9 juil. 2010

Kamel DaÔud : Illuminé Francophile ou Kamikaze de la Plume.

La pompeuse nouvelle star de la presse et de la littérature (sic), qualifiée d'iconoclaste pour son verbe irrespectueux  de la culture arabe et des valeurs musulmanes, Kamel DaÔud, inonde l'espace médiatique de ses attaques subtiles d'écrivain laïque qui règle des comptes avec l'Islam, les Musulmans, les Arabes et l'arabité. Son discours subversif agresse les mentalités et les valeurs arabo-musulmanes, sous couvert de la liberté d'expression, de la libre pensée en accord avec le subterfuge du culte et dogme religieux de la laïcité et  ses campagnes multiples de tolérance permissive, défense de la confusion des genres (calamité humaine de l'homosexualité), de la monstruosité de l'égalité femme-homme et de son appendice le mariage "gay", etc...
- Affirmation tirée par les cheveux  ? Oui, pour les somnambules qui vivent d'illusions et s'imaginent que le "clash des civilisations" est une fable imaginée par les "conspirationnistes", pour meubler leur temps perdu et produire de la littérature de fiction !
Pendant ce temps le vrai complot judéo-talmude progresse à petit pas. Leur agenda gagne du terrain, chaque jour, une nouvelle conquête s'ajoute à la liste des territoires conquis. Il suffit de scruter l'horizon médiatique et constater l'avance des malédictions qui frappent la société et cause la ruine des fondements de l'organisation millénaires naturelle (divine) de l'humanité.
Exemple (parmi les milliers) qui défraient quotidiennement la chronique internationale, Titre "libération.fr" :
«Mariage gay: l'état des lieux en Europe : «Alors que le Parlement portugais vient d'adopter le mariage homosexuel en première lecture, où en sont les autres pays de l'Union?» «Des militants des droits des homosexuels mettent en scène une cérémonie de mariage devant le Parlement portugais à Lisbonne le 10 octobre 2008.» «Ce vendredi, au Portugal, pays de tradition catholique et conservatrice, les députés ont adopté en première lecture un projet de loi légalisant le mariage homosexuel mais ont rejeté les propositions de l'extrême gauche et des verts en faveur de l'adoption.»
Notez la position des partis politiques laïques, de la gauche et des verts, la progéniture des penseurs rabbiniques héritiers de Lev Davidovitch Bronstein, dit Léon Trotsky. Quelle tolérance à sens unique, lorsque nos laïcs s'accordent à propager leur perversion sexuelle et l'ériger en norme protégée par la loi, et combien leur laxisme se transforme en rigueur militante agressive lorsqu'ils s'en prennent à la liberté des gens qui défendent leur pudeur par le port d'un foulard ! Tolérants ces soldats de Satan ? Jugez en vous même.
Ce qui nous ramène à nos laïcs algérianisés, tapis dans les couloirs des associations, loges, organisations humanitaires, fondations, média "indépendants", partis démocratiques, de la francophonie impérialiste (des singes imitateurs dressés pour les cirques littéraires décadents).  Majoritairement, complices de l'agenda du Nouvel Ordre Mondial.
Inconscients ou consentants, intéressés ou leurrés par la gloire, ils embrassent les objectifs tracés par les maîtres de la perfidie, la juiverie talmudique. Comment ? En adhérant et défendant les utopies propagées par l'éternel conspirateur. La laïcité qui se drape de tolérance, est la négation de la foi et un stratagème pour détruire furtivement la religion. Tolérance dévouée à l'athéisme et à l'abomination de l'homosexualité et de la "culture" gay. Visitez "le manifeste des libertés'  (Lien) pour vérifier la véracité de l'idéologie-culte de la laïcité, de la fréquentation de certains de nos hommes de lettres, et de leur militantisme au profit de l'offensive contre l'Islam.
90 % des collaborateurs de cette mouvance (le manifeste) sont de confession juive sioniste, toute origine confondue séfarade-ashkénaze !  Consultez la liste alphabétique des signataires, et marrez-vous de la bouffonnerie de nos brebis galeuses et écervelées d'Afrique du Nord qui pensent faire bon ménage avec les loups-à toison-d'agneau de la juiverie internationale (notez le nombre d'opportunistes juifs d'origine "arabophone", dont l'allégeance régionale feinte sert de camouflage à leur instinct de prédation et leur égocentrisme sectaire ! Vérifier les patronymes, ils sont révélateurs ).
Kamel DaÔud est l'archétype de l'agent provocateur, qui prêche le faux pour avoir le vrai.
Ses attaques sournoises sont destinées à briser les tabous que la majorité des Algériens tient pour inviolables et que la constitution protège, les constantes nationales et les valeurs qui en dérivent : Islam, langue arabe, l'intégrité territoriale, les emblèmes nationaux, et récemment le dialecte amazigh et sa promotion au rang de langue nationale.  Comment opère ce kamikaze de la pensée armé du Français, la langue étrangère ? Langue que l'école algérienne a eu tort de lui enseigner, au vue de l'utilisation malveillante qu'il en fait par son agression verbale grave répétée qui soulève des questions sur son algérianité, par le manque d'égards et de respect envers la religion, la langue arabe, l'Histoire et la mémoire collective, les illustres hommes à la stature historique universelle. Cet écrivain "faisant l'âne pour avoir du foin" (la gloire), ne respecte rien en piétinant les valeurs et repères millénaires d'une nation, dévoile sa propre nature cynique, effrontée (typique de la chutpaz juive), insolente et profanatrice du sacré. Un échantillon de son impertinence :
-1- De sa défense de l'offensive généralisée d'évangélisation chrétienne en Algérie, campagne appuyée par des moyens financiers, humains et médiatiques colossaux (tout y est, TV, presse, sites internet).
«Pendant que l’Etat tape sur les protestataires, un courant conservateur fort fait sa chasse aux protestants (allusion aux chrétiens protestants), même s’ils n’existent pas (1er mensonge). Les Algériens ayant si peu d’infos sur les chrétiens mis à part leur croix et leur Christ, la chasse se fait donc généralement à tous les chrétiens, toutes tendances confondues, luthériens, réformistes ou évangélistes.»
Ce possédé par le laïcisme, connait lui le christianisme, au point de se citer en avocat des églises et attaquer l'Islam, aux pays des Musulmans. Musulmans qui appelant l'Histoire en témoin, ont subis une tentative de génocide colonial  et subissent toujours, aujourd'hui,  les attaques armés et le prosélytisme organisé du "judéo-christiannisme". Et là debout, nu dans sa plaidoirie, ce renégat crache son indignation et tente par une tournure de son verbiage de renverser la situation, la vérité flagrante devenant fausse et le mensonge vrai. D'agressés il fait de nous des belligérants ignorants, ne pouvant saisir les "vertus mystiques" de l'église et ses bienfaits. Ce discours est une application des techniques sémantiques classiques enseignées dans les écoles rabbiniques du talmudisme, techniques qui visent à confondre l'adversaire en le plaçant dans une position défensive et d'accusé, là où en fait il est la victime ! Ce que les analystes appellent le "Chutpaz", terme employé par la gente talmude pour décrire les exploits accomplis aux dépens des Goyim-Gentiles !

 Notez ensuite le mépris et la moquerie envers l'Algérien moyen et ses convictions :
«Non, mais cela occupe un peu les esprits, donne à certains l’occasion d’affirmer une foi qui est devenue trop vacante ces temps-ci.»
Même "vacante" la foi est un don divin, une qualité, une récompense, qui n'est pas attribuée aléatoirement, Allah sachant placer sa bénédiction dans le cœur d'hommes humbles et réservés, jamais dans ceux d'ambitieux et de cyniques. Les bourdes de ce vaniteux ont pour origine son éducation défectueuse, centrée sur la culture française et les idées qu'elle véhicule et qu'elle transpose dans l'esprit de ses adorateurs. Malfait connu de la psychologie, la lecture affecte inévitablement la pensée et distille des opinions et des idées qui orientent la réflexion, surtout durant l'adolescence.
Les défaillances mentales qui affectent les victimes de l'éducation française décadente sont connues; les révoltés contre Dieu du  "siècles des lumières" et les libres penseurs ont inondé de leur écrits la culture française et le nombre de victimes de leurs spéculations philosophiques et métaphysiques,  est incalculable. Pour ne citer que quelques psychopathologies résultant de l'excès de l'absorption de cette intoxication de l'esprit :
-Troubles de l'humeur, altération grave du sommeil (notre David devrait d'urgence se soumettre au diagnostique du psychiatre)
-Conduite asociale et perturbation des relations (son dénigrement de la société en général, et des musulmans surtout, sont des signes révélateurs de ce dysfonctionnement sociopathique) ,
-Altération de la personnalité (de musulman à laïque laxiste),
-Troubles du jugement (cognitifs et décisionnels, ne sachant plus à quel diable se vouer),
-Altération de la perception du réel, hallucinations, "folie des grandeurs". (les prix frauduleux qui montent à la tête, et les applaudissements du lectorat crédule du QUOTIDIEN; son "Ô" de l'islamÔphÔbie drapée de divagatiÔns pÔliticÔ-histÔriques !  ).
Quelques autres échantillons de ses troubles sociopathiques et des idées fixes dévalorisant Arabes, Musulmans, religion, culture arabe :
«Cela permet de prouver qu’on est plus musulman que l’Islam, plus arabe que l’arabité, plus nationaliste que l’ensemble de la nation. Il s’agit d’une guerre ridicule, menée avec des moyens de bricolages, ressemblant à une fièvre psychotrope, mais elle s’explique depuis le 11 septembre 2001 : chaque camp sur cette terre, défend ses intérêts en faisant semblant de défendre son Dieu.»

Allah assurant sa propre défense, qui assure celle de ce déculotté impudent et plein d'arrogance ? Sa notoriété surfaite ?  Les prix administrés par des fondations scélérates d'universitaires faussaires et usurpateurs de droits d'auteur, fondations versant dans le racket intellectuel (Lien et Lien) ?
Les distinctions réservées aux adeptes assidus de la secte occulte du Rotary International, cheval de Troie du Nouvel Ordre Mondial Juif, introduit frauduleusement chez nous par la porte des "actions humanitaires" à obédience maçonnique (Lien) ?
Subversion classique sous couvert "d'humanisme" sélectif non accessible aux musulmans, sauf s'ils troquent leur âme pour un visa ou un pécule en Euros-Dollars ?
  Ou tente-t-il de plonger dans le "genre littéraire" de la dissension religieuse qui a valu la célébrité à d'autres écrivains en exile, aujourd'hui sous protection de la police, et les feux des média de la maffia  judéo-talmude qui apprécie leur rôle de provocateur ? Ou encore, les apatrides et "contestataires" issus de pays musulmans, qui reçoivent un accueil chaleureux une fois leur blasphème homologué par les maisons d'édition juives ?  N'est-ce pas Salman Rushdie ? Taslima nasreen ? Wassila Tamzali ? Boualem Sansal ?  Ou l'ancienne correspondante d’El Watan à Montréal, Djemila Benhabib et sa "Vie à contre Coran". Née en Ukraine de père algérien et de mère chypriote grecque et vivant actuellement au Canada, cette panachée culturelle s'illustre par la citation :«Je suis de culture musulmane, mais je ne suis pas de religion musulmane.»« L’auteure Djemila Benhabib fait de la laïcité un incontournable dans la société, en Amérique comme au Maghreb ou en Europe.». Résumé de l'idéologie et de l'agenda du laïcisme ? 
Dans quel camp se situe DaÔud ? Il semble prendre son élan vers "l'immortalité" et la gloire avec persévérance, mais en procédant à petit pas. Charcutant un peu de "l'Arabe" par ci,
du Musulman par là, du Ô ici, du "mythe médinois" (*) là bas, pour gravir les marches du marketing culturel. Sa notoriété et stature ne sont pas encore celles de ces monstres masqués de laïcité qui peuvent s'afficher sur les blogs:  "ex-musulmans.over-blog.com/""Islam " la" (= non) : Blog des apostats de l'islam orthodoxe",  "sisyphe.org""manifeste des libertés.org", etc...
______________________________________________________
(*) Ses propres mots : «Et c’est toujours amusant et dramatique que de constater que les Algériens musulmans ont, avec les juifs et les chrétiens, des problèmes que leur religion n’a pas depuis son utopie médinoise (notez la profanation verbale)  et presque jusqu’au siècle de l’Emir Abdelkader.»
Kamel Daoud, Quotidien d’Oran (25 mars  2008)
______________________________________________________
 «Pourtant, même à l’époque de sa puissance qui lui permettait tout les abus, l’Empire musulman ne semblait pas avoir connu ce genre de turpitudes intolérantes avec fermeture d’églises, chasses aux « gens du Livre » et explication par poteaux et protège-cahiers sournois.» 
 Une demi-vérité hors contexte. Car, DaÔud occulte le fait qu'à cette époques les écrivains n'avaient pas encore ingurgité du Voltaire, du Rousseau, du Marx, du Lénine, et embrassé allègrement les doctrines accommodant les laxismes moraux et les abominations laïcs dissimulant l'athéisme, la confusion des genres (gay), etc.... Calamités punissables de mort, même chez nos voisins chrétiens !
A partir d'un texte seulement, il est possible de dégager un profile de cet écrivain francophone, de culture musulmane mais de confession laïque. Il est le symbole de toute une classe d'intellectuels ayant adopté les modes de pensée véhiculés par cette civilisation décadente occidentale. Victimes de leur manque de perspicacité et de maturité, ils se sont convertis en décharges idéologiques de l'occident conquérant, dirigé par le sionisme-talmudisme orchestrant son offensive du "clash des civilisations". Consentants et complices, inconscients et aveugles, ils sont des agents tacites d'un complot planétaire, dont ils prétendent ignorer les desseins, se contentant des broutilles que leurs maitres daignent leur servir. La langue française, une "monture" capricieuse qu'ils auraient du harnacher et dominer pour se diriger dans les avenues de la connaissance, est devenue une idole devant laquelle ils se prosternent, au sacrifice de  leur héritage spirituel et de leur obligations envers Allah. "Allah", un mot qui les irrite.
«Lui Seul  guide ceux qu'Il veut vers le savoir et le juste chemin.»
En comparaison, combien il est rafraichissant de découvrir la multitude de témoignages, filmés et diffusés sur le web (LIEN !!!!) ou (LIEN !!!), de tous ces "enfants d'Adam" qui par la grâce d'Allah retrouvent leur ancrage réel dans la religion authentique des prophètes, celle de Sidna Ibrahim, Sidna Moussa, Sidna Issa et de Sidna Mohammed, le sceau des Prophètes et des Messagers, soit sur eux la Paix et le Salut d'Allah.  Dans une déclaration courte mais chargée d'émotion et de sens indescriptibles, ils annoncent solennellement: "Il n'y a de Dieu qu'Allah, et Mohammed est son Prophète". Ils sont de :
-toutes les nationalités: Américains, Français, Allemands, Sud-koréans, Japonais,
-de toutes confessions: juifs, chrétiens, bouddistes, athées, 
-de toute les races: européens, asiatiques, blancs, noirs, etc, etc...
Quel mérite ils ont de vouloir péniblement lire la Fatiha et accomplir leurs obligations envers le Créateur. Sublime leur enthousiasme à "renaitre" et être soumis à Allah et se prosterner devant Lui. La langue Arabe sacrée est abordée avec respect et révérence, c'est la clé du Message d'Allah. Comment oserait-on la dévaloriser, puisqu'Allah l'a élue pour transmettre son message éternel ? 
Aucun n'a été la cible de prosélytisme marchand, ou de pression et chantage économique. D'eux-mêmes, sous l'inspiration d'Allah ils ont découvert la vérité et ont saisi l'opportunité. Ils sont issus de tous les horizons ( inimaginable !), des sionistes citoyens d'Israél ! Regardez leur visage illuminé et leur sens de la dignité retrouvée, d'esclaves d'Allah, pas de démons révoltés de la plume, arrogants et prétentieux.
Ceux à l'opposé, autres "fils d'Adam", en faillite et  imbus de leur égarement intellectuel découvrent la laïcité et s'y amarrent,  naufragés humains qu'Allah a affligés de cécité.
Un triste destin, mais fatal, car Allah mène vers le droit chemin qui Il veut, et en détourne qui Il veut !      

Aucun commentaire: