24 mars 2012

Attentat De Toulouse : L'Intox Après Fermentation Commence À.....Empester.

 La campagne de propagande qui submerge l'opinion depuis l'attentat de Toulouse est toujours en cours, selon les "experts" (psychologues, criminologistes, observateurs du terrorisme) la lecture du Coran serait la source principale du comportement extrêmement violent de M. Merah.    CQFD.
Mais l'intox (talmude bien sûr, même s'il n'est peut être pas utile de le préciser) commence à fermenter à cause des aigreurs sulfureuses naturelles qu'elle recèle, ce qui a pour effet chimérique de provoquer un reflux gastrique  soporifique chez les humains qui l'ont digérée.
Heureusement, pour eux des médecins de l'observatoire de la propagande accourent pour les extraire de leur état d'insomnie grave en leur administrant de l'antidote psychosomatique. 
Un parmi les nombreux spécialistes, docteur américain en médecine globale du nom de "aangirfan" distribue bénévolement le remède sur son site  (Lien)  :
«Le tireur présumé Toulouse, Mohamed Merah, semble être un bouc émissaire innocent. Selon les témoignages, le VRAI Mohamed Merah n'a jamais été en prison en Afghanistan«Selon d'autres témoignages, le VRAI Mohamed Merah était un jeune qui aimait s'amuser, aimait les filles, et a été décrit comme étant populaire et poli, mais qui avait eu des démêlés minimes avec la loi
«L'avocat de Merah, Christian Etelin, dit que Merah était en prison en France au moment où il était censé être en Afghanistan

«Selon Reuters, le bureau du gouverneur de Kandahar a déclaré que "les forces de sécurité à Kandahar n'ont jamais détenu un citoyen français du nom de Mohamed Merah." »

«On pourrait supposer que le ministre de l'Intérieur français Claude Guéant a menti lorsqu'il a dit que Merah avait été en Afghanistan, et avait effectué ses meurtres pour se venger de ce qu'il avait vu là-bas.»

«Au Pakistan, un responsable du renseignement a dit que Merah n'avait jamais été arrêté au Pakistan soit. "Nous n'avons aucune information à son sujet," le fonctionnaire pakistanais.
»

«Il semblerait également que la fusillade ait été conçue pour aider SARKOZY se faire réélire
Comme souligné dans mon article du 21.03.2012 sur la fraude du sondage : «La montée de N.Sarkosy dans les sondages n'est pas exclue : une hypothèse possible, la réélection de Sarkosy est au menu. Sa performance thêatrale a rehaussé sa cote et suggère le désir de Rothschild de le voir à nouveau président, gratification pour le travail de nettoyage(karcher) qu'il a accompli en Libye, et son engagement sans faille en faveur d'Israél.»
Donc inspiré à propos des sondages en perspective, puisque : (Sky News) «Le président Nicolas Sarkozy a fait un bond dans le classement des candidats à la présidence, d'après les sondages électoraux, à la suite de son traitement de la crise à Toulouse où un homme armé est assiégée soupçonné d'avoir tué de sept personnes
Aangirfan pousuit :  
«On pourrait supposer que le procureur François Molins a menti lorsqu'il disait aux journalistes que Merah est un autodidacte salafiste musulman qui avait été deux fois en Afghanistan et avait été formé au Pakistan

«L'histoire officielle est que Merah appelé un journaliste de la télévision française 
(France-24 la chaine Israélienne de France !) et lui a déclaré qu'il avait mené les attaques pour protester contre "l'interdiction sur le voile" dans les lieux publics en France, la présence militaire française en Afghanistan et pour se venger de la mort des enfants palestiniens

Le site "Aangirfan" publie un dossier sur l'histoire des attentats "terroristes" en Europe, attribués aux "services", souvent commandités par Sarkosy lui même.
Une revue d'histoire non officielle digne d'être consultée. 
Egalement sur la même longueur d'onde, "prisonplanet"
 Conseil : Ne soyez surtout pas rebutés par le texte en Anglais, car même surchargé de l'étude de solutions à la surpopulation mondiale, Bill gate veille à ce que "Google -Translate" nous gâte des meilleures traductions de nouvelles sulfureuses du Web.
 Bonne lecture. En attendant de nouvelles révélations.

Aucun commentaire: