26 mai 2009

A propos d'un certain Kamel Daoud.

A propos de Kamel Daoud,du "Quotidien d'Oran"

Sa vision de l'Algérie est totalement détachée
des réalités et souvent entachée de propagande partisane alignée sur la ligne
du parti laïque dont les agents gravitent autour de la sphère de la presse dite "libre".
Presse qui n'est pas très scrupuleuse quand il s'agit de défendre son
indépendance envers ceux qui financent ses entreprises,les crédits
se déversant des fonds bancaires kosher de France,sous la tutelle
de Paribas,une succursale de l'empire financier Rothschildien !
Analysons le venin du pessimisme qu'ils distillent dans l'opinion afin
de désorienter nos jeunes et moins jeunes et les pousser
au désespoir.

Quand à son pessimisme simulé, chronique,qui évolue dramatiquement
vers un stade avancé de masochisme œdipien extroverti,caractérisé par
des éjections expectorantes périodiques avec exposition dorsale publique
sous couvert d'articles pompeux à cachet opaque et sournois,
il vire progressivement vers le délire démentiel lorsque confronté
au magnétisme spirituel divin qui rayonne à travers le pays depuis la venue de Bouteflika.

Psychiatrie ou exorcisme ?
Quel remède à son déséquilibre idéologique et spirituel ?
D'abord dévoiler les intrigues dissimulées sous le voile de la liberté d'expression
que ses proxénètes d'outre mer lui instruisent de distiller par le biais de plumes empoisonnées.
Puis un procès publique dénonçant ses actes criminels, dont la haute trahison
pour association avec les ennemis de notre pays.
Finalement, une assignation aux travaux forcés dans un bagne
du sud saharien.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Kamel DAOUD est un grand journaliste , reconnu par tous ses pairs . C'est un bonhomme qui dit vrai et qui ne fait pas dans la langue de bois .
Arrêtez de le critiquer , car vous n'êtes pas un connaisseur de la chose.

wah fkir a dit…

"Grand journaliste" pour ses complices, un vulgaire névrosé pour ceux qui lisent entre les lignes. Continuez votre lecture des articles plus récents pour constater combien le personnage est mesquin, traitre et déloyal. Pire, le "batârd" dans le langage populaire est celui qui renie ses origines. Quoiqu'en pensent les passants anonymes. La "chose" ? La science ésotérique ? Science sans conscience....
Ou simplement "soupe d'alphabet indigeste" qui semble avoir intoxiqué la petite cervelle qui vous fait fonction d'estomac ! Quand à la langue de bois, il possède celle des idiots utiles qui s'affublent de laicité qu'il singe sur ses maitres d'outre mer. Satisfait maintenant ?

Anonyme a dit…

Moi, j'achète le Quotidien d'Oran rien que pour lire Monsieur Kamel Doaud et Abed Charef. Dans l'Algérie de Bouteflika, l'encanaillement du peuple par la talibanisation à pas de charge de ce qui restait d'éveillé du peuple algérien, a compromis totalement tout espoir de voir un jour mon pays se redresser. Nous sommes à quelques pas de la somalisation.
Nos jeunes sont devenus crétins, obtus, intolérants, violents, bref de vrais talibans.

wah fkir a dit…

Somalisation ? Vous n'imaginez pas ce qu'est ce désastre politique et économique, pour inconsciemment l'assimiler à l'Algérie. Mesurez vos propos si vous voulez être sérieux et intellectuellement honnête, qualités que le Quotidien ne souhaiterait pas voir son lectorat adopter. Chacun est libre de choisir son camp. Celui de la laicité baisse-culotte en est un. Essayez de penser pour vous même et évitez de répéter la propagande que vous sert le Quotidien. Bouteflika est la cible de commérages uniquement colportés par ces média "indépendants" qui leurrent leur lectorat à coup de mensonges et de diffamations gratuites et pernicieuses. Les chiffres et les statistiques sont la meilleure réponse à leurs ragots. Un conseil: continuez votre lecture sur ce blog vous y découvrirez des informations qui éclaireront votre recherche de la vérité et vous sortiront de "l'influence" néfaste de ce cheval de Troie médiatique dont la mission consiste en un travail de sape sociale visant à mobiliser le mécontentement et à nourrir l'ingratitude.

Imenailal a dit…

Nous avons comme culture, depuis que le parti unique a lobotomisé nos cerveaux, celle de ne pas admettre que l'un d'entre nous puisse rayonner et réussir dans et au delà de nos frontières. Nous avons été élevés à la haine de soi, de l'autre et à faire de la médiocrité notre seul espoir.
Imenailal