11 juin 2014

Algérie : Otan, Africom, El Qaïda, FIS, Démon-crates, Réformateurs, Et Islam-miques, Unis Pour L'Instauration Du Chaos !


Introduction :
L'échec de la prise de pouvoir par le FIS et la victoire du peuple algérien sur le terrorisme enfanté par le Wahhabisme et ses adeptes n'est qu'une bataille de gagner. La guerre n'est pas finie. Les tenants du Nouvel Ordre Mondial Juif sont impatients d'établir leur gouvernement international et d'élire à sa tête le Dejjal ! Il s'avère que l'Algérie, est aujourd'hui devenue une ile de paix, au sens géographique et politique du terme, dans un océan d'instabilité et de conflits, donc un obstacle à l'instauration du chaos, étape préalable à l'établissement du "Novus Ordo Seclorum" judéo-maçonnique ! "Ordre" souhaité par les Illuminatis et leurs dirigeants, les banquiers Rothschild et C°. 
Le pouvoir mondial des "Enfants de Satan".
 Ils sont en charge de ce plan et de l'agenda dicté par leur "père". Des alliés de tous les horizons et dénominations participent à son avancement. L'Otan et ses alliés occidentaux (UE), Israël et les pays contrôlés par les lobbies sionistes, le CCG, les proxies arabes (Maghreb et Machrek), et les forces internes mobilisées depuis des décennies et qui participent à la déstabilisation (désordre), objectif ultime dicté par leurs commanditaires respectifs.
Selon la dialectique hégélienne et au stade actuel les "thèse et anti-thèse",  soient les défenseurs de la "démocratie" et ceux se réclamant de l'idéologie wahhabite respectivement, sont en train de se fusionner dans une synthèse.
En Algérie, la synthèse prend forme: la Coordination nationale pour les libertés et la transition démocratique (CNLTD). Les adhérants ont pour ordre de coopérer et de rassembler leurs forces, d'ignorer leurs divergences, d'oublier leurs querelles ! Les réformateurs reformés ont repris du service comme au bon vieux temps du socialisme spécifique. Ils sont venus, ils sont tous là. Une grande kermesse en préparation qui veut célébrer la démocratie après avoir détrôner Bouteflika.
Nous sommes confrontés donc, à une nouvelle offensive, un nouveau programme de contestation qui ambitionne d'instaurer les libertés et la transition (sic).
- Quelles sont ces nouvelles libertés dont nous serions sevrés ? Le quotidien Liberté, de l'homme libre Rebrab (amazigh),  capitaine d'industrie amoureux des libertés économiques, nous donne un aperçu pour saisir librement les concepts collés au slogan de ce mouvement.
Exemple de son exubérance libertine, le quotidien annonce :
«Dans la perspective de la tenue de sa conférence nationale le 10 juin. La CNLTD rend publique une plateforme politique.».
Plateforme dont on découvre la platitude présentée dans l'éternel verbiage rassemblant les fantasme de nos démocrates coordinateurs (de la subversion). Ils égrainent les utopies qui défilent dans leur esprit comme des grains de chapelet, en laissant toujours au lecteur le soin de deviner leurs intentions réelles.«"L’Algérie traverse une crise grave et complexe qui menace son unité et ce qui reste de la cohésion de ses institutions. Les défis auxquels elle fait face actuellement sont immenses. Ils risquent de compromettre son présent et son devenir.  Cette crise politique, économique et sociale est le résultat de la confiscation de la volonté populaire et du droit du peuple algérien à exercer sa souveraineté en toute liberté à travers des institutions réellement représentatives”, est-il écrit dans le préambule.»
Mensonges et falsification de la réalité, comme coutume, ces politiciens malhonnêtes projettent sur le pays leur propre   
vision et espoir apocalyptiques de destruction, malveillance appuyée par leur décision anti-démocratique de boycotter l'élection présidentielle ! Présidentielle sanctionnée par le verdict populaire, qu'ils rejettent aujourd'hui, contredisant la règle de "souveraineté du peuple" dont ils se prévalent ! Hypocrites et mauvais perdants, leur entreprise est une tentative de coup d'état pacifique, au dépens du peuple  ! 
Les réponses aux questions restent vagues pour "transition" :
«"l’organisation d’une période de transition permettant à chacune et à chacun de contribuer à la mise en place d’institutions légitimes et crédibles et projeter notre pays dans l’ère de la gestion démocratique de la cité et de l’alternance par la seule voie des urnes”.
Au moment ou les institutions légales et les urnes les interpellaient, ils tournèrent le dos en souhaitant les  . Soudainement ils se rappellent leur existence ! Mais eux veulent des institutions à leur mesure, pas celles choisies par le peuple, alors qu'ils contribuèrent eux-mêmes à leur établissement. Certes parfois défectueuses, ces institutions auraient pu être rénovées de l'intérieur ! Ces coordinateurs n'ont-ils pas tous siégé à l'assemblée nationale et à des postes ministériels et au gouvernement ?
Et cette transition, changement d'un état vers un autre, duquel vers lequel ? Leur analyse biaisée de la situation actuelle du pays, chargée de préjugés contre Bouteflika est déformée intentionnellement pour servir de propagande ! Comment voulez vous que ces gens qui n'ont pas l'honnêteté intellectuelle de reconnaitre leurs torts, à savoir :
- pour les islamistes, leur association avec les forces étrangères, de la nébuleuse subversive des Frères Musulmans  et des financiers véreux du CCG; leur responsabilité dans l'endoctrinement de générations de jeunes inconscients et ignares livrés aux terroristes du GIA; la dissension au sein de l'Islam (des rites et "Madhahibes") qu'ils dénigrent et souhaitent remplacer par l'idéologie satanique du Wahhabisme, etc..
- pour les dits démocrates laïcs, leur complicité avec les ennemis sionistes de France durant les tentatives successives de déstabilisation dirigées de Paris-Sion, et d'ingérence des ONG juives de New York, etc...
- des réformateurs qui ont d'abord déformé le pays en instaurant le socialisme spécifique, un alibi du pillage institutionnalisé des richesses nationales, de l'abrutissement programmé de la population, de l'abolition des libertés élémentaires, de la dictature militaire et de ses parasites du parti unique. Pays ruiné une seconde fois après 1990 et livré aux banquiers juifs. Les réformateurs s’exilèrent en France et aux USA, pendant la décade du terrorisme ! Réformer le pays après sa déformation programmée, et sa mise sous perfusion financière (FMI), ils insistent pour poursuivre leur mission !
La coordination :«Une période de transition qui sera sous-tendue par des principes clairs (la déclaration de Novembre 54 comme cadre de référence de l’État algérien, le caractère républicain de l’État algérien, la préservation de l'unité nationale et l'harmonie sociale, l’exclusion de toute forme de violence dans la pratique politique, prévalence du régime civil et éloignement de l’Armée des enjeux et pressions politiques, etc).»
Voilà la plateforme, basées sur des euphémismes et des projets qui ont 60 ans et ont été révisés par des constitutions successives, et qui se terminent par un "etc" !
Remarque :
Reconnaissons l'ennemi en détectant et repérant les média qui le soutiennent et font sa publicité. Dans le cas de ce CNLTD on retrouve la fameuse nébuleuse. Les avocats de Barakat durant la campagne des élections d'Avril 2014 : El-Watan (1,2,3,4), TSA, Liberté (1, 2), Siwel, etc...
L'article le plus pertinent est sans aucun doute celui du dangereux quotidien sioniste El-Watan, qui résume la nature de ce cercle des ténèbres, le CNLTD, mouvement de coordination nationale dans lequel les participants canalisent leur cynisme en s'associant au diable pour assouvir leurs ambitions !
Je recommande de lire cet article et de constater la démesure sinon la démence qui hante ce mouvement et les incohérences qui réfutent toutes ses déclarations et dénonce sans appel sa malveillance par la composition de ses participants et de leur Histoire !

Conclusion : Comme annoncé dans l'introduction la nouvelle stratégie du Nouvel Ordre Mondial consiste à regrouper et fusionner les "thèses et antithèses", en synthèse. L'alliance de différentes idéologies et religions en est l'expression qui se dessine progressivement dans plusieurs zones de conflit dans le monde. Ce paradigme est un entrainement, des exercices pratiques, et des manœuvres préparatoires pour former les armées du Dejjal, soit un corps d'armée unis face aux reste de l'humanité, ceux qui refusent son diktat !
Les Nazis aux coté des Takfiristes en Ukraine, les soldats de l'Otan dans les rangs de la Nusra en Syrie , etc ....
Une bataille s'annonce qui au premier regard prendra des proportions plus importantes que celles menée avant les élections d'Avril 2014 contre Barakat  ! Les troupes du Dejjal serrent les rangs au sein de la CNLTD, autour de AER Makri, Said Saadi, Ali Djeddi (ex-FIS), Sofiane Djillali, Ahmed Benbitour, Mouloud Hamrouche, Ali Benflis, Ali Belhadj (si! si !), AEK Boukhamkham,  etc, etc.. Abbassi Madani a accordé sa bénédiction au mouvement, un très mauvais signe lorsqu'on se rappelle ses antécédents !
Tous les partis sont représentés dans une messe où toutes les animosités et les querelles se sont miraculeusement dissipées! La communion qui règne dans cette nouvelle religion est unique, loups et agneaux se côtoient en paix, comme prévu dans l'ère qui verra Sidna Aissa (AS) administrer les affaires de ce monde ! L'unique question qui demeure sans réponse est "où sont Sidna Aissa et le Mahdi qui l'accompagnera ? " Ou est-ce bien Lui ?

Aucun commentaire: