27 févr. 2012

La propagande anti-algérienne sur tous les fronts. Sociale, économique, politique, elle prend de l'ampleur chez ElWatan, ElKhabar, et la Horde de chevaux de Troie Médiatique.

 Motifs de ce récent forcing ?  
Arrogante, méprisante, mensongère, agressive, révoltante, sont quelques épithètes à coller à l'offensive des quotidiens "indépendants" de l'écurie de Troie crypto-talmude, experts de la trahison et de la diffamation. Leur diatribe contre le gouvernement et le pays soulignent la rancune qui hante ces intrigants dissimulés sous le simulacre d'opposition au "système". Sans jamais annoncer clairement leurs objectifs ou leur programme politique, l'euphémisme de lutte contre le système est une abstraction utile à leur desseins occultes de déstabilisation du pays. 
Ajoutées aux attaques contre la Libye, la Syrie (en cours), celles contre l'Algérie signalent des manœuvres préparatoires traduisant une tentative d'embrayage de l'agenda mondialiste talmude concernant l'Afrique du Nord. Les agents médiatiques locaux de Rothschild sont apparemment sous pression de leurs commanditaires pour amplifier la tension sociale. Rien n'échappe à leur surveillance; les insuffisances les plus futiles sont exaspérées par leurs cris alarmistes et leurs plaintes lugubres. La neige, les basses températures, la tension sur certains produits de consommation, la hausse des prix, voir les moindres inconvénients résultant de cette vague de froid exceptionnelle, sont systématiquement imputés à une défaillance de l'état.  A leurs yeux l'état est responsable des tourments affectant le peuple. Il déclenche les intempéries, est responsable des aléas météorologiques, des inondations, du vent, de la grêle...    
Les bienfaits des précipitations importantes sont eux éclipsés, car l'intox des mercenaires de la plume, fait fi
de la bénédiction saisonnière et de ses retombées certaines sur l'économie (agriculture, arboriculture, aquifère, barrages pleins à 100%, effet phytosanitaire sur les cultures et les sols, renouvellement des réserves hydriques, etc...). Parallèlement, l'intox ignore les efforts louables, coordonnés, des ministères de la défense, de l'intérieur, de la santé, des affaires sociales, de l'énergie, pour parer, aux mieux de leurs capacités, aux conditions météorologiques extrêmes et inhabituelles.
Elle occulte sournoisement l'élan de solidarité et d'entraide démontré par toute la population et l'administration. La solidarité dérangeant les forces de la subversion qui ont elles pour tâche son antonymie : la démobilisation, l’égoïsme, la dissension, la discorde, la polémique, l'affrontement. 
Le moindre mécontentement populaire est l'occasion idéale pour remuer et amplifier la grogne. L'agenda de ces éternelles pleureuses est la critique du système par la diffamation et la dissémination du mensonge et des rumeurs, par l'exaspération des insuffisances et imperfections, par les débats stériles improductifs encourageant la médiocrité et surtout, l'ingratitude envers Dieu et ses hommes.
La "bulle" médiatique insufflée par les conspirateurs suite à la rupture des stocks du gaz butane :
 Après "la bouteille toujours à moitié vide", c'est la bouteille de butane qui meuble les fantasmes des assistantes de hammam.  La mesquinerie est enfutée par ces chiffons de média subversifs plus rapidement que le gaz butane de NAFTAL.
Le motif dissimulé et l'intention malveillante derrière l'insistance des commentaires ciblant cette bouteille, ne  reflètent pas la sympathie du quotidien envers les tracas du citoyen. Les protégés de Rothschild sont incapables de  tout sentiment charitable ou de passion humaine envers les Goyim qu'ils manipulent.  Leur insouciance caractérisée est démontrée par l'unique soucis d'exploiter les malheurs et préoccupations de l'Algérien comme projectiles ciblant le gouvernement.
La recherche de la vérité, non plus, n'est pas inscrite dans leurs priorités, les préceptes de leur maitres talmudes les en empêchant.
Un déluge de sarcasme a donc submergé la revue de la pénurie de certains produits, une crise prévisible et normale, mais exploitée uniquement comme prétexte de calomnie contre l'état.
Disons "en vain", ne parvenant pas à troubler la quiétude de la caravane qui passe, les aboiements se sont alors tournés vers la bouteille de gaz.
 Sur ce sujet la mauvaise foi est devenue flagrante, nauséabonde.
Caricatures, pamphlets, satires, thèses de sociologie, discours politiques, se sont relayés pour inventer la faillite du "système", accusé de n'avoir pas su anticiper le besoin en gaz butane. La bouteille s'est convertie en un singulier monstre de la presse et fait l'objet de toutes les analyses frelatées imaginables pour accabler l'administration de tous les maux imaginaires et occulter totalement les efforts honnêtes de Naftal, et celles des équipes de secours dans l'accomplissement d'une mission inédite et imprévisible.
 Les délires de Hic (Hichem Baba Ahmed) d'El Watan, avec ses piètres moqueries ILLUSTRE LA MAUVAISE FOI du journaliste et de son employeur. Nombre d'autres éditeurs poursuivent le même cheminement, celui de l'insouciance et du sensationnalisme , jamais celui la solidarité et de la compassion.
Malgré le tapage incessant couvrant la crise hivernale, la totale indifférence au sort des citoyens est flagrante, car leurs chroniques éludent le débat intelligent générateur de connaissance, et la prospection de solutions pratiques pour l'avenir,  en se limitant toujours au commérage.
 "L'ironie est l'arme des faibles", ce à quoi le dessinateur excelle, allant jusqu'à s'en servir impitoyablement même pour l'immolation de malheureuses victimes.
Le nombre de dessins dédiés à ce syndrome est énigmatique. Le procédé est connu : répéter une image horrifiante, rend son contenu familier, et banalise les faits qui y sont inscrits. Hic ne fait pas de l'esprit, tout en ignorant que l'intelligence jaillit du cerveau pas des doigts, mais s'applique à prosaïcer le phénomène, à le rendre acceptable, admissible.
Sous le titre " Chawki Amari D'El Watan Et Les Psychopathes Des Média Agents De La Laicité, Les Emeutes Exposent Leur Haine Cynique Des Musulmans "
le 22/Jan/2011, j'aborde le sujet de l'immolation et dénonce son traitement par El Watan, et dénonce l'insouciance qui la caractérise.
Ce procédé repris extensivement par Hic est intentionnel et dévoile la malveillance, l'esprit malicieux, et la nature meurtrière du personnage. Il n'interpelle pas les autorités comme il déclarait sur Arte (Lien). Ce syndrome une fois "vulgarisé" est le détonateur qui peut enclencher des conséquences désastreuses incalculables et une rupture de toutes les règles de l'ordre social. Puisqu'après la destruction de son existence personnelle, la vie elle même, que restera-t-il des autres valeurs humaines ?
- Rien !
Tout devient insignifiant et peut être à son tour détruit ! La vie d'autrui, les biens publiques ou privés, l'ordre moral, en un mot la porte du chaos est grande ouverte. Ce dessinateur-éditorialiste n'est pas aussi innocent qu'il tente de le faire croire. Derrière ses dessins humoristique guête la bête immonde de la révolution sanglante, du désordre incontrôlable. Ce personnage qui se décrit comme simple dessinateur et éditorialiste est un exemple typique de l'agent incendiaire, programmé et instruit pour déclencher des réactions sociales nihilistes aux dimensions dévastatrices et génocidaires. 
-Peut-on parler d'humour si le travail de sape le sous tendant renferme et génère des pulsions destinées à détruire la vie ?
Hic et CNN-Baghdad, à l'ambassade US-Alger. Pas joli joli ! Pulsion du ventre ou démonstration de Chutzpa ?
 Plus probablement, le travail de ce démon, a pour objectif ce que les "Protocoles de Sion" désignent par la manipulation de la foule exaltée. Un cri de ralliement, une fois ingéré, transforme la masse en monstre incontrôlable. 
Sujet subtile et domaine de connaissance complexe, relevant de la psychosociologie que les talmudipèdes ont depuis longtemps maitrisée, après l'avoir disséquée extensivement,  expérimentée en laboratoire et dans la société, et en ont répertorié des techniques d'utilisation pratique. La guerre psychologique est un champ d'application, le marketing un autre. La toile offre une documentation exhaustive du sujet, la plus pertinente est obtenue d'une simple question dans Google :
 "manipulation des masses". La demande retourne des milliers de références-liens, majoritairement en Anglais. Exemple : (Lien , Lien )

Règle d'Or :
Depuis l'intrusion des Rothschild dans les média algériens, via BNP Paribas, via ELWatan-El Khabar, via la multitude d'agents de la presse écrite et on-line, via les idiots utiles ("très chers frères") et ses mercenaires (certains partis politiques et ONG),
 IL EST ABSOLUMENT INCONCEVABLE DE CROIRE QUE LE DOMAINE VITAL ET STRATÉGIQUE DE L'INFORMATION EST LIVRÉ AUX ALÉAS ET HUMEURS  DES PROTAGONISTES ENGAGÉS DANS SON ÉLABORATION ET SA DIFFUSION. DES TECHNIQUES SOPHISTIQUÉES
SONT  EXPLOITÉES EN VUE DE MANIPULER L'OPINION ET LA MODELER  A DES FINS OCCULTES SERVANT LES OBJECTIFS DU NOM.
LES DESSINS-CARICATURES DES AGENTS DE LA PROPAGANDE, AUSSI BIEN QUE TOUT AUTRE RUBRIQUE, NE SONT NI FORTUITS NI INNOCENTS, NI NEUTRES NI INOFFENSIFS, MAIS SUPPORTENT UN MESSAGE PUISSANT GÉNÉRATEUR DE STÉRÉOTYPES. ILS FAÇONNENT LES ATTITUDES ET PERSPECTIVES SOCIALES, LES VALEURS MORALES ET LES CONVICTIONS RELIGIEUSES.
     
ARRÊTONS DE  POSTURER COMME DES RÉCIPIENTS PASSIFS QUI GOBENT L'INFORMATION SANS L'ANALYSER. LA LECTURE  "ENTRE LES LIGNES" RÉVÈLE PLUS DE L'AUTHENTIQUE DISCOURS QUI NOUS EST DESTINÉ, QUE LE TEXTE LUI MÊME. SOYONS PRUDENTS,  OBSERVONS AVEC DISCERNEMENT, PRÉCAUTION ET CIRCONSPECTION CE QUE LES MÉDIA NOUS PRÉSENTENT. NOTRE SANTÉ ET  CELLE DE NOS ENFANTS, NOTRE INDÉPENDANCE ET NOTRE  JUGEMENT OBJECTIF, SONT L'OBJET DE CONVOITISE ET LA CIBLE DE PRÉDATEURS.
NE SOYONS PAS LEURS PROIES !
_______________________________________
Remarque : Effarant le nombre de quotidiens se bousculant pour héberger l'ambassadeur  Marc Driencourt (*) et jouer à son porte parole. Pardon, en n'oubliant pas "son excellence", un baise-main cher au valet de chambre El Watan. La moquerie et les diminutifs réservés au Président Boutéflika par les harkis de la presse ont du être réprimés par décret tant les abus de la liberté d'expression par ces voyous prenaient des proportions inacceptables. "Président Bush", "Président Obama", "Président Sarkosy ", le respect et la retenue sont de règle chez ces chevaux de Troie rothschildiens envers leurs vrais maitres. Pas le moindre mot déplacé accolé à leurs puissants commanditaires, les criminels de guerre qui ont transformé la vie de millions d'Arabes et de Musulmans en enfer. Traitres à la nation, ouvriers de la discorde, semeurs du doute et du pessimisme dans l'opinion, ingénieurs de la sape sociale, apprentis sorciers de l'oxymore, du mensonge effronté, de la désinformation, de la discrimination et de l'islamophobie, ils sont à l'oeuvre tous les jours, sans interruption, semant la confusion dans l'opinion et démobilisant la population. L'observation de leurs techniques d'intox, en prenant au hasard des sujets d'actualité qu'ils manipulent de leurs plumes empoisonnées et tripotent de leur verbe venimeux, dévoile leur agenda criminel et leur offensive secrète contre le pays.
Des média en Algérie, nombreux ceux qui entretiennent des relations anormales (jugées excellentes, amicales, intensives) avec les ambassades des pays de "l'axe du bien".  Ils flirtent tous avec le talmudisme international, au détriment de la vérité et des lecteurs qu'ils disent informer. Leur travail est étroitement lié à la poursuite de la guerre psychologique, l'arme silencieuse dirigées contre nous par les ennemis de toujours : les enfants de Satan !    
El Watan, El Khabar, de nombreux sites internet de la nébuleuse subversive, se sont convertis en porte-paroles des agents du NOM. Intempestivement, sans relâche, quotidiennement, à l'unisson, ils invoquent et invitent l'ingérence étrangère en brandissant les épouvantails de responsables internationaux qu'ils brandissent comme menace au gouvernement, et en leur accordant des droits de regard sur les affaires intérieures. Démolisseurs de notre souveraineté, les ennemis de l'intérieur, harkis de la plume, agents de la trahison feutrée, mercenaires apatrides alliés de l'agression juive contre le monde Arabo-musulman, ils s'alignent à plat ventre, à la descente d'avion des malfrats de la tyrannie talmude mondiale, qui par malveillance, auraient tourné leur attention vers l'Algérie. Ces agresseurs toujours souriants et aimables, déclarent venir ausculter l'état de la démocratie algérienne, en médecins sans frontières de la liberté des peuples.
 Par la porte que leur ouvre l'ennemi de l'intérieur, ils tentent sans succès de s'introduire (par effraction) dans la maison Algérie. Quelques exemples :
-le juge Marc Trividic ( "Buffalo Bill"),
-la directrice du FMI, Christine Lagarde, gardienne des intérêts shylock dans le monde de la finance, qui supervise le dépeçage (la "livre de chair") des pays ruinés par la dette.
-Raymond Maxwell, sous‑secrétaire d'État adjoint américain pour le Maghreb,
-Jeffrey Feltman, le secrétaire d'État adjoint américain pour les Affaires du Proche-Orient,
- la Prêtresse du Nouvel Ordre Mondial  Hillary Clinton la criminelle de guerre et membre de la Kosher Nostra américaine. Un pouvoir de l'ombre qui a ruiné moralement, financièrement, économiquement, spirituellement, et socialement les USA, un proxy dit "1ère puissance mondiale" , ironiquement sous le diktat de la cabale judéo-sioniste et uniquement au service d’Israël, patrie des talmudipèdes et centre spirituel du pouvoir occulte des enfants de Satan.
 Le monstre à forme humaine qui nous rend visite dégouline du sang des libyens, irakiens, afghanis, palestiniens que les "alliés" de Satan massacrent.
-Quelle leçon de morale recevoir de cette criminelle ? 
-Respect de la démocratie ? 
-Gestion éclairée des affaires de la nation ?
-Comment une créature, qui a démontré l'absence de toute sensibilité-humanité-compassion-miséricorde envers nos frères musulmans d'Orient, peut-elle prétendre nous souhaiter progrès et prospérité ?
-Jamais !
Le plus révoltant est l'attitude des scribouillards algériens (s'ils sont algériens, comme ils le prétendent) qui en vraies baisse-culottes abandonnent leur dignité et tout sens de la justice pour se prosterner devant ces sanguinaires "sans foi ni loi" qui ont terni les pages de l'histoire du 21ème siècle de leurs crimes et génocides commis contre l'humanité. La défense de la "liberté d'expression" clamée par El Watan-et-compagnie, est impotente, se tait mystérieusement, lorsqu'il aborde le nouveau impérialisme sioniste qui sévit dans les pays arabo-musulmans, en Afrique, en .
-Étonnant ?
-Surprenant ?
Pas du tout ! Son attitude sied comme un gang à son islamophobie, à sa haine de l'arabe et de l'arabéité. Depuis 22 ans, son camp est celui de la francophonie coloniale, du retour à la servitude et à l'aliénation culturelle que son rôle de cheval de Troie rothschildien tente de réintroduire sous le voile de défense des droits, des libertés, de la laïcité, des particularités régionales, des autonomies locales, etc... En un mot toutes les astuces trompeuses et les utopies mensongères réunies pour parachever les objectifs consignés dans l'agenda du NOM : créer le chaos propice à l'élargissement du NOM. Inutile de s'interroger sur le propre devenir de ces agents de l'intox, les cercles qui financent Belhouchet et ses associés sont garants de leur avenir; une retraite sur les bords de la Seine étant l'option la plus plausible, car les réseaux de "recyclage" y sont déjà opérationnels et....bien rodés.  
Quand aux citoyens des pays d'où débarquent ces émissaires du malheur, ils sont unanimes : tous dénoncent l'injustice et les abus de ces politiciens véreux qui oeuvrent à l'établissement d'une dictature planétaire. Leur système, de démocratie de façade, est régi et géré au profit des banksters. La crise financière, les émeutes populaires, les guerres sans fin, sont là pour nous rappeler les problèmes urgents qui devraient occuper ces marionnettes, chez eux, pas ici ! 
Que les lecteurs de ces quotidiens se méfient donc des manigances instiguées par les média "indépendants" (sic), ils sont au service de la subversion. Ils sont l'antonymie de l'information et les agents du mensonge et de la fraude, techniques raffinées par la talmuderie internationale.
Avertissement :
Les mercenaires de la plume rémunérés pour leur trahison sont toujours à l’œuvre, et sillonnent le champ médiatique ciblant les pauvres crédules qui "avalent ce que les journaux publient".
Ceci n'est pas un essai abstrait en théorie de la conspiration, mais le résultat concret de l'étude pratique de la nébuleuse subversive des média.
(*) Un axiome à retenir pour mieux reconnaitre ses ennemis :
Par le biais de la généalogie de Marx Driencourt, composée  des Debré, Monod-Broca, et tant d'autres talmudipèdes de France qui contrôlent le destin du pays et qui depuis 1948 affichent et déclarent leur allégeance exclusive à Israël. Le corps diplomatique est dans sa totalité contrôlé par eux, sans partage. C'est un moyen sûr de s'infiltrer dans les capitales ( peu nombreuses) où le MOSSAD n'a pas d’accès direct.
Quelques exemples :
-Iran, Bernard Poletti, 




 



          puis Bruno Foucher






-Chine : Sylvie Bermann


   




 
-Russie : Jean de Gliniasty 











Syrie : Eric Chevallier










  Etc, etc....
Une liste trop longue pour être publiée dans le cadre restreint de ce blog, mais une affirmation définitive peut être avancée: la règle est prouvée par le fait que le corps diplomatique français est truffé d'agents au profil obscur, qui ne servent que les intérêts de leur caste : le talmudisme international. Et ce qui est valable pour la France colonisée, est valable pour pratiquement tous les pays où les talmudipèdes ont une présence historique dominante. Le cas des USA est encore plus significatif. A Washington, ils agissent à visage découvert, et comble de l'ironie, nombre d'entre eux ont la double nationalité israélo-américaine ! (Lien pour un aperçu).
Ces réseaux planétaires d'ambassades sont les circuits de renseignement qui alimentent en premier lieu le Capo di Capo de la Kosher Nostra :
le MOSSAD israélien, qui centralise l'information, la décortique et l'exploite pour en extraire les armes silencieuses à diriger contre les goyim, en complément d'autres actions physiques (militaires, économiques).

Aucun commentaire: