19 nov. 2010

Nouvelle Trahison : Semmar d'El-Watan, Prêcheur De L'Evangilisme S'Avère Plus Con Que Les Néo-Con !

Hier
El Watan, le cheval de Troie Rothschildien (financé par la banque kosher BNP Paribas) s'évertue dans l'art de la discorde et poursuit les objectifs dictés par les ONG de New York, ONG dirigées par la clique des Brezjensky, Kissinger et les stratèges du clash des civilisations. Dans un article du 18.11.2010 titré «Libertés religieuses en Algérie : L'omission des Américains» , c'est l'évangélisme américain qui s'est substitué aux ONG et que Semmar, chroniqueur d'El-Watan défend ardument on occultant le prosélytisme organisé des organisations protestantes, ouvertement pro-juives et pro-sionistes, qu'il dissimule derrière le qualificatif vague d'église chrétienne. Omettant comme il a coutume de le faire la guerre religieuse menée par ces organisations avec le support du sionisme international dans le but de créer des troubles uniquement dans les pays musulmans. Classique manœuvre que les autorités algériennes et la population locale ont vite fait de déjouer en parant au pire et en dénonçant cette invasion programmée et généreusement financée, qui cible les désœuvrés, chômeurs et illétrés qui troquent leur âmes pour un visa ou un pécule en devises. Plus néo-con que les américains qu'il vilipende et jugent "trop mous" car refusant de s'ingérer dans les affaires intérieures algériennes, Semmar critique même Mme Hillary Clinton le fer de lance des sionistes du gouvernement US ! Selon les mots du "harki" islamophobe : 
«Selon l’APS, dans son rapport mondial annuel sur les libertés religieuses, le département  d'Etat américain estime que les statuts du respect des libertés religieuses s'étaient "améliorés" en Algérie en 2010 ! Sur cette évaluation, beaucoup d’Algériens pourraient y émettre quelques réserves car notre pays est loin d’être un havre de tolérance pour ses citoyens.»

«Présenté mercredi par la secrétaire d'Etat américaine, Mme Hillary  Clinton, au cours d'une conférence de presse,  "ce rapport mondial note, selon l’APS, dans sa  partie consacrée à l'Algérie que la Constitution algérienne proclame que l'islam  est la religion d'Etat, mais que d'autres lois et règlements permettent aux  non-musulmans la liberté de pratiquer leur religion dans la mesure où elle est  en harmonie avec l'ordre public, la moralité et le respect des droits et des  libertés fondamentales d'autrui, tout en précisant qu'en général, la société  algérienne tolère les étrangers qui pratiquent d'autres religions que l'islam".» 
Où est le problème que le perfide tente de créer ? A court d'arguments objectifs, certains chroniqueurs enveniment les débats et confondent les vraies questions d'actualité en y introduisant des éléments subjectifs qui déforment la réalité en versant carrément dans l'intox et la désinformation, pour ne pas dire le mensonge effronté. 
«A Larbaâ Nath Irathen, quatre chrétiens ont été également poursuivis en justice pour  “création d’un lieu de culte sans l’autorisation des pouvoirs publics” alors que ces derniers, dénoncés par leur voisinage, se rencontraient uniquement dans le domicile d'un ami pour prier ensemble ! »
«Les Américains ont-ils alors pris connaissance de tous ces épisodes malheureux avant de rédiger leur rapport sur les libertés religieuses en Algérie ? On aimerait vraiment bien avoir une réponse à cette question.... »

La provocation est typique des techniques juives consistant à créer la polémique et amplifier la discorde en dirigeant l'opinion vers des débats stériles qui épuisent les ressources intellectuelles des participants aux discussions, car le thème est artificiellement inventé et sans bénéfices potentiels nuls. A quoi joue Semmar ? A la provocation oratoire ? Contre qui et au profit de qui ? Dissimulé derrière son statut de "quotidien indépendant" dédié à l'information, El Watan s'est fait le porte parole des ennemis de l'Algérie et véhicule des thèses anti-nationales dont la plus grave est celle servant de porte ouverte à l'ingérence étrangère.  Ses actes sont juridiquement condamnables car s'apparentant à de la haute trahison, suite à ses campagnes de propagande acoquinées et coordonnées avec toutes les forces belligérantes étrangères  qui visent le pays par la politique du "si ce n'est pas toi, c'est ton frère !" 
Indépendamment des carences de toutes natures qui peuvent exister dans le pays, ces harkis à la plume venimeuse ont-t-ils le droit de faire appel à l'ingérence étrangère, comme a été le cas de celui à G.W. Bush pour une supervision des élections en Algérie ! Bush le criminel de guerre et le perfide menteur invétéré ! Ou en se faisant l'écho de l'aigri Dr Saadi du RCD, qui répétait ses appels à l'aide aux présidents américains, mêmes ceux défunts depuis la déclaration d'indépendance de 1776 ! 
Aujourd'hui.




Semmar d'El-Watan, devrait être surveillé et examiné par tout patriote digne de ce nom, ses provocations ne sont ni innocentes ni fortuites et demandent explication ! 

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Cher Monsieur,

je peux comprendre votre engagement pour le bien être de l'Algérie et des algériens et votre dénonciation de certaines manipulations. Cela dit, je trouve votre attaque contre ce journaliste excessive et les mots utilisés contre lui blessants et inappropriés. s'il se bat pour la liberté de conscience et de culte en Algérie, cela ne fait pas de lui un sioniste ou un harki, comme vous dites. Il défend juste une façon de voire le monde, une certaine idée de la démocratie. Cela bien sûr, peut être mal interprété ou bien utilisé par des manipulateurs aux desseins obscures, mais cela ne justifie pas de jeter le bébé avec l'eau de la baignoire. Semmar n'est pas El watan et vice versa. Alors, un peu de mesure dans vos propos et un peu de recul et de compréhension, vous donneront plus de crédibilité. Il aurait été plus juste, de contacter le journaliste en question, lui poser des questions sur son papier pour avoir son son cloche. Le juger sans le connaître ni lui donner l'occasion de s'expliquer est tout bonnement injuste et maladroit.

Sans rancune

wah fkir a dit…

Une question de méthodologie et de choix de style, mais le mal que je tente de dénoncer existe et ne peut être ignoré. El Watan et sa ligne éditoriale, beaucoup de ses journalistes ont fait le regrettable choix du combat contre beaucoup de valeurs et constantes nationales. Attitude militante et idéologique qui s'est souvent armée de provocation et pour alimenter la discorde et la polémique. Irrité et agressé, comme beaucoup de lecteurs, par le dogmatisme de la laïcité que le quotidien brandit comme étendard, il est juste et équitable, que des victimes de cette agression non fortuite prennent la décision de se défendre dans le cadre démocratique du web, à l'exemple de ce modeste blog.
El Watan n'a jamais douté de la justesse de son option idéologique, menant son prosélytisme par la provocation contre tout ce qui ne réconforte pas sa culture et ses choix idéologiques. Quoiqu'en utilisant l'anonymat vous me conseillez et me "raisonnez", j'accorde à votre commentaire de très nobles intentions, et pour celà je vous réponds très respectueusement : Semmar est une figure publique qui devrait assumer les conséquences de ses propos, avec toutes leurs implications dites et non-dites. Pour s'être inscrit pour cette plaidoirie en défense d'une minorité, arbre qui cache la forêt, la prudence est la règle qu'il aurait dû ne pas transgresser. Au contraire il a traité le sujet de manière légère, et affiché du mépris et de l'arrogance envers les sensibilités de la majorité des lecteurs. Semmar voit le monde à l'envers: l'injustice subie par les Musulmans de part le Monde de la main des néo-cons-sionistes-juifs est insupportable !
Ces chrétiens tentant de s'installer en Algérie, grâce à l'appui massif d'organisations internationales aux objectifs douteux et méthodes subversives, est un fait connu, mais El Watan fait semblant de l'ignorer. Aucun des journalistes à El-Watan n'a déploré cette agression programmée dans le cadre du "clash des religions" .
Ce qui fait de ces avocats de la "tolérance" des complices pas de simples commentateurs ignorants et maladroits ! Je respecte votre modération, mais le confort qu'elle procure a un prix qui est inabordable, la question est trop importante, car elle concerne l'âme et le devenir de nos enfants ! Le débat n'est pas purement philosophique. Il est question de survie devant un pouvoir hégémonique génocidaire. Voyez ce qui se passe en Palestine, Irak, etc...,sous l'emprise de nos chers démocrates chrétiens-sionistes,ces gens très civilisés !
Mot de la fin : En donnant beaucoup de crédit à votre sage intervention, je dois cependant ré affirmer mes appréhensions et me permettre de conseiller notre harki "malgré lui", d'être plus perspicace au cas où El Watan ferait, in-scrupuleusement, usage de ses écrits.
Très amicalement, cher anonyme.