28 juil. 2011

Crimes De Guerre En Libye Commis Par L'OTAN Et Ses Hordes De Mercenaires Déshumanisés. Les Média Complices Du Génocide.

La liesse médiatique célébrant les "printemps" arabes dégénère en un rituel de sacrifice humain. 
Al Jazira militante de la démocratie ? Non ! Vraisemblablement un service de traduction de la sioniste BBC.
 La deuxième étape de la colonisation des pays arabes par les proxies judéo-talmudes, dans le cadre de l'instauration du Nouvel Ordre Mondial Juif, est entamée: les hordes de barbares de l'OTAN entament des manœuvres aux alentours et aux frontières, de la Libye-Syrie-Yémen-Liban et plusieurs autres régions convoitées par l'élite illuminati de Londres et New York. Les mercenaires d'El Qaida et les chevaux de Troie de la nébuleuse "Opposition-ONG-Média", ont préparé le terrain et créé une situation de conflit et de guerre civile recevable pour les condamnations de l'ONU et de "l'Axe du Bien" et l'intervention militaire "humanitaire". 
Le prétexte de la stratégie coloniale, relayant celui des 17-18-19 ième siècles que les européens "civilisés" brandissaient pour annexer les terres des "sauvages", s'est  paré d'un nouveau mythe : le respects des droits de l'homme et l'instauration de la démocratie. Outil de propagande classique des intérêts occultes occidentaux, dominés par les convoitises et l'insatiabilité financière des banquiers, la désinformation à travers les média couvrant la planète inonde les foules de mensonges et de fausses rumeurs. S'emparant du consentement des masses populaires et s'autorisant à puiser dans les stocks de chair à canon "Goyim" (les proxies), l'éternel conspirateur judéo-talmude a lancé une vaste opération de génocide.  Les bombardements aveugles sont effectués sur tout ce qui vit, ou bouge. A l'image des jeux électroniques, les engins explosifs sont contrôlés à partir de tableaux de bord, et les écrans projetant les images transmises par les satellites et radars de surveillance balaient les champs de bataille et commandent les tirs de missiles ( à l'uranium appauvri). La radio-activité propagée par ces armes de destruction massive, s'ajoute à l'impact immédiat et  affecte les générations à venir.  La situation en Irak témoigne pour le réquisitoire que les organisations internationales, ONU, OMS, Tribunal International, devraient développer contre
"l'Axe du Bien ", oxymore de l'alliance criminelle génocidaire OTAN-USA-EU. En pratique, sous le masque des pompeux  Droits de l'Homme mensongers et de la félonie de la Démocratie Occidentale, ces organismes secrètement brouillent les pistes sur la scène du crime et couvrent les auteurs des atrocités.
La documentation sur l'omerta drapant les crimes commis en Irak, Afghanistan, Liban est rompue grâce au Net. Les liens suivants offrent un aperçu de l'horreur occasionnée par les bombardements de l'Alliance en Irak :Mondialisation.ca, LeGrandSoir, Tsr.info.ch,   votre-sante.net.

En Vingt ans les "Alliés" de Satan ont occasionné la destruction (programmée) de l'Irak prétextant déloger un dictateur, Saddam Hussein, et neutraliser ses armes de destruction massive, toujours introuvables parce qu'inventés par les lobbies juifs de Washington et Londres.
«Avant la guerre, l'Irak, pays moderne, avait le système de médecine le plus avancé du Proche Orient, comptant 130 hôpitaux équipé de matériel de pointe, avec des médecins de haut niveau. Mais la coalition USA-Grande-Bretagne s'est acharnée à détruire les infrastructures vitales du pays, et à l'empêcher de les reconstruire. Les bombardements massifs des centrales électriques ont paralysé les hôpitaux, la distribution de l'eau potable, l'industrie et l'agriculture. Les centrales d'épuration des eaux, détruites volontairement par les USA, ne fournissent qu'un tiers de l'eau potable nécessaire, provoquant épidémies de choléra, d'infections rénales et de diarrhées.» (Lien)
Une nouvelle recrue de l'académie du mensonge, porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Fadéla Chaïb, (un enregistreur de voix recruté pour coller le stigmate arabe à la vitrine du scandale H1N1 et dissimuler celui des juifs blottis dans l'arrière boutique du complot ) déclarait :
«Une étude menée par les autorités irakiennes avec l'aide de l'OMS a commencé dans six provinces d'Irak". Le rapport devrait être prêt dans 18 mois.» (Lien)
Dix huit autres mois d'omerta, le temps nécessaire pour que les protestations internationales se taisent d'elles-mêmes. Alors que les faits étaient connus, causes et effets de ce génocide programmé.
«L'enquête prendra du temps, a expliqué la porte-parole, parce qu'il faut d'abord étudier les cas recensés dans le passé pour pouvoir comparer et savoir s'il y a des augmentations récentes d'anomalies congénitales et de cancers.»
«Un professeur britannique, le docteur Chris Busby, avait déclaré en juillet que Falloujah, c'est pire qu'Hiroshima »
«Nous sommes au courant de cette étude du professeur britannique», a dit la porte-parole de l'OMS. 
Notez au passage la malhonnêteté des experts de l'OMS et leur complicité, car soudoyés par les big-pharma : les vaccins ne sont jamais soumis à autant de contrôles et tests standards avant d'être commercialisés, mais pour une étude qui n'a pas lieu d'être parce que les données sont connues, ils exigent 18 mois pour sa publication. Cynique !  Sinon machiavélique ou démoniaque !  
Infrastructures, villes, villages, populations civiles sont les "dommages collatéraux" que l'intox sioniste qualifie de prix raisonnable à payer par les peuples arabes pour jouir pleinement des bienfaits de la démon-cratie talmude qui régie les affaires du monde occidental. Le mensonge est de règle dans le consensus qui se dégage des déclarations des décideurs euro-étasuniens qui pour des motifs d'intérêt occultes, inévitablement juifs, poursuivent leur guerre d'extermination en brandissant des épouvantails, à l'effigie du colonel Al-Kaddafi en Libye, d'El-Assad en Syrie. Des dictateurs qui n'avaient, malgré leurs sauts d'humeur intempestifs et parfois spectaculaires, jamais causé autant de tort ou de malheur à leur peuple, comparativement aux endurances des quatre derniers mois. La communauté internationale devrait répondre à la question : où sont les bienfaits promis par les instigateurs de la rébellion contre les systèmes dits oppressifs ? Systèmes politiques d'abord dénigrés par les " voix démocratiques " internationales  rejointes par des voix locales, parmi lesquelles figurent en tête, les TV satellites (AlJazia-el Arabia), la presse indépendante (pratiquement tous regroupés dans alliance contre nature, Laïcité U Islam-mimique)  et les ONG nationales, tous en chœur vantant le paradis aux masses populaires innocentes et crédules ?  Illusion et  mirage, que seul Satan a le don de produire dans son combat contre les descendants d'Adam, à plus d'un titre au détriment des paisibles musulmans inconscients des menaces qui pèsent sur leur devenir suite à cette offensive généralisée menée par ses enfants talmudes et leurs esclaves occidentaux. 
«Nous refusons l'ingérence étrangère et aucun de leur soldat ne posera le pied en Libye », déclaraient les membres du gouvernement provisoire à Benghazi.   Menteurs !
Aujourd'hui les troupes de l'OTAN (plusieurs centaines de soldats et officiers d'élite ) ne dissimulent plus leur présence. Commandos français et britanniques accompagnent les rebelles dans l'instauration du chaos et sont rejoints par les forces multinationales des salafistes-djihadistes d'El qaida et du "Qarn Eshaitan" que la CIA-MOSSAD s'est empressée d'acheminer. (1) 
Les essaims de guêpes formés par la NED, les ONG, les associations maçonniques, et les partis scélérats, n'en finissent pas eux aussi de réclamer leur "révolution", occultant les conséquences désastreuses manifestes qu'enregistrent les pays livrés au tsunami des " printemps ".  D'autres idiots utiles intoxiqués par le dogme de la laïcité et les théories économiques ruineuses (libéralisme, usurerie privatisation ) persistent dans la désinformation et l'erreur, en créant un consensus avec l'ennemi d'hier, les islamistes opportunistes qui rêvent d'une autre décennie noire.    
Dr W.G.Tarpley, PhD, l'historien américain vivant, le plus illustre, et le plus controversiste par ses analyses pénétrantes et révélatrices des chroniques dissimulées par les annales officielles (bien sûr naturellement boycotté par la machine à mensonges qui nourrie les média, l'éducation et la politique) livre un récit sur la chaine iranienne Press TV (vidéo), durant son séjour à Tripoli, dans lequel il réfute la version officielle dite humanitaire défendue par les média dominants et il dévoile entre autre : 
«En flagrante violation des résolutions de l'ONU (scélérate), l'Otan impose un embargo alimentaire, interdisant aux embarcations légères de pêcher en Méditerranée, le long des côtes libyennes, ce qui n'est pas conforme à la résolution 1973 instituant une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye. Ils (les proxies OTAN-US-EU) tentent d'affamer les populations, et non de les protéger. » 
«La seule politique de l'OTAN est fondamentalement celle du meurtre et de l’assassinat politique, et a atteint un degré de sauvagerie dont je doute qu'il ait été égalé durant plusieurs siècles précédents. Il faudrait retourner plus loin et piocher plus profondément dans le passé, pour peut être découvrir des faits aussi sauvages (barbares) et primitifs que ceux causés par la politique actuelle de l'OTAN.»
Des dossiers circulant sur la "toile" montrent des vidéos   dans lesquelles des décapitations, des humiliations, des tortures atroces sont infligées aux soldats et civils faits prisonniers par les "Rebelles"(un attribut qui rappelle celui de leur commanditaire le "Rebelle en chef", révolté contre Allah, à savoir Satan.)
(Avertissement : images d'apocalypse à visualiser avec précaution, et les interdire aux enfants !)

Les héritiers de Abu -Djahl retrouvent les pratiques de la Jahilia anté- islamique, et à l'exception de la langue arabe, ces sanguinaires n'ont aucune affinité avec l'Islam du Prophète (SAAWS). Seul le Talmude enseigne à ses adeptes que le sang des goyim les rapprochent de leur divinité (2).
Nul tradition (Sunna), ni le Koran ou les enseignements théologiques développés durant 15 siècles par les quatre écoles orthodoxes, n'approuvent une telle pratique. Ceci jusqu'à son introduction par les fetwas des Wahhabites-Saoudiens au 19em et 20em siècles !
____________________________________

(1)-Affiliés de l'abomination-hérésie wahhabite dont les méfaits sont documentés lors de leur occupation barbare de la péninsule arabique , appuyée alors, par les canons des armées britanniques financées par les Rothschild de Londres.
(2)-Talmud, Bammidber Raba c 21 & Jalkut 772 :
«Tout juif qui verse le sang d'incroyants (non-juifs) revient à la même chose qu'une offrande à Dieu.»
-Talmud, Ialkut Simoni 245c : 
«Répandre le sang des impies est un sacrifice agréable à Dieu.»  
Ou de manière plus explicite :
-Talmud, Pesachim 49b :
«Il est permis de décapiter les Goïm (non-juifs) le jour de l'expiation des péchés, même si cela tombe également un jour de sabbat.»
-Rabbin Eliezer : 

« Il est permis de trancher la tête d'un idiot, un membre du peuple de la Terre (Pranaitis), c'est-à-dire un animal charnel, un Chrétien, le jour de l'expiation des péchés et même si ce jour tombe un jour de sabbat ».
-Ses disciples répondirent : 

« Rabbi ! Vous devriez plutôt dire "de sacrifier" un Goï. »
-Mais il répliqua : 
« En aucune façon ! Car lors d'un sacrifice, il est nécessaire de faire une prière pour demander à dieu de l'agréer, alors qu'il n'est pas nécessaire de prier quand tu décapites quelqu'un. »
Dans ce cadre notez que dans la vidéo de la décapitation d'un soldat libyen, les rebelles lancent des "Allah-U-akbar" et des "Rabbanna taqabal minna",  en harmonie donc avec les commandements Rabbinicaux !!  De quel dieu se revendiquent-ils ? En aucune façon de celui de l'Islam qui impérieusement affirme les droits des captifs, leur respect, leur traitement humain, leur protection physique et morale !
Sans aucun doute de Yahweh, le dieu juif de la vengeance et du génocide.

Aucun commentaire: