5 janv. 2012

Média 2012 : Mensonges Et Diversion A La Poursuite De L’agenda Du Nouvel Ordre Mondial (2ème Partie)

Comme mentionné dans la 1ère Partie, une campagne mensongère semblable à celle ayant précédé la colonisation de la Libye a été lancée par tous les média affilés au NOM talmude. Al-Jazeera, propriété de l'émirat de Qatar, nouvelle recrue de l'impérialisme, que certains qualifient de "proxy sioniste" (insinuant peut être "un pays qui travaille pour un proxènéte juif ") est le fer de lance de l'offensive mondialiste contre les pays musulmans non-affiliés au gouvernement mondial des Rothschild.
Justes ou injustes, démocratiques ou pas, légitimes ou dictatoriaux, représentatifs ou non de leur peuple, les gouvernants des pays ciblés par les armées de l'OTAN-Israél-USA sont critiqués pour leur contrôle et monopole du pouvoir. Prétendant être soucieux d'aider les peuples persécutés par des responsables qui ne se plient pas aux normes (élastiques) de la démocratie virtuelle clamée par l'oligarchique "communauté internationale" (sic) et regroupée autour de l'hypocrite ONU et les banquiers shylock (dont FMI et BM), les défenseurs des droits de l'homme devraient consulter les peuples et connaitre leur opinion sur un choix de système de gouvernance. Pourquoi ces pays devraient- ils accepter un modèle étranger véhiculant des valeurs allogènes ? N'est-ce pas là une forme de dictat hégémonique,  oppressif et contredisant les déclarations frauduleuses des porte paroles mondialistes (ONG et gouvernements sous joug talmude). Nul besoin de souligner que ces campagnes sont menées étrangement par la classe des arrogants criminels de guerre de la trempe des Bush, Obama, Sarkosy, Pérés, Cameron, qui eux défient toutes les lois et conventions internationales, sans craindre d'être accusés, jugés, encore moins d'être condamnés pour leurs décisions politiques meurtrières. Car couverts et protégés par les chaines de télé, les agences (Reuters, AFP, etc..) la presse écrite et leurs «miroirs  on-line», majoritairement et traditionnellement liés aux réseaux juifs sionistes. Les média n'ont pas de marge de manœuvre, ils exécutent les instructions des services spécialisés, gérés par les experts de la communication des Mossad-CIA-MI6. Ceci est une opération complexe associant les équipes de scientifiques maitrisant l’ingénierie sociale à un degré insoupçonné du public. Pauvre public, balloté d’un "événement" à l’autre au gré du programme de l’heure dicté par les orientations des élites du NOM et des mises en forme grand public produites par les ouvriers des centres de reflexion (think-tank). Mensonges, oxymores, diversions, manipulations psychologiques et souvent occultes, les "tubes digestifs" sont soumis à un bombardement de données erronées au point où la confusion suprême règne dans leur esprit. Et si les effets recherchés ne sont pas perceptibles (lors de sondages), les plateaux des débats recrutent des hordes de "personnalités" accréditées, dont l'autorité servira à "convaincre", entendre dérouter les récalcitrants à l'idéologie officielle, les "révisionnistes" potentiels. Une technique médiatique actuelle de manipulation, très en vogue, consiste à minimiser la situation mondiale critique en maintenant le public dans le "faire croire" en un semblant de bien être et de bonheur illusoire; et en l'isolant des "mauvaises nouvelles" (réservées à la famine en Somalie) et en présentant toujours l'information par la voix de journalistes dont le visage est figé derrière un sourire idiot, même lors d'annonce de catastrophes de tout genre, économiques, financières, fiscales, et même météorologiques ! Rennes de l'humeur de l'opinion, les flash d'information ou les journaux télévisés ont pour rôle d'éviter d'inquiéter la populace. L’inquiétude suivie de peur risque de stimuler la réflexion, peut être même d'encourager la pensée indépendante, un danger pour l'oligarchie qui répugne l'individualisme créatif qui dévierait de la ligne officielle et de l'encadrement de la matrice sociale confectionnée par les démons de Sion. Parallèlement, l'insistance est sur les émotions canalisées dans les faits divers, d'intérêt mineur. Un assassinat, un suicide d'adolescent, un cambriolage, un règlement de compte; ces événements mobilisent la nébuleuse du mensonge qui orchestre les réactions et se joint aux pleureuses, en déversant ses sanglots et larmes de crocodile, orientant le mécontentement et le…racisme. Toujours loin des enjeux réels: la dilapidation des finances publiques au profit des banques (trop importantes pour être abandonnées à la faillite, parce-que kosherisées); des budgets militaires extravagants, secrets, et desservant les intérêts nationaux; des affaires de corruption impliquant les talmudistes, sinon leurs idiots utiles (les très chers frères des loges maçonniques); la mainmise de la gente talmudipède sur les média; la défense privilégiée des intérêts d’Israël au détriment de ceux du pays concerné, etc… Une autre technique, élaborée et testée dans les laboratoires d'ingénierie sociale, est celle de la fabrication de bulles médiatiques, gonflées par la pression verbale de la tromperie "des auto-élus", virtuoses millénaires de la calomnie, de l'imposture et de la sournoiserie. Elle consiste donc à amplifier un événement anodin, lui attribuant une importance fictive, et drainant dans son sillage l'opinion embarquée dans des polémiques et des débats sans fin, et sans fond, jusqu'à épuisement des énergies cérébrales et l'éreintement des protagonistes. Le médiateur, un cousin journaliste en charge, conclut alors, et débite l'information mijotée et préconçue, destinée à marquer et à demeurer dans le subconscient de l'assistance. Fin des débats stériles, le message est passé, et la démo-crétinerie en est réconfortée.

Les Protocoles des Démons de Sion décrivent ce truc comme "tourner l'opinion en bourrique", "la mener par le nez", "la conduire par l'oreille". Au fait j'oubliais de rappeler que le manuel de la subversion kosher, le Talmud, instruit ses adeptes de traiter le public Goyim comme un "troupeau d'ânes", auquel est réservé, naturellement le traitement "du bâton et de la carotte".



A Suivre…….

Aucun commentaire: