2 mai 2010

Les Missionnaires : Agents Au Service du Pouvoir de L'Ombre. (revision1)


-Chapitre 4-
Introduction: Un Rappel pour qui souhaiterait s'éduquer.   Le "Pouvoir de l'ombre" réfère au groupe occulte des  banquiers juifs les plus puissants de la planète et des organisations regroupant leurs mercenaires sous différents sigles et dénominations, les loges franc- maçonniques en sont les plus représentatives. Par mercenaires il faut entendre tous les "idiots utiles" recrutés au sein des loges maçonniques par la technique classique du miroitement de privilèges matériels multiples, encensés de dogmes philosophiques, politiques, humanitaires et religieux. La littérature exhaustive sur le sujet étant disponible sur le Net, le PC le plus proche muni d'une connexion internet, vous fera découvrir l'étendu de ce paradigme du monde parallèle secret, dissimulé par la "vitrine officielle", celle de la vie publique des acteurs de cette nébuleuse, qui offrent en  spectacle leur mimique aux communs des mortels, à travers les rôles que leur assigne la "hiérarchie". La populace croit observer la réalité à travers ce théâtre planétaire, virtuel et irréel, dissimulé par une succession de réalités autres que celle qui est projetée et inculquée dans l'esprit (via éducation, endoctrinement, conditionnement).  La réalité  est subtilement enfouie sous plusieurs "strata" de paragdimes, et est accessible une fois "décryptée",  uniquement par les membres initiés au degré hermétique correspondant. La base de la "Fraternité" est recrutée par l'adhésion à un "dénominateur commun" de valeurs,  énoncées dans le Sermon, basé sur quelques principes utopiques qui sont érigés en règles inviolables, les trois utopies "Fraternité-Liberté-Égalité", l'entre-aide, la laïcité-tolérance, etc..( voir entre autres, Lien, Lien , Lien, ou téléchargez pdf ici). Les franc maçons, "instruments à corde" de leurs manieurs-musiciens juifs découvrent l'abondance des bienfaits terrestres par leur appartenance aux loges et associations: finance, gloire, statut social, opportunités, promotion professionnelle et académique, etc,.. (consultez les écrits des historiens "négationnistes", sites de l' AAARGH ou recherchez  Nouvel Ordre Mondial sur Google. La documentation volumineuse traitant des conspirations en général, permet d'ouvrir les yeux sur ce qui se trame dans les coulisses des organisations internationales secrètes à "visibilité" publique trompeuse, les ONG, les fonds, les regroupements régionaux, la hiérarchie religieuse, etc...
Notons que ces franc-maçons occupent l'éventail de toutes les classes sociales et les activités de nature diverse, académique, religieuse (clergé), culturelle, médiatique, politique et économique.
La franc-maçonnerie brasse dans toutes les professions sans distinction, avec seul critère le potentiel opérationnel des services pratiques que les adhérents peuvent rendre à l'organisation, à un moment opportun. Le coté occulte, obscure, satanique,  ne leur est jamais dévoilé. L'illusion de leur élitisme, les utopies et idéaux, le mensonge, l'abus de confiance de la "populace", consolident leur "fraternité". Comme les vaux qu'on engraisse, il ne leur ait jamais fait mention du sort que leur gloutonneries diverses, matérielles ou "intellectuelles", leur réservent inexorablement : le couteau du boucher. Comment ? Par leur rôle d'animaux de trait qu'on motive par le "bâton et la carotte" respectivement :
-le chantage résultant de leur compromission (inévitable) et leur sermon de soumission,
-les privilèges que leur accordent l'entraide fraternelle (le racket organisé et déguisé des biens publiques, le brassage d'avantages
illégitimes, les honneurs, l'allocation de bénéfices préférentiels ). Coincés comme des rats, ils perdent en fait leur liberté et deviennent esclaves de leurs maîtres et ultimement de leur "architecte": Satan-Lucifer. Ceux d'entre eux qui découvrent leur perdition, sont tellement addictés aux privilèges qu'ils ne trouvent aucun remède à leur dépendance et préfèrent noyer leurs regrets dans l'ivresse de la gloire et les excès des jouissances. Élucider les implications d'une telle organisation sur les intérêts des pays où elle est présente et les exposer, est l'objet d'études exhaustives effectuées par des centaines d'historiens et de militants, dont le travail de recherche est disséminés sur le Web. Leurs publications-études sont généralement, librement et gratuitement disponibles.
L'origine de ce complot est située au niveau supérieur de la hiérarchie, les banquiers et certaines membres de la royauté européenne, tous réunis au sein des "
Illuminati", le culte satanique œuvrant à l'établissement du Nouvel Ordre Mondial Juif, une tyrannie planétaire au pouvoir sans partage.
(Recommandation: tous les détails traitant du sujet sont disponibles sur le Web.)
Les média tenus en laisse, perpétuent la déception en idéalisant l'image de cette élite corrompue,  leur perdition morale est convertie en illusion et gage de "réussite", ou de promotion à une classe sociale supérieure.
___________________________________________________
Dans ce qui a précédé, la première étape à franchir a été de citer les agents présents sur la scène historique de ce début de colonisation, et la deuxième sera d'en donner quelques exemples.
La Société de Géographie de Paris (SGP): véritable centre occulte de collecte d'information, d'intelligence diverse, et d'espionnage,  créé par les banquiers juifs recruteurs  de missionnaires et d'agents.
Le mythe du bon samaritain: Charles Eugène de Foucauld de Ponbriand.
Un jésuite de confession catholique (voir biographie Lien Wiki), qui malgré une indépendance financière héritée de ses grands parents, sillonna l'Afrique du Nord et le Sahara en grand aventurier et "explorateur". Sa vie est remplie d'expériences personnelles vouées aux pratiques condamnables, les mauvaises mœurs, une jeunesse débauchée, une participation d'officier militaire aux guerres de génocide de l'occupant français en Algérie, à l'agnosticisme, et une confession-conversion religieuse douteuse et opportuniste. Il est recyclé  dans l'espionnage une fois initié par Oscar Mac Carthy de la SGP, qui le met en contact avec le Rabbin  Mardochée Aby Serour (personnage décrit au chap.5). Notez les ramifications et réseaux tissés autour de la SGP, le fief parisien de la franc-maçonnerie et du judaïsme. 
Objectifs assignés à ces missionnaires: 
-les relevés "géographiques", de toute l'étendue de l'Afrique du Nord et du Sahara. Survolons les détails de l'œuvre "foucauldienne", marquée par son ascétisme au service de l'Église, de son patriotisme envers la France et de son approche personnelle de la colonisation masquée de sa frauduleuse mission "civilisatrice". Il dissimule derrière ses spéculations métaphysiques et sa confusion religieuse, l'absence de remords pour sa participation aux génocides des militaires, et compromet sa "repentance" en abusant de la confiance et de l'hospitalité des naïfs et tolérants autochtones. Les indigènes par leur mœurs paisibles se prêtaient aux manigances, mais leur lucidité et leur conviction religieuse les protégeaient des missionnaires qu'ils les poursuivaient inlassablement de leur prosélytisme. Armé de ses connaissances, de son expérience et de sa culture, Foucauld s'obstine à vouloir convertir ses hôtes crédules et ingénus. Vaine et futile est la tentative de notre aventurier dans sa mission d'évangélisation. Allah le Tout Puissant ayant abrogé tous les dogmes corrompus par les interprétations et spéculations des hommes, il a dicté l'inaltérable Coran, le recueil final de tous Ses Commandements devant accompagner l'humanité jusqu'au Jugement Dernier.
Extraits de la biographie de ce missionnaire. (après maintes traversées du désert découvre la source divine - l'Islam - mais est fatalement privé de son breuvage, les yeux voilés par une stérile et illusoire "quête spirituelle".)

  -«Au mois de juin(1902), devant l'impossibilité de se rendre au Maroc, il confie à l'abbé Huvelin, à Mgr Laperrine son projet d'évangéliser le pays touareg 
-«À la fin de l'été, il va porter secours aux soldats blessés dans les combats de Taghit et d'El-Moungar. Il rédige une petite introduction au catéchisme qu'il intitule l'Évangile présenté aux pauvres nègres du Sahara.»
-«Accompagnant des colonnes de militaires qui nomadisent à travers le désert, il prend contact avec les populations du sud ou du Sahara central. Son périple le mène de Béni-Abbès à Adrar, In Salah, Aoulef, el Goléa, et Ghardaïa. Durant les marches il apprend le tamachek (idiome des Touaregs) et entreprend une traduction de l'Évangile en cette langue.» 
-«Lors de son retour de Béni-Abbès en septembre 1906, le général Lyautey vient lui rendre visite. Durant toute cette période d'ailleurs, il reçoit souvent des officiers français avec lesquels il a des échanges très fructueux 
-«Il travaille jusqu'à onze heures par jour à des travaux linguistiques qui l'absorberont jusqu'à sa mort : rédaction d'un lexique, qui deviendra peu à peu un monumental dictionnaire touareg-français ; transcription, traduction et commentaire de poésies touarègues (six mille vers en tout), travail qu'il n'achèvera que le 28 novembre 1916, trois jours avant d'être assassiné.»
-«En septembre 1914, à la nouvelle de la déclaration de guerre en Europe, il écrit à sa cousine Marie, après de multiples débats de conscience : « Vous sentez qu'il m'en coûte d'être si loin de nos soldats et de la frontière : mais mon devoir est, avec évidence, de rester ici pour aider à y tenir la population dans le calme ». 
-En 1915, Laperrine le décrit ainsi :«  (...) Son influence personnelle est très grande. L'Amenokal des Touaregs Hoggar, Moussa ag Amastan, ne prend pas une décision importante sans le consulter, et il a ramené à nous par la persuasion beaucoup d'habitants. Les adolescents et les enfants touaregs en particulier ont absolument confiance en lui.»
-«Charles de Foucauld est convaincu que l'évangélisation passe par le respect et la compréhension des cultures dans lesquelles il vit. De nombreuses fois il déplore la connaissance superficielles et l'irrespect tant de missionnaires que des membres de l'administration française. La principale difficulté à la connaissance des Touaregs est la langue. Charles qui espère sans doute voir venir des nouveaux frères dans sa fraternité, écrit alors un lexique, puis des éléments de grammaire, un dictionnaire des noms de lieux. Il recueille des textes et des poésies, véritable encyclopédie du Hoggar et des Touaregs et plus généralement des Berbères.» 
 «Reconnaissance du Maroc, journal de route du voyage entrepris par Charles de Foucauld au Maroc en 1883-1884.:«Écrit dans un style très sobre, ce journal est une mine d'informations ethnologiques, géographiques, linguistiques et historiques. Cet ouvrage vaudra à Charles de Foucauld la médaille d'or de la Société de géographie de Paris 
-«Vision de la colonisation:  La colonisation française est portée principalement par les idéalistes laïcs, comme Léon Gambetta, Jules Ferry qui considèrent avoir le « devoir de civiliser les races inférieures », certains entrepreneurs, avec par exemple le Canal de Suez, et les missionnaires chrétiens. La colonisation est d'autant plus recherché qu'elle constitue un remède provisoire où « la génération de Charles de Foucauld trouvera un moyen d'exprimer son patriotisme.» 
-«Charles est donc d'accord avec la colonisation française. Néanmoins il se distingue de la plupart des autres français par son intérêt profond pour le monde arabe et l'Islam (tant par son travail de géographe dans Reconnaissance au Maroc, que ses études et le dictionnaire Touareg-Français).» 
Résumé: Il est clair même pour les plus naïfs, que les expériences mystiques de l'évangéliste Foucauld ne l'ont pas pour autant libéré de son engagement de colonialiste prédateur. Sauf que ses proies ne sont plus les indigènes prisonniers de la colonisation, mais leur âmes. La proliférations d'établissements religieux,  les "Petites Sœurs de Jésus" et les "Union des Frères et Sœurs du Sacré-Cœur" (Association de laïcs vivant dans le monde !), allait sournoisement permettre de capturer quelques démunis et les endoctriner. Le prosélytisme enrobé de service "humanitaire" (éducation et santé) tentera quelques victimes égarées, que les privations et l'oppression du colonisateur  livrera au purgatoire du paganisme chrétien. Quelle perte pour la religion de l'unicité de Dieu au profit du culte (satanique) de l'Église,  dogme stigmatisé par les innovations et manipulations historiques, œuvre d'inconscients serviteurs de Satan combattant Dieu et sa dernière révélation, l'Islam ( la religion de Jésus-Sidna Aissa  et des Prophètes).
 Notez la bonté du musulman :
 -«Touaregs vouent rapidement une vénération au « Frère Charles de Jésus », encore qu'une femme confiera plus tard qu'elle et ses compagnes ne cessaient de prier Dieu pour que l'ermite se convertisse à l'islam, désolées qu'un homme si saint fût promis à la damnation éternelle.2»
Preuve de leur mensonge et de leurs intentions frauduleuses, ces prosélytes sont insouciants face à la faillite de leur religion décadente au sein de leur société d'origine, société marquée par la dégénérescence humaine, morale et religieuse qui "dévore" ses citoyens !  Vains furent leurs efforts et les moyens mobilisés, devant la fermeté de la foi des Musulmans, foi nourrie de convictions inébranlables et d'arguments irréfutables, non de mythologie.
Dans une correspondance à la fin de 1913, Foucauld écrit, mettant une fois encore ses convictions erronées à nu :
«Nous entendons par infidèles, non pas les non-baptisés d'Europe et d'Amérique, ni les Israélites, mais les Musulmans, les idolâtres, les sectateurs des fausses religions de la Chine, du Japon, de l'Inde, etc.»
Les adeptes de cette religion en faillite reviennent sans cesse, aujourd'hui encore, tenter une nouvelle offensive, ignorant leur expérience passée et les défaites multiples enregistrées durant les mésaventures des Croisades. Preuve de leur religiosité pervertie, ils gratifient les "Israélites" d'une promotion au rang de "fidèles"(Sic), pour toutes les insultes qu'ils professent dans le Talmud à l'encontre de Jésus et Marie. Paradoxalement, les Musulmans sont dénigrés "d'infidèles" malgré leur profond respect et leur dévotion à Sidna Aissa le Messager d'Allah, et à sa mère, la vierge Mériem !!  Ceci dévoile, au sein de la laïcité-fraternité maçonnique, la collusion de tous ses membres avec les banquiers juifs d'alors et par extrapolation objective, ceux d'aujourd'hui . Car ce sont les usuriers de l'ombre, experts des conflits "par proxy", qui mobilisent les hordes de mercenaires armés de leur Croix ("idiots utiles" du Nouvel Ordre Mondial Juif ) dans les campagnes d'évangélisation qui harcèlent notre région.  Nous verrons dans chap.5,  une autre méthode d'ingénierie sociale destinée à produire des zombies manœuvrables à volonté, mobilisés dans le cadre de stratégie subversive formulée par l'équation :
"thèse-action"+"antithèse-réaction"=>   "synthèse-solution-ingérence". 
Lisons l'analyse détaillée de Ken Adachi (au Lien ) dans laquelle il reprend le thème développé par les experts et les critiques de la subversion mondialiste, opérée par la dictature judéo-talmude et dirigée par les Illuminati :

«La technique est la suivante: les stratèges Illuminati créent le problème par le financement, l'assemblage, et la formation d'une opposition «groupe de stimuler la tourmente dans un pouvoir politique en place (pays souverain, région, continent, etc) sue lequel ils souhaitent empiéter et donc de créer des factions opposées dans un conflit que les Illuminati ont eux mêmes fait surgir. Durant les dernières décennies, ce qu'on appelle groupes «d'opposition» sont habituellement identifiés dans les médias en tant que "combattants de la liberté" ou "libérateurs" (récemment, le KLA-Armée de libération du Kosovo). 
«Dans le même temps, le chef du pouvoir politique en place, où le conflit est orchestré est diabolisé et au signal donné, dénommé "nouveau Hitler" (faites votre choix: Saddam Hussein, Milosevic, Kadaffi, etc.) Les "combattants de la liberté"sont souvent assemblés à partir d'élément criminels locaux (KLA, les trafiquants de drogue). Avec un vrai esprit de ruse machiavélique, les stratèges du NWO sont également, en secret impliqués dans l'armement,  et  les conseillers du chef du pouvoir en place; ainsi les Illuminati tirent tous les bénéfices provenant de tout conflit, par les crédits pour l'armement, et en fournissant toutes les parties impliquées dans la guerre).»
«Le conflit est promu sur la scène mondiale grâce au contrôle des médias et par une marée de photos et de reportages audiovisuels sur les atrocités horribles et sanglantes subies par les civils innocents. Le cri monte "Quelque chose doit être fait!" Et c'est la réaction souhaitée (note: la même technique est actuellement utilisée pour imposer le contrôle des armes aux États-Unis).» 
«Les sous-fifres du  NWO  fournissent ensuite la solution en envoyant des "soldats de la paix des Nations Unies" (Bosnie) ou des "troupes terrestres de la Coalition des Forces de l'ONU  (guerre du Golfe) ou les "bombardiers  de l'OTAN" (Kosovo). Une fois installés, les soldats de la paix ne quittent jamais les lieux (Bosnie, Kosovo). L'idée est d'avoir des troupes au sol du NWO contrôlant les principaux pays ou zones stratégiques, où une résistance importante à l'emprise du Nouvel Ordre Mondial est susceptible de surgir.»
 Chapitre 1/ Chapitre 2 / Chapitre 3 / Chapitre 5

Aucun commentaire: