13 déc. 2010

Les Révélations Sur Les Révélations Nauséabondes De Julian Assage Et Wikileaks.

L'indomptable "Internet" s'arrache de l'emprise du Mossad et déballe les vérités sur les "révélations wikileaks".
Révélations qualifiées de fuites et de divulgations illégales pour en réalité dissimuler une opération d'intox planétaire, programmée et manipulée par les conspirateurs éternels, le pouvoir occulte judéo-talmude!
Arrière plan: sceau du commandement miltaire US, ou celui du Mossad ?
En Août 2010 les premiers commentateurs avertis avaient déjà commencé à dénoncer la "fraude wikileaks" et prévenir les internautes sur l'inconsistance de la manœuvre de divulgation d'informations liées aux opérations  américaines durant la guerre en Irak. Publicité exagérée par l'exclusivité de la publication réservée aux média dominants et quotidiens importants d'Europe et des États-Unis. S'en suivit une tentative de submersion du web et de tous les média par la couverture de cet événement unique quand à l'important volume des données divulguées. Des documents "secrets" sont détournés lors d'un piratage informatique exécuté par un militaire employé par l'armée américaine et transmis au site Wikileaks, une "boite postale" qui s'avère moins contestataire que le prétendait sa réputation surfaite. La pertinence des documents est marginale sinon relative, certains analystes les qualifient de périmés,  de dépassés et d'inutilisables.
Une seconde vague de révélations déferle les média au mois de Novembre, s'intitulant "cableleaks", traitant des échanges d'informations entre ambassades et différents services américains. Beaucoup de gens se trouvent prétendument compromis par les fuites, sciemment livrés à l'opinion, par pour la pertinence des révélations les concernant, mais pour démontrer soit leur terminaison clinique (de fusibles) ou de citrons pressés irrécupérables, soit pour diffamer certaines personnalités politiques en souhaitant compromettre leur avenir. Tous ceux livrés à la foule sont des serviteurs déchus de "l'empire" dont le contrat ne sera pas renouvelé, à l'image de certains alliés du golfe, de Sarkozy, etc..
Arrête-toi ! La vérité me déchire les tympans !
Un autre groupe est composé de personnalités non alliées à Israël et le sionisme international, dont le Mossad souhaiterait ternir l'image, tel le Turc Ordogan, ou ceux contre qui il tente de rallier la communauté internationale pour une agression militaire, à savoir l'Iran et le Pakistan. En filigrane, de la masse des informations publiées, Israël a le beau rôle et en sort blanchie.  
Commence la dissection du monstre "Wikileaks", les bistouris ouvrent à l'air libre les entrailles de la bête pour l'exposer à la vue du Monde : 
The Wikileaks Hoax», un article sur l'histoire du site et sa transformation progressive de plateforme pour la publication de fuites provenant de sources indépendantes internationales, en une boite aux lettres pour une propagande anti-américaine, mission dont le site ne s'était jamais chargé, se définissant comme partisan de la lutte pour une vérité "sans frontières". Un transfert de la haine de l'opinion internationale contre Israél et ses crimes était convenablement détournée et dirigée contre les USA, un bouc émissaire de la perfide Sion.
The strange career of Wikileaks», "L'étrange carrière de Wikileaks", titre l'article.
Démoli, Wikileaks sert Israél.» «Wikileaks accusé de recevoir de l'argent du Mossad». «Rapports publiés aujourd'hui, lient le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, directement à l'intelligence israélienne et aux médias favorables à Israél. On nous dit qu'Assange, lors d'une réunion de Genève, a accepté de laisser à Israël de choisir et de censurer toutes les fuites Wikileak.»
Wikileaks est irrité par le mouvement de vérité sur l'attentat du 9/11 !
-«L'un des nombreux groupes de professionnels dévoués insultés par Julian Assange, «Les pompiers pour la vérité sur le  9 / 11 ". Dans une vidéo, Assange les traite de menteurs, alors que même Fox News admet que le bâtiment n°7 a été détruit par des explosifs.»-Assange a misé la réputation de Wikileaks sur la probabilité que le public ne connaitrait pas les faits sur l'explosion du bâtiment n° 7. Qui voudrait faire taire la plus grande controverse de l'histoire (l'attentat du 9/11) ? Pourquoi Julian Assange fait-il ça ? Qui est-il?  »
Le plus important, le 250000 câbles ne sont pas "top secret"...»
La plupart des révélations n'ont pas été jusqu'à présent tant spectaculaires » 
 Mais pour quiconque a étudié l'art du renseignement et de la désinformation, une tendance claire se dégage du drame Wikileaks. L'accent est mis sur des cibles géopolitiques américaines sélectionnées, comme Hillary Clinton l'a dit "pour justifier les sanctions américaines contre l'Iran."»
Prétexte pour surveiller l'Internet? Ce qui émerge de tous les grondements de fureur de Washington à l'égard de Wikileaks  est que le scandale est entièrement au service de l'avancée programmée de longue date et ordre du jour des Obama-Bush, pour une surveillance de l'Internet jusqu'à présent libre. Déjà, le gouvernement américain a fermé le serveur Wikileaks aux États-Unis bien qu'aucune loi américaine  n'ait été violée»
Il y a ceux qui ont tout simplement rejeté les fuites et les considèrent comme un "psy-op", une opération d'espionnage conçue pour cibler des pays spécifiques qui s'inscrivent dans les objectifs américains de politique étrangère. Enfin,  il y a ceux qui déplorent les fuites et les voient comme «trahison» ou une menace contre la «sécurité». De toutes les revendications et les perceptions, la dernière est, sans aucun doute, la plus ridicule.»
Le déferlement de critiques acerbes démontrant la manipulation et la propagande exercées lors de cette campagne de révélations wikileaks, scelle un autre chapitre de la guerre mondiale pour le monopole de l'information, et dévoile progressivement le rôle joué par le Mossad dans le montage du scénario de ce spectacle de cirque, qui n'est pas à son premier numéro car il se répète périodiquement.
Il sert à distraire l'opinion le temps de préparer une autre campagne, qui servira l'éternel conspirateur dans la poursuite de l'agenda "Nouvel Ordre Mondial Juif". 
En ce qui concerne l'attitude d'une partie des média en Algérie il est intéressant de noter leur rôle de caisse de résonance par leur balbutiement habituel de perroquets sans cervelle qui se prosternent docilement, au moindre signe de leurs maitres . Leur mission sournoise de dénigrement de l'Algérie et de son Président est réanimée après une période de comma littéraire due à l'épuisement d'arguments fiables pour alimenter leur vindicte aveugle.  Semmar d'El Watan redécouvre l'usage de la perfidie et répète bêtement et si convenablement les refrains traditionnels enseignés à la "Freedom House" des Brezjinsky-Kissinger:
 -(Lien) «Ford estimait que malgré l’aisance financière dont jouit l’Algérie, le pays n’arrive pas à faire face aux problèmes du logement et du chômage. Même s’il souligne que la situation est moins compliquée que dans les années 1990, il dira qu’«une partie de l’élite politique pense que le pays est à la dérive».
La mal vie, le chômage, le mécontentement fictif, etc...
Les sempiternels arguments qui œuvrent à détruire la solidarité sociale et politique, le patriotisme. Et à créer la démobilisation des citoyens pour qu'ile se distancent du plan de développement qui est en marche et que seuls la mauvaise foi de ces plumes envenimées refuse d'admettre. La perfidie de beaucoup de ces journalistes est frappante tant ils s'avèrent si aimablement aptes à consommer tout ce que publient les agents du Mossad, par coïncidence tous sionistes, à l'image des Chomsky, New York Times, Guardian, Le Monde !  
Pire, en diffusant les "fuites" sans aucune retenue, ni analyse critique, et en endossant sans preuve leur véracité, et en chantant leur "mérite", ils assument une complicité active dans le déroulement de cette opération de subversion internationale et le préjudice que ses ramifications nationales pourraient porter à l'Algérie ! Un autre délit de haute trahison qui confirme le statut de Cheval de Troie occupé par les d'organes de désinformation que ce blog dénonce depuis sa création.     

Aucun commentaire: