une réalité que les média, monopolisés par la talmuderie juive, dénoncent. Mais sans jamais en dévoiler les causes réelles : la prédation bancaire juive et le travail subversif de sa subordonnée la Franc-Maçonnerie locale/internationale !
Les voix qui s'élèvent contre les crimes commis par l'autocratie judéo-maçonnique sont plus nombreuses grâce à l'internet, mais les tenants du Nouvel Ordre Mondial tiennent les rênes des instruments de propagande qui modulent la pensée et la perception de la réalité dans l'esprit de la majorité de la populace. L'éducation dans ses volets "Histoire" et "Sciences sociales" sont les axes principaux sur lesquels s'appuie la falsification et la corruption des faits et des évènements passés. Les média servent eux au tripotage de l'actualité, à l'intox, à la création de consensus et de tendances.     
Le mensonge et l'oxymore sont injectés systématiquement dans le flot d'informations délivré à l'opinion de manière à assurer la confusion et l’ambiguïté dans l'esprit du commun des mortels. La manipulation est l'outil idéal pour cautionner des décisions importantes autrement impopulaires ou désagréables.  Et on fabrique des "sondages d'opinion" qui sont le cachet officiel pour contrefaire et homologuer les choix imposés par le pouvoir de l'ombre.
Conclusion : La visibilité publique, l'affiche politique et la promotion médiatique opérée par la franc maçonnerie est un arrogant défit aux peuples de sa main mise sur les affaires du Monde.
Les clubs Rotary/Lyons, les sites internet, les débats publiques  s’affairant à promouvoir les "idéaux" de la franc maçonnerie, sont les muses de Satan qui conditionnent l'humanité à se rallier au Nouvel Ordre Mondial géré par le rabbinat talmude (talmudipèdes) et les Illuminati, en prélude à la tyrannie de l'Anti-Christ  / Dajjal.
La situation de l'Algérie ? 
La situation est particulière du fait que la Franc Maçonnerie, séquelle de la présence juive et française en Algérie durant la colonisation, n'avoue pas officiellement sa présence dans la vie de tous les jours, dans les rouages de l'état, dans les secteurs privé et publique, et se dissimule pudiquement et subtilement derrière le paravent d'activités patronnées par une multitude  
-d'organisations internationales "bénévoles" du genre Rotary, -d'ONG, d'associations professionnelles et de corps de métier, 
-de groupes d'échange dans le cadre du jumelage algérie-étranger d'universités, de centres culturels, et d'activités diverses,
-du patronage d'instituts regroupant les experts et participants dans une discipline donnée (le management est leur prédilection).
-de centres d'étude et de réflexion servant la formation de  regroupements régionaux (la Méditerranée, le MENA)
-etc...
 Des éléments réunis par l'auteur de cet article sont disponibles et seront rendus publiques pour dénoncer l'infiltration étendue de la secte satanique dans la politique, la culture, l'éducation, l'économie, la finance, la justice, etc...
Ceci se fera sans ménager les susceptibilités de nombreux crédules qui imaginent le pays à l’abri des méfaits des manigances juives centenaires et des préjudices incalculables que les chevaux de Troie à leur service - les très chers frères - portent aux pays et à ses citoyens. Les délits commis :
-la trahison au profit de loges étrangères et l'exécution d'agendas tracés par la hiérarchie de Londres/Paris/Rome/New York, même lorsque explicitement contraire à l'intérêt national,
-la rapine des biens publiques, par le biais du copinage, de  la pratique discriminatoire du favoritisme et de la promotion indue des carrières , 
-le sabotage planifié des ressources humaines sous forme d'un racket organisé via le transfert vers l'étranger des diplômés et étudiants de l'enseignement supérieur (de nos majors de promotion et de la crème de notre système d'éducation ! ),
-de l'injustice, de la bureaucratie, et de la discrimination sociale,
-de la démobilisation de l'opinion et de la propagation du désordre en prélude au Novus ordo seclorum et selon la devise"Ordo Ab Chao".

                                                                                   A Suivre...

Aucun commentaire: